Via Francigena

A Rome, les peintures murales consacrées au chemin

Redazione AEVF
Redazione AEVF

Les rues de Rome célèbrent le chemin grâce au street art dans le quartier de Trullo avec deux nouvelles peintures murales qui, pour la première fois en Italie, sont consacrées au chemin.

Les œuvres ont été réalisées par les artistes Moby Dick et Manuela Merlo dans le cadre de l’initiative « Périphérie des merveilles. Trullo Corviale en chemin », créée par Ilaria Canali pour la Journée de la Marche le 24 octobre dernier. Le projet a conduit à la naissance d’un nouveau parcours urbain tracé par le guide randonneur Fabio Giuliani de ACER qui a guidé les marcheurs de Trullo à Corviale, en passant par des canaux verts cachés dans la ville. L’événement a été réalisé en collaboration avec les accompagnateurs, Perifera, Comunicazione in Cammino, Italia a piedi.

L’œuvre de Moby Dick représente la girafe noire qui a été tuée l’année dernière par une chasseuse américaine suscitant l’indignation sur les réseaux sociaux. Marco Tarascio, nom d’artiste Moby Dick, a toujours été actif pour la défense des animaux et a accepté l’invitation à la journée de la marche en utilisant son art pour « lancer un message à ceux qui n’ont pas la parole, les animaux. Dans un parcours de communication très proche du projet #PeriferiadelleMeraviglie ». Le dessin de Manuela Merlo représente un des moments les plus intenses du film « Uccellacci e Uccellini » (Des oiseaux, petits et gros) de Pasolini qui se déroule lui-aussi à Montecucco. Dans le tableau, le chemin fait naitre des fleurs sur les empreintes de Totò et de Ninetto Davoli.

« Une œuvre d’art réalisée sur un mur d’une ville est capable de transmettre un message ouvert à tous et de l’amplifier par la relation avec les passants. Ces deux peintures murales sont un cadeau pour tous les marcheurs et ils aideront la périphérie merveilleuse à se promouvoir encore plus. Ils représentent un signal positif de synergie entre ceux qui croient en les valeurs de l’écologie et de la durabilité transmises par le chemin et ceux qui, sur la route, offrent leur art et leur poésie comme les artistes de rue. Ce sont deux gestes qui célèbrent la beauté » a dit l’organisatrice Ilaria Canali, active depuis des années dans la promotion des chemins en Italie, qui a souligné l’importance de la participation par le bas de nombreux citoyens du quartier et la collaboration de Mario D’Amico avec les Pittori Anonimi de Trullo.

La marche du 14 octobre a été l’occasion pour éclairer les projecteurs sur la richesse du ferment culturel d’une périphérie de Rome avec ses panoramas sur l’Eur et l’anse du Tevere de Montecucco, la Tour Righetti, les ruines de Villa Kock et Villa Baccelli, les peintures murales d’artistes extraordinaires comme Gomez, Solo, Moby Dick, et les poésies de rue comme celles d’Ivan Tresoldi et Gio Evan, dont plusieurs versets ont été lus durant le chemin.

Le parcours, qui a réalisé une formation diffuse en chemin grâce aux contributions de nombreux chercheurs et experts du territoire dont Antonello Anappo, l’architecte Gianfilippo Lo Masto et Luigi Plos, a reçu une très forte adhésion autant de la part des citoyens que du monde des marcheurs avec la présence des représentants d’importants projets comme il Cammina Molise, il Cammino Naturale dei Parchi, la Francigena Tuscany Marathon et de membres d’associations des filiales de Federtrek comme Ogniquota, Movimento Tellurico et Montagna Libera.

La marche s’est arrêtée au Campo dei Miracoli, à Corviale, siège du Football Social et de Radio Impegno, lieu de légalité et centre de promotion de cohésion sociale. Massimo Vallati, responsable du projet de Football Social a affirmé à propos de l’initiative qu’ « elle a donné la parole et la vie à une réalité, comme celle de Corviale, trop souvent oubliée. Les périphéries sont une valeur pour la ville et doivent être redécouvertes et valorisées. Le chemin #TrulloCorviale a permis de regarder d’un angle différent la périphérie en cueillant les aspects qu’un coup d’œil rapide n’arrive pas à voir. Avoir accueilli les marcheurs au Campo dei Miracoli a été très important pour nous. Le travail que nous faisons chaque jour avec nos initiatives et avec Radio Impegno est justement de favoriser le retour de la périphérie. #TrulloCorviale en chemin est un pas en plus dans cette direction ».

Source : communiqué de presse // Photo : Cristina Cutarelli