Via Francigena

L’accueil des pèlerins repart. Un signal positif!

Redazione AEVF
Redazione AEVF
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter

La Via Francigena redémarre et de nombreuses structures d’accueil rouvrent leurs portes, avec toujours le même enthousiasme. C’est merveilleux de voir à nouveau les pèlerins reprendre leur chemin après le confinement dans cette phase post-covid.

Après un lent redémarrage prévisible des structures d’hébergement des pèlerins et marcheurs, ces dernières semaines ont vu la réouverture de nombreux lieux d’hébergement, auberges, structures religieuses, ainsi que d’hôtels et de chambres d’hôtes situés le long du chemin. L’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena met à jour chaque semaine les fiches d’hébergement, divisée en hébergement « pèlerins » et « touristique« . Ce travail est effectué quotidiennement par le personnel avec l’aide précieuse de bénévoles et d’associations.

Il est facile de deviner que pour de nombreuses structures, notamment celles qui ont une gestion familiale, auberges, foyers, gîte paroissial, la situation est complexe et pas facile à gérer en termes de gestion quotidienne, notamment en ce qui concerne la désinfection et le nettoyage. De plus, les coûts de gestion ont certainement augmenté dans cette phase qui requiert une grande attention, un sens des responsabilités et de précaution : il est essentiel de suivre attentivement les lignes directrices pour les structures d’accueil des quatre Pays traversés par le chemin. Mais si nous voulons que les structures continuent à accueillir, il est très important de laisser un don, ce qu’en règle générale (malheureusement !) 20% des pèlerins « oublient » de faire, ce qui déséquilibre tout le système de la Via Francigena.

Comment se déroule actuellement l’accueil le long du Chemin ? Certes, entre l’accueil des pèlerins et des touristes, les étapes sont bien fréquentées même si, dans la plupart des cas, les places disponibles sont réduites. Il ne faut pas oublier que, compte tenu de la situation, il est obligatoire cette année de réserver à l’avance.

La section française ne montre aucun point critique particulier pour l’hébergement, la plupart des structures, entre autres, n’ont pratiquement jamais interrompu l’activité. Le contrôle dans la section suisse confirme la disponibilité des lits dans les 200 km du parcours ; en outre, des efforts sont faits pour mettre en réseau de nouveaux gîtes paroissiaux.

Pour le tronçon italien, en partant du nord, les pèlerins peuvent être accueillis dans les cinq étapes, à la seule exception d’Aoste où, toutefois, il existe évidemment une alternative pour l’hébergement. De nombreuses structures ont rouvert au Piémont et plusieurs structures touristiques accueillent les pèlerins à prix réduits. La Lombardie a un petit « trou » entre la frontière avec le Piémont et Mortara (bien qu’à Palestro de la Torre Merlata il y ait, entre autres, la possibilité de dormir dans une tente). La situation est un peu plus critique en Émilie-Romagne où en plusieurs points, entre Plaisance et Berceto, les auberges n’ont pas encore rouverts. Cependant, dans les différentes étapes, il existe des hébergements touristiques qui offrent de bons tarifs aux pèlerins. En Toscane et dans le Latium, de nombreuses structures sont déjà actives depuis le mois dernier et de nouvelles ouvertures ont eu lieu récemment. En Toscane, les auberges « historiques » sont fermées dans les deux villes de Lucques et de Sienne, bien qu’il existe évidemment des alternatives entre le camping, la location de chambres et les installations touristiques traditionnelles.

Sur la Via Francigena del Sud, la situation de l’hébergement est mise à jour et suivie, tout comme l’itinéraire, la mise en sécurité et la signalétique, conformément au manuel européen de l’AEVF.

Il est possible de télécharger gratuitement le pdf avec les hébergements sur la page dédiée. Nous avons été informés que d’autres structures ouvriront à la fin du mois de juillet. Nous allons certainement mettre le fichier à jour.

Enfin, pour des informations générales sur l’itinéraire concernant l’Angleterre, la France, la Suisse et l’Italie, vous pouvez vous référer aux actualités mises à jour de manière constante sur la page d’accueil concernant les lignes directrices.