Via Francigena

Suisse

Vous avez laissé le Massif du Jura derrière vous, sur les flancs duquel se trouve Besançon, mais d’autres montagnes vous attendent. Les cloches des bovins vous souhaitent la bienvenue au premier village en territoire suisse, Sainte-Croix, dans le canton de Vaud. Vous suivez un antique parcours, déjà utilisé par les romains dans leurs déplacements vers le nord du continent. Aujourd’hui c’est un itinéraire pour excursion balisé Route 70 et identifié comme tracé officiel de la via Francigena.

Nous ne savons pas si, au temps de Sigéric, le district de Lavaux, qui donne sur le lac Léman, était déjà cultivé de vignobles en terrasse, aujourd’hui Patrimoine de l’Humanité UNESCO. Ce qui est sûr, c’est que l’archevêque pèlerin s’est arrêté à Lausanne, ville sur le versant ensoleillé de son lac, qui mérite une escale, ne serait-ce que pour une visite à sa superbe cathédrale gothique.

En prenant l’embouchure de la vallée du Rhône, vous laissez la rive du lac avec ses célèbres localités touristiques et mondaines : Vevey et Montreux. Le paysage devient solennel et vous retrouverez le silence et la spiritualité dans la grande abbaye de Saint-Maurice, en Valais, fondée au VIe siècle et but constant de pèlerinage pour les reliques de ses saints. Vous arrêter pour la nuit à l’abbaye est une expérience à faire.

Les deux dernières étapes seront mémorables, et pas seulement la montée de Martigny parfois très raide. Rejoindre le Col, point le plus haut de l’itinéraire, l’air pur de ses 2.000 m, et puis le majestueux hospice au Pas, fondé autour de 1100 par Bernard d’Aoste : le grand voyage a atteint un point clé, une étape marquante, un moment décisif. À partir du versant italien, les rivières – et les routes – descendent vers la Méditerranée.

Partager sur facebook
Partager
Suisse