Via Francigena

Catégories
News_fr

Message des évêques français concernés par la Via Francigena

Quatre évêques d’Arras, Soissons, Amiens et Langres se rassemblent pour un message commun sur la Via Francigena. Ce grand et emblématique chemin européen embarque les pèlerins vers Rome aux tombeaux de Pierre et Paul, mais surtout il est le début d’un immense et grandiose chemin qu’est la route de Jérusalem.

Même si elle existait bien auparavant, la Via Francigena nous est connue principalement par le reportage qu’en fait Sigéric (950-994), archevêque de Cantorbéry durant les quatre dernières années de sa vie. Allant à Rome en 990 pour y chercher le pallium, collier de laine emblématique des archevêques remis par le pape, il a pris soin de noter les quatre-vingts étapes qu’il parcourut avec ses compagnons sur le chemin du retour.

Cette route, la « voie des Francs », n’est donc pas un itinéraire ordinaire, car elle va jusqu’à Rome, la Cité éternelle, capitale de l’ancien empire et capitale de la chrétienté occidentale. Voilà pourquoi elle est une route de pèlerinage. Voilà pourquoi nous ne voulons pas l’emprunter de manière banale. En effet, emprunter sur la Via, ce n’est pas simplement admirer les paysages et les monuments, encore moins réaliser un exploit sportif, c’est comprendre que sa propre vie a un but.

Car la finalité de notre existence est la plénitude, dans la joie de Dieu. Cette plénitude se goûte déjà au long du chemin, à travers les rencontres comme à travers l’humble prière qui soutient le rythme des pas. Cette plénitude se goûte parce que le Christ Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie, comme il l’a affirmé à ses Apôtres (cf. Jn 14, 6).

Bonne marche ! Que les saints et les anges vous accompagnent !

De Spiritualitas in Francigenam et les quatre évêques:

  • Joseph de Metz-Noblat, évêque de Langres;
  • Olivier Leborgne, évêque d’Arras;
  • Gérard Le Stang, évêque d’Amiens;
  • Renaud de Dinechin, évêque de Soissons.
Catégories
News_fr

Le concours photo « Partage ta route » 2023 est de retour : envoyez vos photos le long de la Francigena

Après le succès de la première édition, le concours photo dédié aux photos et vidéos les plus marquantes le long des itinéraires culturels à travers l’Europe s’ouvre le 1er juin. « Share your route » est l’initiative lancée par le projet européen rurAllure dont l’AEVF gère la communication, qui s’adresse aux pèlerins, marcheurs et touristes qui souhaitent documenter et partager sur leurs réseaux sociaux leur expérience le long de la Via Francigena et au-delà.

Participer est très simple !  Il suffit de suivre ces 3 étapes simples :
  1. Publiez avant le 30 septembre un post ou un réel sur votre profil Instagram, Facebook ou Twitter partageant votre expérience de voyage et le patrimoine culturel le long de la route parcourue.
  2. Taguez le lieu de la prise de vue, likez et taguez la page @rurAllure (Facebook, Twitter, Instagram), et n’oubliez pas d’inclure le hashtag du concours #rurallure. Il est essentiel que votre profil soit public, ainsi votre publication ne nous échappera pas.

N’hésitez pas à partager un petit texte relatant votre expérience et vos émotions sur la route, ou vos conseils : nous en tiendrons compte !

Via Francigena et au-delà

Si vous voyagez sur l’un des itinéraires suivants, vous pouvez participer au concours photo:

  • Via Francigena. N’oubliez pas que vous pouvez être guidé tout au long de votre promenade par l’application AllTrails, qui réserve une réduction sur la version premium pour les promenades effectuées pendant cette haute saison. L’application permet d’obtenir les « trails », c’est-à-dire les itinéraires de la région pour des promenades faciles, en fonction de la difficulté ou d’autres caractéristiques.
  • Via Romea Strata
  • Via Romea Germanica
  • Les chemins de Saint-Jacques / Camino de Santiago 
  • Chemins de Sant Olav – les chemins de pèlerinage vers Trondheim (Norvège) depuis la Norvège, le Danemark et la Suède  
  • Chemins de Csíksomlyó / Chemin de Marie / Via Mariae / Mária út

S’il y a trop de photos à choisir, vous pouvez les publier toutes : un prix spécial sera décerné à la personne qui publiera le plus de photos, tandis qu’une autre catégorie récompensera l’auteur de la publication la plus intéressante.

Les auteurs des articles les plus beaux et les plus intéressants recevront un équipement de randonnée spécialisé (tels que des sacs à dos Ferrino et des chaussures Garmont) en guise de prix.

La date limite de publication des photos et des vidéos est fixée au 30 septembre 2023. Ensuite, il vous suffira de rester à l’écoute sur le site web et les réseaux sociaux de rurAllure pour l’annonce des gagnants, qui aura lieu le 16 octobre 2023.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les conditions générales.

Voici les photos gagnantes de l’édition 2022 du concours pour la catégorie Via Francigena

AVEC L’AIMABLE SOUTIEN DE: AITR Associazione Italiana Turismo Responsabile, Attrezzatura Trekking, Cammini d’Italia – Plan, Walk and Share (camminiditalia.org), Cicerone Press | Guides for walkers, hikers, cyclists and trekkers, ehabitat.it, Free Wheels ODV | Cammini Accessibili, per Tutti (freewheelsonlus.com), Ospitalità Religiosa, Smart Walking

Catégories
News_fr

L’appétit vient en marchant ! Idées saines et savoureuses pour la marche avec le partenaire Montana

Bien manger sur la route est très important, non seulement pour récupérer après avoir marché plusieurs kilomètres, mais aussi pour manger correctement et rester en bonne santé tout au long du voyage. La Via Francigena et son partenaire Montana continuent de promouvoir le tourisme lent dans toute la péninsule italienne, ainsi que l’idée d’une alimentation durable, sans renoncer au goût, avec l’initiative Cammini Montana.

Un bon apport nutritionnel pendant le voyage

Avec l’initiative Cammini Montana, l’entreprise entend valoriser l’expérience de la marche, comme la Via Francigena, à travers les récits d’une grande communauté de marcheurs qui aiment le plein air, ou qui ont récemment découvert cette passion, et qui veulent aborder le parcours avec la bonne dose d’énergie, de protéines et de goût pour rendre le voyage encore plus agréable.

Ainsi, la viande Montana, accompagnée d’une tranche de pain croustillant, peut être un bon compromis entre un plat riche en ingrédients – qui peut alourdir et conduire à la somnolence – et un repas trop pauvre ou déséquilibré en termes de nutriments et d’énergie.

Pour un bon apport en protéines et un repas savoureux, comment manger du corned-beef ? On peut combiner différents éléments et créer de nombreuses recettes rapides comme l’ail, la coriandre, les haricots, les pois chiches, les olives, la feta, la mozzarella… il n’y a pas de limites à l’imagination, en gardant toujours à l’esprit la qualité et la durabilité ! Alors, attention aux produits et surtout, ne laissez pas traîner les déchets !

La viande aromatisée, oui ou non ?

Comment assaisonner une viande, sans ajouter trop de gras ou de sel, est une question récurrente qui devient encore plus pressante si l’on veut préparer un plat nutritif mais pas trop calorique pour la promenade.

Pour y répondre, il n’est pas nécessaire d’être trop audacieux ou d’imaginer je ne sais quelles versions de viandes marinées. Le secret, c’est toujours la simplicité et l’équilibre entre un apport nutritionnel correct et un clin d’œil à la saveur. Le partenaire Montana a donc imaginé un produit qui associe viande et légumes et qui est un grand classique italien : la blanquette de veau aux petits pois, sans gluten ni conservateurs et prête à l’emploi en quelques minutes (parce qu’elle est déjà cuite !). Parfait pour les excursions et pour toute la famille.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit… sur la route !

Catégories
News_fr

AEVF : les membres se sont retrouvés à Calais pour l’Assemblée Générale

C’est dans le splendide Hôtel de Ville de Calais (Hauts-de-France, France) que s’est tenue, le 26 mai, l’assemblée générale de l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF).

Le réseau AEVF, réseau porteur du Conseil de l’Europe pour la protection et le développement de la Via Francigena, s’étend à 232 membres sur l’ensemble de l’itinéraire européen et 92 associations « amies ».

L’Assemblée a été présentée par le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi, et le maire de Calais, Natacha Bouchart, a officiellement souhaité la bienvenue à l’Assemblée au nom de toute l’administration locale. A l’ordre du jour, l’approbation des bilans définitifs 2022 de l’AEVF et de la filiale Francigena Service S.r.l. et des bilans prévisionnels 2023. Le bilan a été présenté de manière détaillée et transparente à tous les membres et aux personnes ayant assisté aux travaux. Parmi les autres points abordés : une mise à jour des activités des sections anglaise, française, suisse et italienne ; la présentation du Plan stratégique 2023-2025 de l’AEVF ; des mises à jour sur l’évaluation du Conseil de l’Europe pour le renouvellement de la certification à l’AEVF et sur l’avancement du projet de candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Deux moments significatifs

Deux moments particulièrement significatifs ont également eu lieu au cours de l’assemblée a Calais. Tout d’abord, la remise des reconnaissances publiques que l’AEVF décerne à des personnalités qui se sont distinguées par leur grand travail en faveur de la Via Francigena. Ce prix a été décerné au Révérend Sandy Brown, pèlerin, écrivain et auteur des trois guides officiels de la Via Francigena de Canterbury à Rome publiés par la Cicerone Publishing House de Londres. Ont également été récompensés Didier Morel, référent de l’association Arras Compostelle Francigena, pour son grand soutien au projet « Road to Rome 2021 » et au développement de l’itinéraire en France, et Brigitte Soulary, présidente de la Fédération française de la randonnée pédestre (FFR) avec laquelle l’AEVF a signé une convention de promotion de la VF – GR 145 sur le tronçon français.

Cette cérémonie s’est accompagnée de la remise de prix récompensant les bonnes pratiques internationales le long de la Via Francigena. Parmi plus de 80 propositions reçues, trois initiatives alliant culture, tourisme et développement territorial ont été sélectionnées. Les bonnes pratiques collectées par l’AEVF seront mises à la disposition de tous les membres pour les faire connaître au niveau international. Les trois prix ont été attribués au Kent Pilgrims Festival 2022, organisé par la Confraternité des pèlerins de Rome, à la pièce de théâtrale « La légende de Sigeric » de l’Amata Compagnie, et au projet « Ton pas est déjà de l’histoire« , promu par l’association « La Via Francigena in Tuscia-APS » et la municipalité de Viterbe.

Nouveaux membres de l’AEVF

A l’issue de l’assemblée, 17 nouveaux membres ont été accueillis : Communauté de communes du Pays de Lumbres, communes de Zudausques, Allouagne, Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais, Hauts-de-France) ; communes de Framont, Autet, Etuz (Haute-Saône, Bourgogne-Franche-Comté) ; commune École-Valentin (Doubs, Bourgogne-Franche-Comté) ; municipalités de Cossonay et Villeneuve (Vaud) ; municipalités de Saint-Vincent et Issogne (Val d’Aoste) ; municipalités de Capranica (Viterbo, Lazio) et Bassiano (Latina, Lazio) ; municipalités de Martano, Andrano, Tricase (Lecce, Puglia). Le nombre croissant de collectivités locales adhérant à l’AEVF (1 anglaise, 42 françaises, 16 suisses, 173 italiennes) témoigne du niveau de conscience des territoires locaux à travailler ensemble pour continuer à faire grandir la Via Francigena dans toutes ses dimensions.

Enfin, quatre nouvelles associations amies sont également accueillies : L’Abbaye de Mormant revivra (Leffonds, Haute-Marne, Grand Est), Iride ASD (Rivoli, Turin, Piémont), Asini nel Cuore APS (Sala Baganza, Parme, Emilia-Romagna), Toscana Vie Francigene 2.0 APS (Monteriggioni, Toscane). Enfin, la variante à l’étape 16 Orio Litta-Piacenza et la variante aux étapes 36-37 pour Abbadia S. Salvatore ont été approuvées.

A la fin de la réunion, il a été annoncé que la prochaine réunion des membres se tiendra à Pavie, le 20 octobre 2023, avec le soutien de l’administration municipale.

Catégories
News_fr

Mission Durabilité : une interview de Enzo Ruini de la Banca Generali Private

La Zone Mauri de la Banca Generali Private soutient la Via Francigena depuis plusieurs années à travers une aide financière et un soutien à l’organisation de nombreuses initiatives, telles que les rando-événements « I Love Francigena ». Nous avons interviewé Enzo Ruini, directeur des ventes de l’institut bancaire pour en savoir plus sur la collaboration en cours avec l’AEVF.

Quelle est votre passion personnelle pour le monde de la randonnée et notamment pour la Via Francigena ?

J’ai grandi dans la campagne près de Florence où j’ai eu une passion pour la géographie, entendue comme rapport entre l’homme et la nature. Malgré l’état d’abandon de la campagne, j’ai développé au milieu des années ’70 une telle passion pour le voyage lent que j’ai voulu impliquer également ma famille et mes amis. Depuis, beaucoup de sentiers et de routes sont devenus des incontournables du tourisme lent. La Francigena, dont j’apprécie la richesse du paysage et du patrimoine culturel, ainsi que son état d’entretien et son accessibilité, est sans aucun doute un exemple car elle peut devenir le levier de revitalisation de cette partie méconnue d’Italie.

Que signifie la durabilité pour la Banca Generali Private et quels sont les piliers sur lesquels l’entreprise a été fondée pour créer un système de valeurs à long terme ?

Même si notre regard est orienté vers l’avenir, nous ne pouvons pas oublier le développement durable, qui est le premier pilier de la stratégie d’entreprise de la Banque, ainsi que notre modus operandi pour les relations avec les parties prenantes : c’est une valeur très importante, liée à la croissance, à la valorisation des personnes, à l’attention au contexte social et à l’impact sur l’environnement. L’autre pilier est la relation de confiance entre le client et son consultant financier, dont le rôle va au-delà des objectifs commerciaux pour diffuser des principes d’investissement responsable et pour contribuer au développement durable, basé sur l’intégrité, la responsabilité sociale et l’innovation.

La Via Francigena met en réseau les communautés locales, les gens et les entreprises. Comment les valeurs de la Banca Generali Private se croisent-elles avec le développement durable des territoires traversés par la Via Francigena ?

La Banca Generali, première entreprise au monde – d’après Sustainalytics – dans la catégorie des gestionnaires d’actifs selon les critères du nouvel indice ESG (Environmental, Social and Governance), ne peut que marcher à côté de l’Association, avec laquelle elle partage le respect du territoire, de sa diversité, de la biodiversité naturelle et humaine et des valeurs dont les anciens chemins tels que la Via Francigena en sont les dépositaires.

Finalement, comme le disait l’entrepreneur américain James Rohn : « Le facteur clé de votre succès financier n’est pas l’économie, mais plutôt votre philosophie ».

yuupa
https://www.fapjunk.com
tjub.com

Catégories
News_fr

« Cammini in Europa », un succès pour l’exposition consacrée aux itinéraires culturels

Du 18 au 21 mai 2023, la ville de Fidenza a accueilli le Francigena Fidenza Festival, un événement entièrement dédié à la Via Francigena et aux itinéraires culturels européens. Parmi les nombreuses activités de la troisième édition du Francigena Fidenza Festival, l’exposition photographique « Cammini in Europa » a permis de présenter aux institutions et au public les clichés pris par les pèlerins de toute l’Europe au cours de leurs marches ou de leurs randonnées à vélo.

Partagez votre marche

L’exposition est associée au concours photo « Partagez votre marche » organisé par le projet européen Horizon2020 rurAllure, qui a lancé l’été dernier un appel sur les médias sociaux pour impliquer les pèlerins et les touristes marchant le long des trois Vie Romee, le Chemin de Saint-Jacques, le Chemin de Saint-Olav et le Chemin de Marie. Plus de 3 000 photos ont été collectées au cours de l’été 2022, qui ont raconté sur Instagram et Facebook les expériences « sur la route » à travers des images des moments les plus significatifs.

Lors de l’exposition à Fidenza, certains clichés ont été projetés en boucle sur une toile positionnée dans l’abside de l’église, tandis que les images gagnantes dans chaque catégorie ont été affichées sur des roll-ups accompagnés des biographies et des histoires de chaque voyageur. Plus de 50 personnes ont participé à l’inauguration, qui a débuté par les salutations du maire Andrea Massari et de la conseillère à la culture Maria Pia Bariggi et s’est poursuivie avec l’accompagnement musical de l’auteur-compositeur-interprète Jack Jaselli, auteur du livre « Torno a Casa a Piedi« . L’un des moments forts de l’inauguration a été la cérémonie de remise des prix à certains des gagnants du concours photo de rurAllure, comme @Nappatravels qui a partagé son expérience avec les personnes présentes.

rurAllure et la promotion des itinéraires culturels européens

Plus de 50 événements ont animé les quatre jours du festival : expositions, promenades, visites guidées, études approfondies, projets pour les écoles, concerts et divertissements. « La belle voie de l’Europe » est le slogan choisi cette année, une référence au fil entre le passé et le futur qui célèbre l’union entre le monde des chemins, de la culture et de la spiritualité, de la gastronomie et du vin et de la promotion du territoire.

Le Festival a également été l’occasion de présenter un itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, et le choix de cette année s’est porté sur le Chemin de Saint Olav, qui traverse la Norvège. La deuxième édition du concours photo rurAllure revient le 1er juin 2023 avec l’objectif de donner à nouveau la parole aux pèlerins en route à travers l’Europe.

Catégories
News_fr

POP: le réseau d’accueil des pèlerins est né

« POP : pilgrims hosting pilgrims« , un nouveau réseau d’accueil, est né de l’idée d’un certain nombre de particuliers de créer une hospitalité faite par des pèlerins pour des pèlerins.

Le réseau est développé au niveau national italien et couvre plusieurs itinéraires, dont celui de la Via Francigena.

Pourquoi un réseau d’hospitalité POP ?

Les gestionnaires et les responsables des auberges de jeunesse, qui ont mis en place le réseau, veulent atteindre l’objectif d’un accueil à 100 % des pèlerins, et pour cela les structures adhérant au réseau doivent répondre à deux exigences essentielles

  • les responsables de l’auberge doivent être des pèlerins
  • le dîner (et éventuellement le petit-déjeuner) proposé est commun, partagé

En effet, le pèlerin qui offre l’hospitalité sait exactement ce dont le voyageur reçu a besoin : il connaît ses besoins fondamentaux, tant physiques qu’émotionnels. Se déchausser, se tremper les pieds et boire une boisson fraîche est une priorité par rapport à l’enregistrement et à l’apposition d’un tampon sur la carte d’identité. Parfois, un câlin et une volonté d’écoute valent plus qu’un hôtel cinq étoiles.

Manger ensemble, en revanche, favorise les rencontres et les comparaisons entre personnes de sexe, d’âge, de nationalité et d’expérience de vie différents.

L’objectif

Le réseau POP a été créé avec plusieurs objectifs :

  1. Augmenter la visibilité des auberges qui sont souvent peu visitées parce qu’elles ne sont pas situées dans les étapes canoniques (plusieurs auberges sont à la campagne en raison d’un choix de style de vie qui associe l’hébergement au contact avec la nature, à l’autoproduction et à la durabilité).
  2. Stimuler la discussion entre personnes partageant les mêmes idées sur des sujets d’intérêt commun (problèmes liés aux punaises de lit ou autres aspects hygiéniques, refuges pour animaux, dons, sacs de couchage ou couvertures, etc.)
  3. Le réseau POP souhaite avant tout véhiculer un certain esprit de partage et de rencontre qui distingue la marche du trekking. Il y a encore quelques années, les marches, d’origine historique/religieuse, étaient parcourues par un nombre limité de personnes, à la recherche de quelque chose, souvent non définissable, ni conscient. Au fil des années, le nombre de sentiers s’est multiplié, les types d’hébergement et de services aussi, et par conséquent la typologie des pèlerins, ou peut-être mieux des marcheurs, est beaucoup plus large, correspondant de plus en plus à la variété de l’humanité. Nous pensons que l’ouverture des chemins à une plus grande typologie de personnes est une chose belle et positive. Néanmoins, nous pensons que l’esprit que beaucoup d’entre nous ont expérimenté sur le camino, et qui nous a incité à ouvrir nos maisons, se perd quelque peu, et la création de POP a pour but de stimuler les marcheurs à l’expérimenter.
Structures actuelles des POP

Pour l’instant, 5 structures le long de la Via Francigena au Nord, une sur la Via Francigena au Sud et 4 autres sur d’autres chemins rejoignent le réseau, toutes gérées par des personnes spécifiques pendant toute la période d’ouverture. Cependant, ce n’est pas une condition préalable, le réseau POP est ouvert à toute structure qui partage les deux pierres angulaires, indépendamment de qui est propriétaire de la structure et qui en assure la gestion. Pensons par exemple aux structures, pour la plupart propriété de l’église et gérées par des associations bénévoles d’accueil de pèlerins.

POP en est encore à ses débuts, pour l’instant nous avons un groupe FB, et nous demandons aux différentes entités qui publient des listes d’hospices de nous indiquer comme POP. Les 5 hospices de la Via Francigena del Nord ont également produit un flyer commun.

Les établissements (et non les pèlerins individuels) qui souhaitent adhérer peuvent contacter Federico de POP Biutiful, Cavazzola, Federico et Rossana 3335287812, against_the_winds@hotmail.com, www.biutiful.it.

Les installations POP sont les suivantes :
Via Francigena et Via Romea

POP- Domus Peregrini, Montefiascone (VT) Immacolata Coraggio (+39 3381838216) et Franco Steri (+39 3207772586), immacolatacoraggio1958@gmail.com, sur Facebook Immacolata Coraggio et le groupe Domus Peregrini.

POP- Lento e Contento, Vetralla (VT) Paolo Valotti (+39 3515039074) et Nino Muakyna (+995593905390), paolovalotti7@gmail.com, sur Facebook Lento e Contento et Instagram Lento e Contento Hostel.

POP- Road to Rome, Capranica (VT) Travis Criddle (+39 3483595971) et Juliane (+49 15258918235), roadtorome.org@gmail.com, sur Facebook Road to Rome

Via Francigena

POP- Biutiful, Cavazzola, Federico et Rossana (+39 3335287812), against_the_winds@hotmail.com, www.biutiful.it

POP- Temperance, Groppodalosio, Marco et Greta (+39 3757825734), temperance1617@gmail.com

Via Romea, San Francesco in Toscana, via Clanis

Pieve la Sassaia, Rigutino (Arezzo), Giovanni Roberto (+39 3409812896), gallorobinson@libero.it, sur Facebook La Sassaia Rifugio del Pellegrino

Via Francigena au sud

Point 113, Strangolagalli (Frosinone), Enzo Cinelli (+39 3384422532), cinellips@gmail.com, on Facebook Point 113 Via Francigena del sud

Chemin de Saint François dans la Vallée Sacrée, Via di Francesco, Di qui passò Francesco, Chemin de Saint Benoît

Casetta Mariani, Cantalice, Valeria San Felice (+39 3494639384) casettamariani@gmail.com

POP-Le querce di Tara, Rieti, Mauro (+39 3484273023), mauro.rinaldi@lequrceditara.it

Chemin de Saint Benoît

Maison du violon, étape de Casamari (localité de Castelliri), Valeria Fiorini (+39 3497937639), valeria.fiorini19@gmail.com

Le réseau POP est prêt à recevoir l’adhésion de nombreuses autres structures pour grandir et devenir toujours plus grand, à l’image de celui qui existe déjà sur le Chemin de Saint-Jacques !

Catégories
News_fr

Smart Walking : un projet pour une vie plus intelligente part de la Via Francigena dans le Sud

« Travailler pour vivre et ne pas vivre pour travailler » est une expression devenue courante en ce qui concerne les conditions de travail ou le surtravail de nombreuses personnes, et donc le manque de temps à consacrer à soi-même, ou simplement pour reprendre son souffle. Dans le projet « Smart Walking » de Davide Fiz, l’équilibre au travail semble être plus une réalité qu’un mirage.

Davide Fiz et sa révolution « Smart Walking » : le matin en mouvement, le soir au bureau

Davide Fiz, commercial indépendant issu de la génération X, n’est pas étranger à l’expérience de la marche, en tant qu’amateur et pratiquant de la vie en plein air, mais toujours dans les créneaux horaires du travail. En prenant « armes et bagages » et en parcourant quelques sentiers, Davide a pu redécouvrir le plaisir du contact avec les autres, de sentir la caresse du vent et l’odeur de la pluie ainsi que les senteurs et les saveurs des lieux visités, une sensation dont il ne peut plus se passer.

C’est pourquoi, en 2022, il a lancé le projet « Smart Walking », un voyage qui l’a amené à parcourir 2 500 km à travers l’Italie pour un total de 20 promenades en compagnie de… son travail. La révolution a été précisément celle-ci : poursuivre son activité (dès le début de l’après-midi) sans perdre le plaisir du voyage (5 heures de marche par jour en profitant des heures de clarté du matin). Il le fait le long d’itinéraires riches en nature et en culture, qu’il partage par le biais d’un blog, afin de montrer à tous que son activité est plus qu’une entreprise, c’est une mission possible : avoir un mode de vie plus sain où le travail (itinérant) est en équilibre avec sa passion !

Visitez le blog de Smart Walking

Parmi ses itinéraires figure également la Romea Strata, pour laquelle il a contribué à cartographier les points d’intérêt dans le cadre du projet européen rurAllure, en découvrant les lieux suggestifs qui la caractérisent et en la vivant également à travers les récits des habitants locaux.

« Smart Walking » d’une côte à l’autre sur la Via Francigena dans le sud

Cette année, le projet « Smart Walking » a redémarré le 9 mars pour sa deuxième édition « Smart Walking coast to coast : paths that cross – paths that unite » le long de la Via Francigena dans le Sud de Italie, et plus précisément avec une marche partant de Minturno dans le Latium en direction de Monte Sant’Angelo dans les Pouilles. Une occasion de promouvoir non seulement le nomadisme numérique, mais aussi la marche et en particulier le tronçon méridional, en tant que destination non seulement pour les marcheurs, les touristes et les passionnés, mais aussi en tant que symbole d’une alternative possible, qui permet de vivre la réalité environnante à pied tout en se consacrant au travail !

L’accueil de Davide à Minturno a été assuré par Roberto Rotasso, délégué à la Via Francigena pour la commune de Minturno et responsable du Gruppo dei Dodici, une association pour la promotion historique et culturelle des itinéraires de la Via Francigena dans le Sud. Pour l’étape des Pouilles (Via Micaelica), Davide a bénéficié du soutien d’Enopolio Daunio – qui accueille les pèlerins et gère le point d’information de la Via Francigena à San Severo – et a été accueilli à son arrivée par le Monte Sant’Angelo Francigena, une association pour la promotion et la valorisation de la culture des chemins.

De nombreux sujets, parmi lesquels des administrations, des associations et des entités privées, ont soutenu le projet, comme l’Agence nationale italienne Enea, le réseau Movimento Lento et l’Association italienne du tourisme responsable. Parmi eux se trouve naturellement l’AEVF, qui croit fermement en la valeur de cette édition de Smart Walking, pour promouvoir la beauté du tourisme lent et de la Via Francigena, mais aussi pour contribuer à l’évolution de l’homme de l’homo laboris à l’homo mobilis.

Catégories
News_fr

Pleins feux sur la Via Francigena à Piacenza

Le projet « La Via Francigena à Piacenza » visant à promouvoir l’ancienne route, soutenu par la Fondation Piacenza et Vigevano, en collaboration avec l’Association européenne de la Vie Francigène (AEVF), le diocèse de Plaisance-Bobbio, les municipalités et les associations locales, a été présenté.

La ville et le territoire de Piacenza sont sous les feux de la rampe grâce à l’itinéraire culturel européen de la Via Francigena. C’est précisément la ville de Piacenza, carrefour de chemins de pèlerinage, qui est au centre d’un beau projet touristique qui valorise l’itinéraire.

Trois excursions gratuites « I Love Francigena » sont prévues, guidées par l’AEVF, en collaboration avec les communes de Piacenza, Calendasco, Fiorenzuola d’Arda, Cadeo, le diocèse de Piacenza-Bobbio, la coopérative culturelle CoolTour et l’association Fiorenzuola in Movimento.

Voici les trois itinéraires proposés dans la province, ouverts à tous et à inscription gratuite :

  1. 20 mai 2023 : Randonnée sur l’étape 17 (Piacenza-Fiorenzuola d’Arda) de la Via Francigena : de Roveleto di Cadeo à Fiorenzuola d’Arda (environ 9,5 km) ;
  2. 21 mai 2023 : randonnée urbaine à Piacenza sur le parcours des étapes 16 et 17 de la Via Francigena (6-8 km) ;
  3. 4 juin 2023 : randonnée d’Orio Litta à Calendasco sur le parcours de l’étape 16 (Orio Litta-Piacenza).

Les liens pour s’inscrire aux trois événements gratuits seront ajoutés à cet article sous peu. En attendant, vous pouvez obtenir plus de détails sur ces initiatives et d’autres en consultant le calendrier des événements. « I Love Francigena » est une série d’événements annuels qui met en valeur l’itinéraire culturel de la Via Francigena et offre une occasion unique de découvrir des tronçons de la route à travers son patrimoine culturel, naturel et gastronomique. Ces promenades, gratuites, réunissent voyageurs, pèlerins, passionnés, associations locales et administrateurs pour promouvoir conjointement la région.

Le projet promotionnel comprend également la production et l’impression de la carte officielle de la Francigena pour promouvoir le territoire de Piacenza. Réalisée en version bilingue (italien et anglais) et accompagnée d’images, la carte présentera l’itinéraire officiel et fournira une indication des principaux services présents sur le territoire, la description des étapes (km, durée, altimétrie, brève introduction historique), ainsi que des informations utiles sur les offices de tourisme présents.

Le projet prévoit également un soutien à la communication des activités sur les canaux officiels de l’AEVF, dans le but d’internationaliser de plus en plus la visibilité des étapes de Plaisance dans le contexte européen de l’itinéraire.

Il est significatif que tant de sujets différents s’engagent dans la promotion de la Via Francigena », a commenté Mario Magnelli, vice-président de la Fondation Piacenza et Vigevano, « ce n’est qu’à travers une action systémique, à laquelle la Fondation a la ferme intention de participer, que cette expérience de foi significative peut également conduire à la redécouverte du territoire dans ses nombreuses dimensions, de l’environnement à la culture, en passant par la gastronomie et le vin ». Afin de profiter pleinement de cette opportunité et de renforcer le protagonisme des communautés locales, il sera également nécessaire de se mesurer au thème de l’hospitalité pour le public spécial de la marche et à celui de l’offre d’initiatives qui favorisent l’intégration entre les pèlerins et les résidents ».

« Une rencontre qui met l’accent sur l’importance du travail en réseau avec les réalités du territoire et pour laquelle la municipalité est prête à jouer le rôle de coordinateur, de collecteur et de promoteur d’initiatives, de ressources et de propositions face à la prise de conscience absolue de la grande opportunité culturelle et touristique que représente la Via Francigena« , a déclaré le conseiller municipal de Piacenza Christian Fiazza « La Via Francigena, qui, nous ne cesserons jamais de le répéter, est un promoteur naturel du marketing territorial« .

« Les initiatives présentées poursuivent pleinement les objectifs de l’Association : faire connaître et fréquenter la Via Francigena« , illustre Massimo Tedeschi, président de l’AEVF, « dont l’AEVF est la seule à avoir été désignée par le Conseil de l’Europe pour sa mise en valeur. Je félicite la Fondation, la municipalité de Piacenza et le diocèse de Piacenza-Bobbio d’avoir initié cette précieuse collaboration visant à promouvoir l’itinéraire européen dans la province« .

« Le voyage n’est rien d’autre qu’une métaphore de la vie. La pandémie nous a fait redécouvrir combien le voyage était une exigence fondamentale de la vie. En particulier, on a redécouvert le slow travel, celui qui vous met en relation avec l’environnement, le paysage, mais surtout avec les personnes« , explique Manuel Ferrari, directeur des édifices cultuels du diocèse de Piacenza-Bobbio, « capable de nourrir de nouvelles relations et des échanges culturels ». L’expérience du pèlerinage implique de marcher vers une destination, en laissant derrière soi le quotidien, qui parfois nous enferme et nous empêche de grandir, de nous ouvrir à de nouvelles expériences. La Via Francigena est un camino culturel européen. Fréquenter cette voie signifie donc rencontrer des personnes de cultures différentes de la nôtre, entrer en contact avec d’autres pays européens et nourrir une citoyenneté enracinée dans ses propres racines identitaires, mais en même temps ouverte à se sentir citoyen de l’Europe« .

Catégories
News_fr

La Via Francigena revient pour « Fa’ La Cosa Giusta! » : voici les nouveautés 2023

Fa’ La Cosa Giusta! – Édition 2023, la foire des promenades durables

La Via Francigena n’a pas manqué l’édition 2023 de « Fa’ la Cosa Giusta! » (Faites ce qu’il faut !), le salon de la consommation critique et des modes de vie durables. Le salon a été conçu en 2004 par la maison d’édition Terre di Mezzo et attire chaque année à Milan des opérateurs, des institutions, des associations et des visiteurs intéressés par les bonnes pratiques liées à la consommation critique et à la mise en valeur des excellences des territoires. L’édition 2023 a enregistré une fréquentation de 34 000 personnes qui ont visité les neuf zones thématiques. Les nombreux stands de la zone dédiée au « Tourisme conscient, grandes randonnées et outdoor« , qui fait également partie de la deuxième édition de la « Fiera dei Grandi Cammini« , l’événement le plus important et incontournable en Italie sur la marche et le cyclisme.

Le stand de la Via Francigena au milieu des rencontres, des visiteurs et de nombreuses nouveautés

L’AEVF a fait découvrir au public de la foire la richesse de la Via Francigena à travers du matériel distribué gratuitement parmi des dépliants informatifs et des cartes postales. De nombreuses activités ont animé le stand, avec la précieuse collaboration des partenaires, entre alliances historiques et nouvelles, comme Garmont, Ferrino, Trenitalia, FlixBus et AllTrails.

Chaque jour, plus de 500 personnes en moyenne ont visité le stand et plus de 700 personnes ont participé aux initiatives créées avec la contribution de Garmont et Ferrino. Parmi celles-ci, un quiz créé en collaboration avec le projet Horizon2020 rurallure, pour lequel l’AEVF est en charge de la communication – pour tester les connaissances des visiteurs sur la Via Francigena. Le quiz a enregistré plus de 200 réponses, dont 72 ont répondu correctement aux six questions. En plus du quiz, le jeu « Devinez le poids du sac à dos du personnel » a impliqué plus de 500 utilisateurs. Les participants ont tenté leur chance en soulevant un sac à dos Ferrino Finisterre de 28 litres, rempli pour l’occasion.

Le public a fait preuve d’un grand enthousiasme, tant pour les activités ludiques que pour la marche elle-même. Il a posé des questions à l’équipe sur la longueur totale du parcours, le meilleur moment pour l’entreprendre et a demandé des conseils sur les plus beaux tronçons. Un soutien précieux a été apporté par 8 invités spéciaux, des ambassadeurs du Road to Rome et des blogueurs experts en marche et en vélo, ainsi que par la présence de visages connus, de partenaires et d’amis de l’Association qui ont contribué à animer le stand.

La visibilité en ligne de l’AEVF lors du salon n’était pas moins impressionnante. En effet, une moyenne de 15 stories ont été postées chaque jour sur le profil Instagram de l’association. Le reel créée à la fin de l’événement en collaboration avec @falacosagiusta_mi a atteint plus de 8 000 vues. Parmi les chiffres les plus significatifs, on compte plus de 500 abonnés à la newsletter de l’AEVF et de rurAllure sur le patrimoine culturel des trois Vie Romee.

Les rencontres officielles

Les moments institutionnels n’ont pas manqué, comme la rencontre entre le président de l’AEVF Massimo Tedeschi, le directeur Luca Bruschi et la ministre du Tourisme Daniela Santanchè. Ils ont souligné l’importance des promenades dans l’offre touristique du pays en vue du prochain Jubilé 2025, et ont partagé un moment de réflexion sur la candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial de l’UNESCO.

« La participation de notre association à la foire nationale de la campagne « Fa’ la cosa giusta ! » en 2023 a donné d’importants résultats. Elle a permis de faire connaître la Via Francigena, en tant qu’itinéraire européen de Canterbury à Rome, jusqu’à Santa Maria di Leuca, aux participants à la manifestation et de rencontrer des centaines de personnes, passionnées de marche, venues de toute l’Italie et même de l’étranger.

Plusieurs régions traversées par l’itinéraire de la Francigena ont participé à la foire. Un moment de grande valeur et de satisfaction pour moi et pour nous tous a été la rencontre avec la ministre du tourisme, Daniela Santanchè, qui a confirmé le soutien du gouvernement au projet de la Via Francigena et à sa candidature en tant que site du patrimoine de l’UNESCO« , a déclaré Massimo Tedeschi, président de l’AEVF.