Via Francigena

Jour 8 – Thérouanne à Amettes : soutien de l’UNESCO à la Via Francigena

La scène

Description:

👣 20 KM à pied – Mercredi 23 juin

Après avoir vécu une semaine de marche sur la Via Francigena dans le nord de la France, il est maintenant devenu clair pour nous que cette zone est principalement composée de minuscules petites villes et de nombreux champs verts sans fin qui s’étendent à perte de vue. La plus grande « ville » que nous ayons traversée jusqu’à présent était Thérouanne, notre point de départ d’aujourd’hui, qui comptait un peu plus de 1000 habitants. A notre arrivée ici hier, nous avions eu la surprise de voir un vrai magasin, car nous n’en avions pratiquement plus vu depuis que nous avons quitté Calais, sans parler des supermarchés !

Alors, comment avons-nous géré notre consommation de nourriture, me demanderez-vous?

Pour le petit-déjeuner, nous essayons toujours de manger, pour nous permettre de passer les premières heures de route. Pour le déjeuner, nous avons souvent notre demie baguette, soit fournie par les personnes qui nous ont hébergés, soit achetée à la boulangerie locale. De petites collations ici et là pour nous permettre de passer l’après-midi nous ont été données, et à l’arrivée, nous avons dîné avec nos hôtes, un repas que nous avons cuisiné nous-mêmes dans une auberge ou mangé au restaurant avec l’administration locale.

Outre le manque de commerces, autre chose que les habitants de ces toutes petites villes ont en commun, c’est qu’ils sont tous très fiers de leur village. Peu importe la taille, peu importe l’emplacement, quand ils nous le font visiter, vous pouvez vraiment ressentir l’amour qu’ils ont pour leurs villes natales respectives.

Au cours de l’étape d’aujourd’hui, nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans la ville de Liettres, où apparemment le tout premier match de cricket sur le continent européen a eu lieu il y a quelques siècles. Mais ce qui nous a le plus surpris, c’est leur soutien visible à l’inscription de la Via Francigena sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ils ont même fait fabriquer des épingles et de grands drapeaux !

Vous ne le savez peut-être pas mais la Via Francigena a lancé sa candidature afin d’être acceptée au site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous imaginez bien que ce n’est pas une mince affaire, d’autant plus que 4 pays différents sont concernés et que chaque pays ne peut proposer qu’un seul site patrimonial par an. Néanmoins, la ville de Liettres et la ville d’Amettes, parce qu’elles font partie de l’agglomération Béthune-Bruay, ont commencé activement à promouvoir et à faire pression pour que la Via Francigena nominée. Voir ce genre d’enthousiasme de si petits villages au milieu de la France rurale est tout simplement réconfortant.

Le chemin est encore long, mais nous sommes convaincus qu’en avançant un pas à la fois, nous franchirons la ligne d’arrivée !

MOMENTS IMPORTANTS DE LA JOURNEE

– Enfin revoir un peu de soleil !

– Marcher sur une ancienne voie ferrée minière

– Arriver à destination les pieds secs

– Accueil chaleureux & apéritif à la mairie d’Amettes

– Super accueil par Colette et son mari à La Ferme des 2 Tilleuls

LES MARCHEURS DU JOUR

Myra Stals, responsable des médias sociaux (EAVF)

Luca Bruschi, directeur (EAVF)

Didier Morel (FFVF)

Clair Waïss (FFR)

Massimo Tedeschi, Président (EAVF)

Mattia Poppa, vidéaste

Groupe de 5 marcheurs, représentant la FFR locale

Partager sur

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email