Via Francigena

Rome? Ok, mais ça te dirait Jérusalem ?

Salut !
Je m’appelle Edgar, je suis un scout et je suis en pèlerinage pour aller à Jérusalem !
Je te raconte ? C’est parti! En avant Jérusalem 2023!

L’origine

En 2018, je me suis lancé dans un pèlerinage de Paris à Compostelle. Mon désir d’aventure et de spiritualité était né de mes années scoutes et j’avais alors l’occasion de consacrer deux mois à ce périple. Le rythme lent, la rencontre et la spiritualité permise par le cadre du pèlerinage m’ont profondément marqué; aussi, j’ai voulu rendre ce que j’avais reçu. C’est pour cela que j’ai postulé en 2021 pour être stagiaire sur la Via Francigena ! J’ai envoyé une lettre manuscrite en tentant la chance et ça a marché; j’étais désormais stagiaire pour l’AEVF. Ces gens sont très cool, très investis et surtout très travailleurs.

Le déclic

Je terminais mes études en 2022, et je me suis dit que j’aimerai clôre ce chapitre de ma vie par un pèlerinage vers Rome. J’ai ensuite constaté que, n’ayant ni famille à nourrir ni logement à payer ni échéance immédiate, je pouvais viser plus haut; aussi, j’ai entrepris d’aller vers Jérusalem! L’idée m’est venue en entendant une blague de Massimo Tedeschi, le président de l’AEVF. Lors du dernier jour de l’événement Road to Rome, le 18 octobre 2021, il s’est exclamé: “Eh bien! Il ne nous reste plus qu’à prolonger la route jusqu’à Jérusalem !”. C’était une blague mais les grands projets commencent souvent ainsi.

Les motivations

En en discutant autour de moi, je me suis rendu compte de l’enthousiasme que suscitait le projet! Mais c’est Lucas Bruschi, directeur de l’AEVF qui m’a permis de formaliser mes motivations. Il a suggéré de mettre en avant des valeurs qui me correspondraient. Bonne idée! J’ai alors choisi trois thèmes qui me parlent avant tout: la paix, l’écologie et la jeunesse.

La paix, car ce chemin est international et met en valeur l’unité de l’humanité, notamment lorsqu’il s’agit d’accueil, de tendresse et de choses simples. Par ailleurs, le but officiel de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout est de “former des citoyens actifs, utiles et artisans de paix”. Enfin, vu le contexte international, il nous faut parler de paix pour la penser et pour l’organiser au quotidien. Elle ne va pas de soi.

L’écologie ensuite car c’est l’enjeu majeur du siècle qui s’ouvre et que nous devons prendre ce sujet à bras le corps. Je suis né en 1997; en 2050, je n’aurai que 53 ans. Il faut parler de ce sujet un maximum pour provoquer l’action et l’engagement. En toute humilité, ce pèlerinage se fera pour l’essentiel à pied (la nécessité de survoler la Syrie en avion est pour moi un crèvecoeur) afin de promouvoir un tourisme renouvelé, loin du low cost et de ce monde.

La jeunesse enfin car les deux thèmes précédents amènent celui-ci mécaniquement. Notre génération est celle qui doit sauver le monde. Dans 20 ans, c’est nous qui seront aux postes décisionnels, en politique, dans l’associatif et dans les entreprises. La génération du Netflix and chill, d’Insta et de Tiktok sera une grande génération puisqu’elle n’aura qu’un choix simple: sauver le monde ou disparaître avec. D’une certaine façon, ce défi est porteur d’un enthousiasme immense: la charge est énorme mais l’engagement est nécessaire.

Le chemin

Mon périple à commencé à Paris, devant Notre-Dame, le 1er octobre 2022. Je suis passé par Lausanne en Suisse et quitte le Col du Grand Saint Bernard à l’heure où j’écris ces lignes. En tant que catholique, il est important à mes yeux de passer par Rome, où j’arriverai pour Noël. Je traverserai la mer de Bari vers Dürrés, en Albanie, où je rejoindrai la Via Egnatia. Je passerai ainsi par Thessalonique, en Grèce, puis arriverai à Istanbul, en Turquie. J’emprunterai alors la piste des Sufi, qui me mènera à Konya. Je finirai en traversant la Turquie jusqu’à Antioche. La frontière entre la Syrie et Israël étant fermée et la situation étant similaire entre le Liban et Israël, et aucune liaison maritime n’étant assurée de l’est de la Turquie vers Israël, je me vois contraint de survoler la Syrie en avion. Je finirai mon trajet en allant de Capharnaüm à Nazareth, Tel Aviv et enfin Jérusalem ! Je devrais arriver à la fin du mois de mai, pile à temps pour rentrer à Paris et assister au centième anniversaire du groupe scout de Villemomble, mon groupe scout, les 27 et 28 mai 2023!

Conclusion

J’espère que mon message suscitera une étincelle dans le cœur des gens. Pars à l’aventure ! Le chemin, quel qu’il soit, est fait pour cela. C’est un appel à la réflexion, à la profondeur, à la spiritualité. C’est aussi et surtout un appel à l’action pour la paix, l’écologie et la jeunesse. Nous n’avons pas tous vocation à accomplir de grandes choses et nos vies sont belles et dignes dans leur humilité. Mais n’oublie jamais que, parfois, certaines choses se jouent à une personne près, parce qu’une personne a transmis un message, éveillé une envie, fait rêver la bonne personne. En avant mon ami.e, et prends soin de toi

Amitiés

Edgar Le Bras

👉🏻 Suivez Edgar sur les réseaux sociaux : https://linktr.ee/edgarlebras

Edgar Le Bras
Edgar Le Bras
Edgar Le Bras est un scout pèlerin. À 25 ans, il entreprend un pèlerinage de Paris à Jérusalem pour promouvoir la paix, l'écologie et la jeunesse. Passionné d'histoire et de l'étude des relations internationales, il a travaillé pour l'AEVF lors de l'événement Road to Rome 2021: Start again! Son projet actuel a commencé le 01/10/2022 et s'appelle En avant! Jérusalem 2023