Via Francigena

Un sentier de Bruxelles à Reims pour rejoindre la Via Francigena

Redazione AEVF
Redazione AEVF

Dans le cadre suggestif du « Cercle des Voyageurs » de Bruxelles, l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF) a participé à l’assemblée de l’association Les Amis de la Via Francigena en Belgique (AVFB) pour le développement de nouveaux projets liés à ce parcours.

L’AVFB a présenté le rapport des activités réalisées et le plan financier de l’année passée. L’association est accréditée pour la diffusion des « credenziali », passeports officiels de la Via Francigena et des guides, dont la demande est en forte croissance.

“Depuis 2013, plus de 300 passeports officiels ont été distribué aux pèlerins de la région bruxelloise. Chaque pèlerin se rend habituellement à notre siège avant de partir : c’est l’occasion de faire connaissance, d’échanger des informations sur la Via Francigena et le parcours. – a déclaré le Président Vincent Imperiali dans son introduction – L’intérêt autour de la Via Francigena ne cesse de croître. Il y a aussi beaucoup de pèlerins d’origine italienne de deuxième génération qui sont enthousiastes d’aller en Italie, à Rome ou en direction des Pouilles, à pied. C’est une façon de renouer avec leur propre terre d’origine.

Imperiali a ensuite présenté le projet intéressant pour relier Bruxelles, une ville au cœur de l’Europe, à la ville française de Reims où la route rejoint la Via Francigena. Le tracé comprend un long sentier d’environ 250 km qui passe par Naumur, une ville reliée au chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il s’agit d’un itinéraire d’environ 8-9 jours qui a déjà été identifié et sa cartographie et sa géo-localisation sont en cours. De nombreux membres et bénévoles présents sur les lieux ont apporter leur support pour des actions légères de signalétique.

Après l’introduction d’Imperiali, l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena a présenté la Via Francigena dans le cadre du Programme des Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe. Le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi, a fait l’éloge de cette initiative qui permet d’unir deux villes européennes et emblématiques comme Bruxelles et Reims. “C’est un projet qui renforce l’âme européenne de la Via Francigena et nous relie directement à la capitale de l’Europe”, a-t-il souligné.

Le directeur Luca Bruschi a ensuite exposé les projets en cours de la Via Francigena, en approfondissant en particulier celui de la candidature à l’UNESCO et également la création du nouveau guide en version papier de la section anglaise et franco-suisse. Pour terminer le vade-mecum AEVF du tracé et de la signalétique, il a présenté les normes de référence européennes qui seront également prises en compte sur le tronçon Bruxelles-Reims, relié à la Via Francigena.

Au cours de l’Assemblée, l’expérience passionnante de Joahn Swinnen, professeur d’université de Louvain actif dans la recherche sur le cancer, a été partagée. Pendant l’été 2019, il a couru de Bruxelles à Rome avec une moyenne de 80-100 km par jour au nom de la recherche sur le cancer dont souffre son fils. M. Swinnen a recueilli des fonds, sensibiliser les institutions et écrit un livre publié depuis quelques jours.

L’Association des Amis de la Via Francigena Belgique est présidée par Vincent Imperiali qui l’a fondée en 2013 après avoir parcouru toute la Via Francigena de Canterbury à Rome. L’association joue un rôle d’information pour tous les pèlerins et voyageurs qui veulent se mettre en route sur la Via Francigena. Le premier samedi de chaque mois, l’AVFB organise une séance d’information au « Cercle des Voyageurs » à Bruxelles.

Tous droits réservés