Via Francigena

Catégories
News_fr

Sortie du docufilm sur le voyage à pied le long de la Via Francigena

À l’occasion du premier anniversaire de « Via Francigena. Road to Rome 2021. Start Again », la course de relais de 3 200 km parcourue l’été dernier devient un docufilm avec les histoires, les projets de valorisation du territoire et les témoignages de vie des voyageurs le long de l’itinéraire épique de Canterbury à Rome, jusqu’au « Finibus terrae » de Santa Maria di Leuca, dans les Pouilles.

La marche européenne a débouché sur la production d’un docu-film rendant hommage aux quatre mois mémorables de marche à travers l’Angleterre, la France, la Suisse et l’Italie sur le parcours historique de Sigeric, à l’occasion du 20e anniversaire de l’Association européenne de la Via Francigena.

Voulez-vous regarder le docufilm ?

Inscrivez-vous pour le regarder maintenant en CLIQUANT ICI.

Si vous êtes une administration publique ou une association et que vous souhaitez organiser une projection du docufilm, ENVOYEZ VOTRE DEMANDE.

« L’année dernière, avec cette grande traversée de plus de 3000 kilomètres – dont les deux tiers en Italie – nous avons parié sur le redémarrage du slow tourisme : les données confirment que ‘start again !’ – le slogan de l’initiative – était de bon augure et le nombre de personnes qui parcourent la Via Francigena, en Italie et dans d’autres pays, le confirme. L’action visant à soutenir la candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial de l’UNESCO a également obtenu des résultats importants », a déclaré Massimo Tedeschi.

Plus de 3 500 voyageurs ont suivi la route de Rome à pied, ainsi que 28 blogueurs, 11 vidéastes et des dizaines de journalistes, sans oublier les influenceurs Tik Tok, les youtubers et les Instagrammeurs. En plus de 16 vidéos régionales, 55 réels, 1000 photographies haute résolution, 117 articles de blog en anglais, italien et français, 117 podcasts, un magazine entièrement dédié à l’événement, 500 articles publiés dans la presse internationale.

Les chemins humains ont été révolutionnés au cours du voyage, comme l’a raconté Myra Stals, le visage de Road to Rome, qui a parcouru l’ensemble du parcours, le décrivant comme « une expérience qui a impliqué tout le corps et la tête, parce que marcher chaque jour à travers 16 régions et 638 municipalités était une expérience faite avec le cœur. Je fais appel à l’esprit d’initiative de tous les jeunes pour qu’ils trouvent l’espace et l’envie de se mettre en route ».

Par rapport à 2019, on constate une nette augmentation du nombre de jeunes qui décident de marcher sur la Francigena : les moins de 17 ans représentent 5% (2% en 2019) tandis que 13% sont dans la tranche d’âge 18-24 ans. Le pourcentage le plus élevé se trouve dans la classe des 45-54 ans (21%). La présence des jeunes sur le parcours est un élément de grande importance qui témoigne de l’attrait de ce voyage expérientiel et culturel, même pour un groupe cible qui, jusqu’à présent, était peu présent sur la Via Francigena. L’itinéraire est déjà visité par des randonneurs de 80 pays du monde entier : un succès dans lequel la présence croissante des femmes a été déterminante, avec en plus la marche relais d’un groupe de pèlerins littéraires sans précédent de la communauté « Ragazze in Gamba » d’Ilaria Canali.

Le docufilm « Road to Rome », présenté à Rome au siège de l’ENIT – Agence italienne du tourisme, a été suivi par le ministre du tourisme Massimo Garavaglia, la directrice de l’ENIT Roberta Garibaldi, la directrice du marketing et de la promotion de l’ENIT Maria Elena Rossi, ainsi que Massimo Tedeschi, président de l’AEVF, Sergio Valzania, écrivain et historien, et Myra Stals, responsable des médias sociaux de l’AEVF.

« Des chemins qui font que le voyage est très répandu. Un fil rouge qui est une histoire faite de personnes qui se rencontrent le long du chemin et qui marque un retour à des expériences réelles, chargées d’attentes et d’émotions qui ont été renforcées avec l’arrivée en Italie du relais « Road to Rome » par l’impact tangible avec la péninsule et un mode de vie unique dans le monde », déclare l’administratrice déléguée de l’Enit, Roberta Garibaldi.

Intesa Sanpaolo, le principal partenaire du projet, a également apporté son soutien à la présentation. Intesa Sanpaolo a en effet soutenu avec enthousiasme ce voyage passionnant à la découverte de lieux et de villages enchanteurs, convaincue que la promotion du tourisme culturel et durable, qui valorise le patrimoine artistique et culturel des différents territoires, peut également avoir des retombées importantes en faveur de communautés et de zones géographiques parfois moins connues du grand public mais non moins intéressantes et riches en opportunités.

Le Road to Rome a été rendu possible grâce aux principaux sponsors et partenaires tels que ENIT, Intesa Sanpaolo, SNAM et Puglia Promozione, ainsi qu’au soutien précieux des régions, des administrations, des associations locales et de nombreux partenaires or, argent, bronze et techniques.

Voir la liste des partenaires officiels

Le docufilm sera mis à la disposition de tous les membres de l’Association européenne de la Via Francigena (municipalités et associations locales) et des partenaires du projet et sera bientôt sur les canaux officiels de www.viefrancigene.org avec les trois versions en italien, français et anglais.

Catégories
Actualités News_fr

Le ferry pour passagers de Douvres à Calais redémarre

La compagnie P&O Ferries a repris les services de transport de passagers à pied sur le ferry entre Douvres et Calais à partir du vendredi 17 juin.

Cela permet enfin aux pèlerins de la Via Francigena partant de Canterbury de traverser la Manche et de rejoindre la France.

Il s’agit d’une excellente nouvelle après la situation gênante qui s’est présentée de mars à aujourd’hui. Nous espérons que ce service sera désormais maintenu sur une base régulière.

Nous tenons à vous rappeler que P&O est le seul transporteur à offrir un service de transport de passagers à pied sur la Manche, alors que ni DFDS ni Irish Ferries, les autres compagnies opérant sur cette route, n’ont l’intention d’offrir le service à pied à court terme.

Les personnes intéressées par la traversée de la Manche en ferry peuvent réserver leur place directement sur le site web de P&O Ferries. Les mises à jour du service sont également disponibles en temps réel sur le profil Twitter de la société.

Catégories
News_fr

Signature du Mémorandum entre la Via Francigena et le Chemin des Saints Cyrille et Méthode

Le 6 juin 2022, à l’Ambassade de la République tchèque à Rome, des représentants de l’Association européenne des chemins de la Via Francigena et de l’Itinéraire culturel européen des Saints Cyrille et Méthode ont signé un Mémorandum de coopération entre les deux itinéraires.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadrice H. E. Hana Hubáčková, du conseiller pour les politiques de mobilité de la municipalité de Rome Eugenio Patanè et des représentants des deux associations, la municipalité de Rome, la région de Zlín et Silvio Marino pour la région du Latium.

Le protocole de coopération a été créé pour offrir des alternatives de tourisme culturel le long des deux itinéraires, tout en créant des projets de développement et de marketing. Des programmes ciblés sont également en cours pour baliser des sections parallèles des deux itinéraires, par exemple entre la Toscane et Rome, où se trouve la tombe de saint Cyrille. Les deux chemins font partie des plus de 40 itinéraires culturels certifiés par le Conseil de l’Europe, dont le programme concerne actuellement 36 pays européens.

« La Via Francigena sert à développer le dialogue entre l’Europe anglo-saxonne et méditerranéenne. Par cet acte, nous intégrons l’Europe occidentale à l’Europe orientale. Ainsi, nous pouvons développer un dialogue dans toute l’Europe, d’où l’importance de cette signature« , a déclaré le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi.

« Rome s’approche d’un rendez-vous très important car en 2025 nous célébrerons le jubilé. Par conséquent, les chemins de la foi auront cette année-là une signification encore plus grande qu’aujourd’hui« , a ajouté le conseiller Patané. « C’est pourquoi nous misons beaucoup sur ce bien car il s’agit d’un bien culturel, religieux, historique et aussi économique. Par conséquent, nous sommes très heureux de travailler avec vous au cours des prochaines années pour concrétiser cet accord que nous avons trouvé, pour faire de ce qui a été signé aujourd’hui une réalité« .

La Route des Saints Cyrille et Méthode repose sur une tradition culturelle millénaire, liée en particulier à la culture des pays slaves. L’itinéraire relie les lieux où les saints Cyrille et Méthode, co-patrons de l’Europe, ont travaillé et où leur héritage a été diffusé par leurs disciples. Plus de 1 000 km de sentiers balisés ont déjà été créés en République tchèque et en Slovaquie à partir des itinéraires des clubs de randonnée tchèques et slovaques.

Catégories
News_fr

Marathon Francigena Romea : le ministre italien du tourisme Garavaglia marche avec nous

Plus de 1 400 personnes envahissent joyeusement le chemin de la Via Francigena et de la Via Romea d’Acquapendente à Bagnoregio pour le Marathon Francigena Romea, avec des étapes de 10, 20 et 42 km.

Une journée pratiquement estivale, ensoleillée et chaude, plus de 30 degrés. Un jour de grande fête, qui coïncidait avec l’anniversaire de la République italienne. Cette année, le Marathon Francigena Romea a été honoré par un marcheur et invité illustre, le ministre italien du Tourisme Massimo Garavaglia, qui a parcouru le tronçon Acquapendente – Bolsena (25 km) : un signal important de la proximité du gouvernement italien avec la Via Francigena et le slow tourisme, un secteur en pleine croissance et expansion avec d’importantes répercussions touristiques et économiques sur les territoires. Dans cette phase post-pandémique, il y a un désir encore plus grand pour la Via Francigena, pour les marches en plein air, à pied ou à vélo.

« Je ne pensais pas faire si peu d’efforts pour marcher 24 km« , a commenté la ministre Garavaglia, « c’est tellement agréable de marcher au milieu de forêts et de beaux paysages, en discutant avec tant de gens et dans différentes langues. C’était ma première expérience et ce ne sera certainement pas ma dernière« .

Le marathon de la Via Francigena a maintenant dix ans, puisque la première édition a eu lieu en 2013. Dès le début, la formule a été choisie pour marcher 10, 21 ou 42 km, une distance qui coïncide avec la longueur d’un véritable marathon.

L’événement s’est consolidé d’année en année, devenant un moment de fête pour toute la zone traversée – mais aussi un exemple à suivre, à tel point que les années suivantes, deux initiatives  » sœurs  » ont été lancées : le Marathon Francigena Toscane et le Marathon Via Francigena Val Susa.

Les raisons du succès du Marathon Francigena du Latium sont nombreuses : il y a tout d’abord la grande synergie entre les institutions (Acquapendente, San Lorenzo, Bolsena, Bagnoregio), les associations (section CAI Viterbo et associations locales) et les opérateurs privés qui travaillent ensemble en harmonie. Et puis il y a la passion, beaucoup de passion. Dans les coulisses, depuis la première édition, se trouve un grand ami de la Via Francigena et amoureux du sport, Sergio Pieri, alors fonctionnaire de la municipalité d’Acquapendente. Avec lui, de nombreux autres passionnés qui ont toujours collaboré dans l’esprit de partager la Via Francigena. Ce n’est pas un hasard si cet événement à succès, qui réunit familles, jeunes et moins jeunes, coureurs et sportifs, s’est depuis étendu à d’autres régions, devenant un rendez-vous fixe également inclus dans le calendrier des initiatives annuelles auxquelles l’Association européenne des chemins de la Via Francigena participe depuis la première édition.

La ministre Garavaglia était accompagné de deux autres personnes du ministère du Tourisme : Palmiero Perconti, conseiller pour les événements jubilaires, et Stefano Mantella, responsable de l’unité PNRR. J’ai eu le plaisir de partager avec eux cette partie fascinante du voyage et j’ai été surpris par le rythme soutenu de leur marche à près de 6 km/h ! Mais qui a dit que le ministère et le gouvernement ne marchent pas ? Non seulement ils le font, régulièrement, mais ils sont aussi bien entraînés ! Malgré le rythme soutenu, nous avons eu tout le temps de profiter des paysages à couper le souffle, de rencontrer des gens et de remercier les administrations municipales d’Acquapendente et de San Lorenzo, ainsi que les associations qui nous ont accueillis à bras ouverts. C’est le bel esprit de la marche.

Pendant et à la fin de l’étape, il y a eu beaucoup de temps pour réfléchir à l’avenir de la Via Francigena, également dans la perspective du Jubilé 2025, en se référant aux services qui sont de plus en plus demandés par les voyageurs. Le ministre Garavaglia a souligné, comme il l’a déjà fait en d’autres occasions, que « la Via Francigena et les itinéraires pédestres représente un tourisme authentique fait de personnes et d’excellences, capable de favoriser la renaissance économique de nombreuses régions. Il s’agit d’une forme de tourisme qui prend de plus en plus d’ampleur et qui, de phénomène de niche, devient une véritable tendance de masse capable de donner une impulsion au redémarrage du tourisme de qualité ».

Ce fut une fête de la République italienne célébrée sur la Via Francigena, dans la joie et les moments de partage, en redécouvrant le temps et le plaisir de se rencontrer.

Catégories
News_fr

Trenitalia – Via Francigena : un partenariat renouvelé pour une expérience durable

Associer le train avec les itinéraires de la Via Francigena pour une expérience durable et la découverte du territoire : tel est l’objectif du partenariat entre Trenitalia (Gruppo FS Italiane) et l’Association européenne des chemins de la Via Francigena, promouvant ensemble le tourisme et la durabilité sociale et environnementale.

L’accord permet à tous les pèlerins d’alterner la marche et le voyage en train, offrant à chaque randonneur la meilleure formule, en fonction de son propre calendrier et de ses besoins. Pour cette raison, Trenitalia a accordé une réduction de 10% sur les billets achetés par les pèlerins de la Via Francigena.

Cette possibilité est liée aux caractéristiques mêmes de la Via Francigena, qui croise plus de 200 gares situées directement le long du chemin et reliées à leur tour à des arrêts de bus et autres transports publics locaux.

De cette façon, les pèlerins peuvent rejoindre le parcours de la Via Francigena avec une grande facilité en utilisant les transports publics.

Dans les trains régionaux, du 29 mai au 26 septembre 2022, il est possible de profiter de l’offre Junior avec laquelle les enfants jusqu’à 15 ans voyagent gratuitement tous les jours de la semaine, s’ils sont accompagnés d’un adulte de plus de 25 ans. Également disponible à la même période, l’offre Été ensemble à 39 € permet de voyager de manière illimitée dans les trains régionaux du vendredi midi au lundi suivant midi pendant quatre week-ends consécutifs.

Pour ceux qui, en revanche, souhaitent découvrir la péninsule italienne à bord des trains régionaux, l’offre Italia in Tour est disponible : voyage illimité pendant 3 jours à 29 € (15 € pour les enfants et les jeunes de 4 à 12 ans) ou pendant 5 jours à 49 € (25 € pour les enfants et les jeunes de 4 à 12 ans).

DÉCOUVREZ TOUS LES DÉTAILS

La réduction est valable sur les trains régionaux, en montant et descendant dans les gares indiquées dans le règlement.

*Cliquez ici pour plus d’informations*

*Suivez les instructions pour bénéficier de la réduction*

*Consultez le règlement*

Grâce au partenariat avec Trenitalia, la Via Francigena devient accessible à tous, même à ceux qui ne sont pas sûrs de leur forme physique ou qui n’ont pas beaucoup de temps à disposition, en assurant la possibilité de profiter de la promenade, d’être en plein air et d’explorer le territoire.

Découvrez les offres spéciales pour les détenteurs de la carte de pèlerin.

Achetez votre billet Trenitalia maintenant

Catégories
News_fr

Le patrimoine thermal de la Francigena toscane, un défi à relever

Dans la matinée du 19 mai, une réunion technique informelle s’est tenue à Florence, au siège de la Région Toscane, pour discuter du projet de candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial. Il s’agissait d’une réunion opérationnelle organisée par l’AEVF pour planifier les actions futures suite à l’étude thématique européenne qui a déjà été réalisée.

La journée s’est poursuivie par une table ronde, également organisée par l’AEVF, portant sur le projet Thermal Via Francigena et le partage des activités au sein du projet européen rurAllure. L’un des domaines de recherche de rurAllure met précisément en lumière le patrimoine thermal qui est touché par la route toscane de la Francigena. Les partenaires de recherche que sont l’Université de Bologne, l’Université de Padoue, l’Iuav de Venise, l’UAM Universidad Autonoma de Madrid et la Fondation Homo Viator y contribuent activement avec l’AEVF. Elena Dubinina, responsable des relations internationales, Simona Spinola, responsable de la communication, et Nicole Franciolini, assistante de projet, ont participé à la présentation.

La réunion a également été une occasion importante pour parler de l’éducation à l’environnement, du tourisme durable, de l’implication des communautés locales, de l’entretien de l’itinéraire, de sa facilité d’utilisation grâce à l’amélioration des transports publics et, enfin, de tous les aspects liés à la promotion de l’itinéraire.

Ont participé à la table ronde Federico Eligi, conseiller au Bureau du Cabinet de la Région Toscane ; Carolina Taddei, conseillère à la culture de San Gimignano ; Marco Bartoli, adjoint au maire de San Quirico d’Orcia ; Erica Formichi, conseillère municipale de Castiglione d’Orcia ; et Paolo Campinotti, maire de Gambassi Terme. Le président Massimo Tedeschi et le directeur Luca Bruschi étaient présents pour l’AEVF.

« Les sources thermales deviennent une richesse au sein de l’offre touristique locale et rendent donc la Via Francigena plus attractive, offrant encore plus d’intérêt à ses pèlerins. La Via est donc plus forte si elle est liée au tourisme thermal. C’est exactement l’objectif du projet rurAllure« , a souligné le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi.

Parmi les idées proposées figure l’événement « I love Francigena Termale by rurAllure« , une randonnée de deux jours (28 et 29 mai) au cours de laquelle les participants découvriront à pied le patrimoine thermal et culturel situé le long des étapes reliant San Quirico à Castiglione d’Orcia et San Gimignano à Gambassi Terme. Cette initiative est gratuite et ouverte à tous : c’est la première d’une longue série d’événements destinés à valoriser un territoire si riche en opportunités.

Remplissez le formulaire pour participer

Catégories
Criticités de l'itinéraire à pied News_fr

Modification temporaire de l’itinéraire : Étape 44 de Campagnano a La Storta

➡️ Au bas du texte vous trouverez la carte du parcours temporaire et le lien pour télécharger le tracé GPX ⬅️

En raison de la fermeture temporaire de la traversée du tronçon de la Via Francigena qui, à partir de la maison numéro 1081 de la Via Cassia, entre à l’intérieur du Parc Insugherata, afin de permettre les opérations de remise en état suite à la découverte de sangliers morts à cause de la  » peste porcine « , il est vivement conseillé à tous les pèlerins de suivre les indications ci-dessous. 

Partez de Campagnano et suivez le sentier traditionnel jusqu’au Sanctuaire de Sorbo. Après le Sanctuaire, vous continuez dans la vallée de Sorbo. Lorsque vous rencontrez l’installation d’une grande chaise sur la gauche, vous prenez un chemin à droite – balisé 207C – qui devient ensuite 207G. Vous restez sur le chemin qui longe la forêt, puis vous atteignez une passerelle en bois. Tournez à gauche ici et marchez pendant environ 400 mètres avant de rencontrer un chemin qui revient dans les buissons. Vous marchez pendant environ 1,5 km. Il sera nécessaire de traverser deux gués de rivière, qui ne sont pas si faciles. 

À ce stade, vous quittez le sentier en empruntant un court tronçon de chemin de terre, près de la localité de Le Rughe. On traverse Viale Europa et on tourne à gauche sur Viale Africa.

Vous traversez tout le parking de la zone commerciale et arrivez à une intersection dangereuse. Faites attention à suivre les panneaux routiers BLEUS pour Rome. Sinon, à l’intersection, le bus de la ligne 36 passe en direction de Rome toutes les demi-heures. Jusqu’à La Storta. 

Pour ceux qui souhaitent continuer à pied, il y a environ 7,5 km de Via Cassia avant de trouver Via Trionfale sur la gauche, amenant au centre de Rome.

Vous pouvez également prendre le train à la gare de La Storta et descendre à la gare de Monte Mario. À cet endroit, suivez la piste cyclable de Santa Maria della Pietà à Monte Ciocci. Le nouveau parcours n’est pas encore officiel mais a déjà été testé, notamment lors de l’initiative Road to Rome 2021. Le tronçon est sûr et mène agréablement à une grande place avec une vue sur le « Cupolone ». Du Monte Ciocci, vous pouvez suivre une route en descente sur la droite, par rapport à la vue surplombante ; puis, en empruntant la Via Candia, vous atteindrez la zone bordant les murs du Vatican et enfin la place Saint-Pierre.

ALTERNATIVE
En continuant le long de la route traditionnelle de la Via Francigena, vous atteindrez en 2 heures le village de Formello et de là, vous pourrez continuer en bus (TPL) jusqu’à la station de la Storta.

Durée du trajet : 9 minutes
Pour les horaires, consultez le site cotralspa.it.

➡️ Pour consulter la carte en ligne de l’itinéraire temporaire, cliquez ici

➡️ Télécharger le tracé GPX

Catégories
News_fr

La Via Francigena à l’honneur au forum des chemins

Le Forum des chemins est un rendez-vous incontournable pour les marcheurs en quête de sens. Pèlerins, randonneurs, associations, écrivains, porteurs de projets seront présents pour cette 6ème édition, organisée par le magazine Le Pèlerin et le Forum 104 qui se déroulera les 20 et 21 mai 2022 à Paris (104 rue de Vaugirard 75006 Paris). Au programme une soirée d’ouverture vendredi 20 mai à 19h30 spéciale Via Francigena avec comme invité d’honneur Céline Anaya Gauthier qui a parcourue la Via Francigena avec son fils Leandro (9 ans) âgé de 7 ans lors de son voyage en 2020. Samedi 21 mai de nombreuses animations sont proposées dans différents espaces. Stands d’associations et d’initiatives, stand d’auteurs et vente de livres, conférences table ronde et exposition. L’Association Européenne des chemins de la Via Francigena sera présente avec un stand Via Francigena tout comme la Fédération Française de la Via Francigena. Cette année la Via Francigena sera particulièrement mise à l’honneur, car le Pèlerin Magazine a réalisé un cahier spécial Via Francigena.

Pour plus d’informations consultez le programme détaillé.

Catégories
News_fr

« I love Francigena termale by rurAllure » : venez avec nous à la découverte du patrimoine thermal en Toscane

Le printemps est de retour et avec lui, les randonnées organisées par notre association, gratuites, pour découvrir les villages, le patrimoine et les territoires traversés par la Via Francigena à un rythme lent.

Les prochains rendez-vous auront lieu les samedi 28 et dimanche 29 mai en Toscane, pour découvrir à pied les lieux du patrimoine thermal cartographiés grâce au projet européen rurAllure le long des étapes reliant San Quirico à Castiglione d’Orcia et Gambassi Terme à San Gimignano. Cet événement de deux jours, intitulé « I love Francigena termale by rurAllure« , permettra aux participants de s’immerger dans le caractère unique de deux étapes liées par la nature, l’histoire, l’art et la gastronomie – avec un accent particulier sur les sites thermaux situés à proximité du parcours, qui ont des origines étrusques et romaines.

Le Parco dei Mulini, où l’énergie produite par l’écoulement de l’eau des sources thermales était exploitée jusqu’à la fin du XIXe siècle ; l’unique place d’eau de Bagno Vignoni ; la source hypothermique de Bollori et Putizza sur les rives du Rio Casciani, près de Gambassi Terme ; ce ne sont là que quelques-unes des étapes les plus importantes de notre programme. Un guide certifié conduira le groupe et nous ne manquerons pas de moments de rafraîchissement à de nombreux points d’arrêt.

Pèlerins et marcheurs passionnés seront rejoints à pied par le personnel de rurAllure et de l’AEVF, des institutions et associations locales qui promeuvent activement le slow tourisme le long de la Via Francigena, des acteurs qui vérifient régulièrement l’état des sentiers et l’efficacité du balisage. Ce sera un moment important de partage et d’échange de connaissances, avec une inscription obligatoire et une participation gratuite.

Vous souhaitez nous rejoindre ? Suivez ces 3 étapes simples :

Consultez le programme sur ce lien

Choisissez l’étape et remplissez le formulaire afin de confirmer votre présence

L’événement est possible grâce à la collaboration de la municipalité de Castiglione d’Orcia, de la municipalité de Gambassi Terme, de la municipalité de San Gimignano, de la municipalité de San Quirico d’Orcia, de Proloco Gambassi Terme et de The Gambassi Experience.

Comment devenir un partenaire de « I love Francigena » ?

  • Si vous êtes un pèlerin, vous pouvez participer à toutes les excursions en restant connecté aux canaux du FEAV (site web, médias sociaux, newsletter) et à rurAllure.eu, en nous suivant avec le hashtag #ILoveFrancigena.
  • Si vous êtes une autorité locale, une Région ou un partenaire privé, vous pouvez participer à la co-organisation de l’événement en nous contactant à l’adresse suivante : segreteria@viefrancigene.org
Catégories
Actualités News_fr

Banca Generali Private pour AEVF : l’interview d’Alessandro Mauri

Banca Generali Private collabore avec l’AEVF pour promouvoir l’attention à l’environnement et au territoire à travers le tourisme lent et durable. Ensemble, nous organisons des événements et des promenades dans la « zone Mauri » de Banca Generali Private : le sud de la Lombardie, l’Émilie-Romagne et la Toscane. Le Dr. Alessandro Mauri, Area Manager pour le développement de ces territoires, qui sont également concernés par la route Francigena, nous en dit plus dans une interview.

Quand, mais surtout pourquoi est née la collaboration entre la Banca Generali Private et l’AEVF ?

A.M. : La collaboration entre ma zone de compétence de la Banca Generali Private (Sud de la Lombardie, Emilie-Romagne, Toscane) et l’AEVF est née en 2017 parce que d’après nous il est important de marcher à côté des nombreux pèlerins de la Via Francigena, un itinéraire culturel qui permet de découvrir des coins peu connus de notre merveilleuse Italie et de promouvoir des actions de sensibilisation sur des thèmes liés à la durabilité environnementale, qui sont très chers à notre banque. La Banca Generali propose également une série d’investissements cohérents avec les objectifs de développement durable de l’Agenda de l’ONU 2030, ce qui permet au client de construire son portefeuille en donnant la priorité à certains des dix-sept objectifs de développement durable.

En quoi consistent les initiatives en programmes pour 2022 en soutien de la Via ?

A.M : En 2022 nous allons soutenir la Via Francigena à travers une série d’initiatives organisées par la même AEVF. Concrètement, nous soutiendrons les randos de l’événement « I Love Francigena », qui a eu beaucoup de succès aussi dans le passé. Ces randos gratuites rassemblent des touristes, des pèlerins, des passionnés, des associations locales et des opérateurs afin de promouvoir conjointement les territoires traversés.

Quels sont les objectifs à long terme de cette collaboration ?

A.M : D’après nous, il est essentiel de sensibiliser les gens à l’environnement et au territoire, ce que la Francigena fait déjà depuis longtemps. La banque peut donner un soutien au niveau économique et au niveau culturel, en contribuant à développer une plus grande attention à ces thèmes en tant que patrimoine pour les générations futures. Moi aussi j’ai deux enfants et j’espère vraiment pouvoir faire quelque chose pour leur laisser un monde meilleur.

Quels sont les défis du tourisme lent et comment s’entrelacent-ils avec l’économie ?

A.M : Le véritable défi est de convaincre les gens à pratiquer le tourisme de manière plus durable et consciente, peut-être justement en allant à pied ou à vélo le long de la Via Francigena. Cela permet aux communautés locales d’avoir des bénéfices immédiats, même au niveau économique, puisque les touristes contribuent non seulement à l’économie locale mais aussi à un effet induit car les pèlerins peuvent se transformer – une fois leur chemin terminé – en touristes de retour.