Via Francigena

Catégories
Senza categoria

Grande Latium – Marcher en toute sécurité : interventions pour l’amélioration des sentiers

La région du Latium a approuvé le projet « Grande Latium – Cammina in Sicurezza », qui fait partie du plan de financement « Caput Mundi » pour la réalisation d’importantes interventions destinées au tourisme durable et culturel.

Le projet, financé par le PNRR, concernera également la Via Francigena : des points de repos équipés de sièges et de panneaux solaires seront installés à mi-chemin de chaque étape, où il sera possible de recharger son téléphone ou son vélo.

Le projet vise à augmenter le nombre de complexes touristiques utilisables : de nombreux sites seront modernisés et mis à la disposition de tous, contrairement à aujourd’hui. En outre, des alternatives durables aux itinéraires traditionnels doivent être trouvées en dehors du centre-ville pour encourager le « slow tourisme ». Le projet a été cité comme un exemple vertueux par le ministre Massimo Garavaglia et le maire de Rome Roberto Gualtieri.

Silvio Marino, pour la région du Latium, explique comment est née la nécessité de ces haltes : « En rédigeant le projet Grande Latium – Cammina in Sicurezza, nous avons pensé aux nombreuses personnes qui arrivent peut-être pour acheter des chaussures, mais qui ne décident jamais de partir, de commencer à marcher. Nous avons décidé d’essayer de rendre les sentiers du Latium vraiment sûrs et praticables à pied« .

« Souvent, les gens ont peur de se perdre, de ne pas y arriver parce qu’ils sont fatigués. C’est pourquoi, à mi-chemin de chaque étape, nous essaierons de créer un point de repos équipé, avec la possibilité de recharger son téléphone portable ou son vélo et de disposer d’une connexion Internet. En bref, une promenade sûre qui ne perd pas la fascination de la découverte et le goût de la fatigue« , a conclu Marino.

Valentina Corrado, conseillère pour le tourisme et les collectivités locales de la région du Latium, s’est également exprimée sur le projet : « Le Latium est le chef de file pour raconter l’histoire d’une Italie encore inexplorée, celle composée de l’intérieur des terres et de zones moins connues mais précieuses qui cotoient les grandes réalités. La Francigena Nord et Sud, le Chemin de Saint François, le Chemin de Saint Benoît, la Via Amerina et le Chemin du Parc Naturel représentent un moyen irremplaçable de découvrir les petites villes et les villages moins connus, une ligne idéale qui relie la beauté naturelle, l’art et l’archéologie, tout en représentant d’importantes infrastructures touristiques« .

Corrado a ajouté que « avec cette intervention, nous avons l’intention d’améliorer l’utilisabilité de nos sentiers et de donner une impulsion aux flux, également en vue du Jubilé 2025, un rendez-vous qui attirera un nombre important de pèlerins : bien les accueillir sera notre devoir précis. « Caput Mundi » est la synthèse parfaite d’un travail synergique entrepris pour valoriser l’immense patrimoine artistique, culturel et touristique de Rome et du Latium« .

Catégories
Senza categoria

Francigena comme patrimoine de l’UNESCO : les régions et les ministères italiens unissent leurs forces pour la candidature

Le chemin qui vise à conduire en 2025 à la reconnaissance de la Via Francigena comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) franchit une nouvelle étape décisive avec le renouvellement du protocole d’accord entre les sept régions italiennes de l’itinéraire de Sigeric, le ministère de la Culture et le ministère des Affaires étrangères.

C’est ce qui a été décidé lors d’une réunion qui s’est tenue le 6 juillet à Florence, à la présidence de la Région Toscane, avec la participation du président Eugenio Giani, des sous-secrétaires d’État des ministères de la Culture et des Affaires étrangères, Lucia Borgonzoni et Benedetto Della Vedova, le président de l’Association européenne de la Via Francigena Massimo Tedeschi, Maria Pianigiani, point focal UNESCO du ministère de la Culture, et Roberta Pesci, chef de section UNESCO du bureau de la coopération culturelle dans le domaine multilatéral du ministère des Affaires étrangères.

Des représentants des régions italiennes traversées par la Via Francigena de Sigeric étaient présents : Jean-Pierre Guichardaz, conseiller pour les Biens culturels et le Tourisme du Val d’Aoste ; Stefano Bruno Galli, conseiller pour l’Autonomie et la Culture de la Lombardie ; Alessandro Piana, vice-président de la Ligurie ; Andrea Massari, président de la Province de Parme, pour la Région Emilie-Romagne ; et Roberto Ottaviani, directeur de l’Agence du Tourisme du Latium.

« Le protocole« , a déclaré le sous-secrétaire Borgonzoni, « marque une nouvelle étape fondamentale vers la reconnaissance de la Via Francigena en tant que site du patrimoine mondial. Un défi commencé il y a des années, que le ministère de la Culture a su relever rapidement, en travaillant sans relâche aux côtés des régions. L’inscription de cet itinéraire historique sur la liste de l’UNESCO donnerait une forte impulsion à la croissance culturelle et sociale, touristique et économique des territoires concernés. »

Le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi, a rappelé les différentes étapes du processus de candidature, « qui a commencé en 2010 avec l’initiative de la province de Sienne, a repris en 2015 à Fidenza avec la réunion des municipalités qui a relancé le projet. En 2017, une analyse préliminaire de l’itinéraire italien a été réalisée par l’AEVF, à la demande des régions de Toscane et de Lombardie. En 2020, l’étude thématique européenne englobant l’ensemble de la Via Francigena de Sigéric, de Canterbury à Rome, a été réalisée par l’AEVF. La prochaine étape cruciale consiste à impliquer les cinq pays de la Via Francigena – Royaume-Uni, France, Suisse, Italie et Vatican – dans l’approbation de l’étude thématique européenne, permettant ainsi à chaque pays de procéder à sa propre candidature. »

L’accord est déjà entré dans la phase opérationnelle avec la prochaine réunion technique convoquée le 20 juillet. La Région Toscane présidera le comité de coordination dans lequel tous les signataires sont représentés. L’Association européenne des chemins de la Via Francigena fournira un soutien technique et scientifique.

Outre la candidature, les actions d’amélioration des infrastructures se poursuivront, de la sécurité à l’accueil, en passant par la signalétique et l’accessibilité, afin d’apporter des réponses quotidiennes et concrètes aux milliers de pèlerins, venus du monde entier, qui empruntent la Via Francigena.

L’espoir unanime est que d’ici 2025, année du Jubilé, le dossier pour la reconnaissance de l’itinéraire italien de la Via Francigena dans la liste mondiale de l’UNESCO puisse être déposé.

Catégories
News_fr Senza categoria

La Via Francigena à l’honneur au forum des chemins

Le Forum des chemins est un rendez-vous incontournable pour les marcheurs en quête de sens. Pèlerins, randonneurs, associations, écrivains, porteurs de projets seront présents pour cette 6ème édition, organisée par le magazine Le Pèlerin et le Forum 104 qui se déroulera les 20 et 21 mai 2022 à Paris (104 rue de Vaugirard 75006 Paris). Au programme une soirée d’ouverture vendredi 20 mai à 19h30 spéciale Via Francigena avec comme invité d’honneur Céline Anaya Gauthier qui a parcourue la Via Francigena avec son fils Leandro (9 ans) âgé de 7 ans lors de son voyage en 2020. Samedi 21 mai de nombreuses animations sont proposées dans différents espaces. Stands d’associations et d’initiatives, stand d’auteurs et vente de livres, conférences table ronde et exposition. L’Association Européenne des chemins de la Via Francigena sera présente avec un stand Via Francigena tout comme la Fédération Française de la Via Francigena. Cette année la Via Francigena sera particulièrement mise à l’honneur, car le Pèlerin Magazine a réalisé un cahier spécial Via Francigena.

Pour plus d’informations consultez le programme détaillé.

Catégories
Senza categoria

Trenord pour l’AEVF : le voyage lent à pied et en train

Prendre le temps, le plaisir du voyage, la possibilité de profiter de l’instant sans se précipiter à l’arrivée : telle est l’essence du slow tourisme. Certains se déplacent à pied, d’autres à vélo, d’autres à cheval… et d’autres encore en train.

Sans aucun doute, le train doit lui aussi être considéré comme une option de mobilité lente et durable. Lent non pas parce qu’il parcourt un petit nombre de kilomètres à l’heure, mais parce qu’il permet de s’asseoir, de se détendre et de profiter de la vue depuis la fenêtre. Lent parce qu’à bord du train, il n’est pas nécessaire de se préoccuper de la circulation ou du stationnement – nous pouvons simplement nous abandonner au voyage, en attendant d’atteindre notre destination.

Pensez à ces moments où vous regardez par la fenêtre du train et rêvassez – c’est là que la magie commence : dans le train, nous ne nous déplaçons pas seulement physiquement, mais nous vivons un véritable voyage expérientiel avec et pour nous-mêmes – parfois seuls, parfois avec les personnes que nous aimons, parfois avec les nouvelles personnes que nous rencontrons dans le wagon.

Tappa Mortara - Pavia

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, l’Association européenne des chemins de la Via Francigena estime que le train est un moyen idéal pour se rapprocher de la Via Francigena, en rejoignant notre point de départ pour couvrir une partie de l’itinéraire, profiter d’une promenade quotidienne, ou même prendre un peu de temps personnel pour vivre le paysage le long du parcours, pour ceux qui ne peuvent pas le parcourir.

C’est pourquoi Trenord, l’un des plus importants gestionnaires ferroviaires européens pour la mobilité publique localisée, qui dessert largement la Région de la Lombardie (Italie), entre dans le réseau des partenaires du AEVF.

Partner Trenord - Stazione Milano Centrale

L’association partage en effet une mission commune avec l’entreprise, liée au tourisme responsable, durable, lent, écologique et de proximité. À partir d’aujourd’hui, il est de plus en plus facile de se connecter à l’itinéraire de la Francigena en Lombardie : dans les prochains mois, nous vous donnerons toutes les informations par le biais de nos canaux de médias sociaux, en vous informant de l’amélioration des connexions ferroviaires le long de l’itinéraire – restez à l’écoute !

Catégories
News_fr Senza categoria

« Le Chemin de Saint Benoît et les anciennes routes de la Vallée Latine » à Cassino le 19 décembre 2021

L’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF) participe à une table ronde organisée par la Regione Lazio pour promouvoir le Chemin de Saint Benoît et les anciennes routes de la vallée de Latina.