Via Francigena

Road to Rome 2021 arrive en Italie

Simona Spinola
Simona Spinola
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter

Le dimanche 1er août 2021, le groupe, en route depuis le 16 juin dernier, arrive au col du Grand-Saint-Bernard, commençant ainsi à parcourir la section italienne de la Via Francigena, qui traversera 10 régions au cours des prochaines semaines.

Partie de Canterbury, la délégation de l’AEVF, après un mois et demi de marche le long de la Via Francigena sur le territoire français et suisse, poursuit son périple à pied, et parfois à vélo, le long des 3200 km de l’itinéraire. 657 municipalités de quatre Pays (Angleterre, France, Suisse, Italie), ainsi que le Vatican, participent à la marche, qui est soutenue par l’Enit, l’Agence italienne du Tourisme, qui a toujours été attentive au slow tourisme et à la promotion des petits villages.

Un long parcours qui veut représenter la relance après des mois de fermeture et de restrictions ; un message positif pour valoriser l’itinéraire historique, parcouru en 990 par Sigéric, archevêque de Canterbury, pour recevoir à Rome directement des mains du pape Jean XV le pallium, la bande d’étoffe de laine décoré du signe de la croix, symbole de l’investiture épiscopale.

Aujourd’hui, la Via Francigena représente un moment d’union entre l’Italie et l’Europe et constitue l’un des itinéraires culturels européens les plus importants, comme en témoigne le nombre croissant de marcheurs du monde entier. Une nouvelle tendance qui privilégie un tourisme culturel et durable favorisant le dialogue interculturel entre les peuples.

« Les mots clés de l’événement sont au nombre de trois : relance ; patrimoine, matériel et immatériel ; Europe. À cette première étape de la marche, en entrant en Italie par le col du Grand-Saint-Bernard, point culminant du chemin de Sigéric, et après avoir suivi les marcheurs jour après jour, je peux dire que la sympathie et l’enthousiasme que nous avons trouvés partout prouvent que la décision d’organiser la « Via Francigena. Road to Rome 2021. Start again ! » était le bon. Et je suis sûr que la promenade le long du tronçon italien le confirmera également de manière éclatante », déclare Massimo Tedeschi, Président de l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena.

L’événement, soutenu par l’ENIT – l’Agence italienne du Tourisme – et par des partenaires d’envergure internationale comme Intesa Sanpaolo et Snam, a recueilli un large soutien et une grande appréciation, comme en témoignent l’accueil des institutions, l’enthousiasme des communautés locales, dont les représentants les ont rejointes à plusieurs étapes, et, enfin et surtout, le succès médiatique de l’initiative, auquel des journaux comme Il Sole 24 Ore, La Repubblica, Corriere della Sera, pour n’en citer que quelques-uns, ont consacré un large espace.

Un bilan des 30 premiers jours du voyage a été dressé par l’Association sur le blog officiel à ce lien, tandis que le voyage est mis à jour en temps réel, jour après jour, dans le travelblog Road to Rome.

« Le parcours lui-même devient un lieu. Un fil rouge qui est un récit fait de personnes rencontrées en chemin et qui marque un retour aux expériences réelles. Le voyage qui nous a menés de l’Europe à l’Italie nous a chargés d’attentes et d’émotions qui seront maintenant renforcées avec l’arrivée en Italie par l’impact tangible avec une péninsule et un mode de vie unique au monde », déclare Giorgio Palmucci, président de l’Enit.

« L’itinéraire permet de découvrir la grande beauté de l’Italie : des villages et des lieux fascinants, des communautés locales accueillantes et travailleuses. La banque Intesa Sanpaolo se reconnaît dans les valeurs du projet : avec la force de notre structure et l’engagement de nos collaborateurs, nous promouvons le développement durable des territoires et valorisons le patrimoine culturel de notre pays, dans un parcours de croissance qui fait de nous un point de référence pour les familles et les entreprises« , commente Andrea Lecce, Responsable Commercial et Marketing pour les particuliers et les TPE chez Intesa Sanpaolo.

« Nous sommes ravis d’accueillir cet événement européen dans son étape italienne, qui croise le réseau Snam en plusieurs points. En Toscane et dans les Pouilles, dans les sections où la Via Francigena traverse nos infrastructures, les marcheurs rencontreront un certain nombre de « balises« , symboles du réseau sous-jacent, qui seront dotés de revêtements spéciaux dédiés à l’initiative. Un hommage à la signification de cette longue marche qui, tout comme Snam, relie différents territoires, communautés et cultures de manière capillaire et durable« , déclare Simone Nobili, Senior Vice President Network Management de Snam. 

L’initiative Road to Rome est soutenue par : Visit Canterbury, le Ministère français de la Culture, l’Office Fédéral suisse de la Culture, le Ministère italien de la Culture, le projet Valore Paese Italia, ANCI, Green Pilgrimage Project, ainsi que par les partenaires ‘gold’: la Région du Latium et la Région des Pouilles ; les partenaires silver’ : le Département du Doubs, la Région de la Vallée d’Aoste, la Région du Piémont, la Région Émilie-Romagne, la Région Campanie-SCABEC, la Commune de Montefiascone, la Commune de Viterbe, l’Association Civita, la Compagnie Montana ; les partenaires de bronze : le Département de la Haute-Saône, le Grand Besançon Métropole, la Communauté de Communes du Pays de Lumbres, la Commune de Champlitte, le Pays du Grand Saint Bernard, la Commune de Sienne, Banca Generali S.p.A., l’agence du Crédit Agricole de Dampierre-sur-Salon, Zurich, Sport Power Patch. Les partenaires techniques de l’initiative sont également North Downs Way, Confraternity Pilgrims to Rome, la Fédération Française de la Randonnée, la Fédération Française de la Via Francigena, Federturismo di Confindustria, Trenitalia, Trenord, Artio Design, SloWays, Itineraria. Les entreprises Ferrino, Garmont et Alpek bike sont des partenaires techniques en tant que fournisseurs de produits pour les marcheurs et les cyclistes. Les maisons d’édition Cicerone, Favre, Terre di Mezzo, les magazines Le Pélerin et Via Francigena, Radio Francigena et Movimento Lento sont des partenaires médias. Enfin, le projet est soutenu par de nombreuses autorités locales et offices de tourisme des villages traversés, qui accueilleront et hébergeront le groupe de marcheurs et qui, avec les associations locales, organiseront des initiatives d’animation.