Via Francigena

🇫🇷 7 conseils pour franchir le col du Grand-Saint-Bernard en hiver

Le Col du Grand-Saint-Bernard entre la Suisse et l’Italie est le point le plus haut de la Via Francigena Ă  2’469 mètres! MalgrĂ© l’altitude, le chemin pour y accĂ©der en Ă©tĂ© est assez agrĂ©able. Il en va tout autrement en hiver. Il neige en effet en moyenne sur le col du Grand-Saint-Bernard 11 mètres! En rĂ©alitĂ©, en hiver, plusieurs endroits sont dangereux depuis Martigny dĂ©jĂ  Ă  cause de la neige qui peut recouvrir le chemin et le rendre très glissant et Ă  cause des avalanches.

 

1. Evitez le passage entre Bovernier et Sembrancher car le chemin traverse plusieurs couloirs d’avalanches. Le train vous emmène facilement d’un village Ă  l’autre.

 

2. Evitez le passage de Bourg-Saint-Pierre à Bourg-Saint-Bernard (entrée du tunnel) car le long du barrage des Toules est également une zone dangereuse. Le bus vous emmène facilement à Bourg-Saint-Bernard.

 

3. Pour franchir le col, il faut idĂ©alement des raquettes ou des skis de randonnĂ©e et des bâtons. Munissez-vous au minimum de crampons sous vos chaussures. Cela peut ĂŞtre utile parfois dès Martigny s’il a neigĂ© Ă  basse altitude.

 

4. Prenez Ă©videmment des habits chauds et tout l’Ă©quipement nĂ©cessaire pour supporter des tempĂ©ratures froides. Le thermomètre ne dĂ©passe pratiquement jamais le 0° sur le col en hiver.

5. La veille de votre dĂ©part, appelez l’Hospice du Grand-Saint-Bernard – seul endroit pour dormir sur le col en hiver – pour rĂ©server une place, annoncer votre heure approximative d’arrivĂ©e et connaĂ®tre les conditions et le degrĂ© de danger.

 

6. En cas de doute sur le danger (avalanches, mauvaise mĂ©tĂ©o, etc.) renoncez Ă  franchir le col. Vous pouvez rejoindre l’Italie en bus, le mardi ou le vendredi.

 

7. Si la montĂ©e est difficile, n’oubliez pas qu’il faut ensuite descendre le lendemain dans la vallĂ©e d’Aoste. Le danger d’avalanche y est Ă©galement souvent Ă©levĂ©!

 

 

Vous l’aurez compris, l’hospice du Grand-Saint-Bernard est un lieu d’accueil oĂą l’on peut dormir toute l’annĂ©e et ce depuis 1050! C’est le seul lieu sur le col qui est ouvert en hiver. C’est un lieu tellement “hors du temps” Ă  cette pĂ©riode qu’il y a autant de personnes qui y dorment en hiver qu’en Ă©tĂ©! On y va en hiver pour se ressourcer, faire du sport, se dĂ©connecter, se reposer, admirer les beautĂ©s de la nature ou pour participer aux grandes fĂŞtes que sont NoĂ«l et Pâques.

N.B.: l’hiver au col du Grand-Saint-Bernard correspond Ă  la pĂ©riode allant de mi-octobre Ă  dĂ©but juin. Durant cette pĂ©riode, la route carrossable est fermĂ©e et la montĂ©e n’est donc pas sĂ©curisĂ©e. Vous vous trouvez dans un environnement magnifique mais qui peut vite changer et s’avĂ©rer mortel. Soyez prudents!

 

Gaëtan Tornay
Gaëtan Tornay

Would you like to be published on our blog?

Send us your proposal at blog@viefrancigene.org

Via Francigena Magazine
Join our online community!

Social Media