Via Francigena

La Via Francigena rencontre le Ministère français de la Culture

Sara Louise Costa
Sara Louise Costa
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter

Les 22 et 23 novembre 2021, l’AEVF a participé à Antibes (Côte d’Azur) aux journées de rencontres organisées par l’association Défismed en partenariat avec le ministère français de la Culture. Le thème de la rencontre « L’écotourisme c’est dans notre culture » nous a amenés à échanger aux liens qui existent entre écotourisme et culture afin de réfléchir ensemble à ses enjeux et voir quelles actions concrètes nous pourrions mettre en place. Environ 50 personnes ont participé à cette rencontre sur place avec près d’une trentaine d’intervenants et plus de 2’500 personnes ont suivi à partir de la retransmission en direct sur les réseaux sociaux.

Avec les représentants de l’AEVF,  Jacques Chevin (chargé de mission pour le développement de la VF en France et en Suisse) et Émile Ney (conseiller pour l’AEVF), parmi les intervenants, étaient également présents des représentants du ministère français de la Culture, des représentants des itinéraires culturels européens (la route des Phéniciens, la route d’Artagnan, la route de l’olivier et la route du patrimoine sportif qui est en cours de construction), des chercheurs, et d’autres professionnels du tourisme (responsable de parc naturel national, des petites cités de caractères…).

La rencontre s’est organisée en 3 grands moments : lundi soir une grande table ronde ouverte au public avec des questions ouvertes sur l’avenir du tourisme et les stratégies pour développer un tourisme écologique et culturel. Mardi matin des tables rondes se sont poursuivies autour de ces questions et l’après-midi deux ateliers ont permis d’illustrer ces réflexions à partir d’actions réalisées par différents acteurs. Lors de l’un de ces ateliers Jacques Chevin a présenté la Via Francigena et l’évènement « Via Francigena. Road to Rome 2021 » comme un projet qui lie étroitement les questions d’écotourisme (mobilité douce, réduction des déchets) et de culture (patrimoine matériel et immatériel, échanges interculturels).

À l’issue de cette rencontre, il a été proposé de mener une action commune pour sensibiliser le grand public, touriste et professionnel du tourisme aux enjeux de l’écotourisme.