Via Francigena

Ristorum, le goût de la Francigena

Redazione AEVF
Redazione AEVF
Condividi su facebook
Condividi su whatsapp
Condividi su telegram
Condividi su pinterest
Condividi su email
Condividi su twitter

Accueillir les pèlerins et les touristes de la Francigena avec les produits typiques du territoire. C’est la philosophie à la base du « Ristorum », un format de lieux de restauration créé par Andrea Ceragioli en Toscane. L’entrepreneur, originaire de Camaiore, a décidé de parier sur le patrimoine oeno-gastronomique local en donnant vie à un projet qui concerne le tourisme lent de la Francigena.

« Ristorum » est aujourd’hui en expansion. Parti d’un site internet, « Ristorum » s’est très vite concrétisé en un premier lieu de restauration né en 2016 dans le hameau de Camaiore, à Montemagno. Par la suite, il a été répliqué dans le centre historique de Camaiore, à Pietrasanta, à Viareggio et à Forte dei Marmi (ce dernier local est ouvert en été).

Du sucré au salé, des vins aux liqueurs : la carte du Ristorum est un voyage dans la tradition du territoire, dans l’authenticité des ingrédients dans un environnement caractéristique qui « restaure » le cœur et le palais. « Avant Ristorum, je m’occupais de tout autre chose – explique M Ceragioli – je voulais donner un coup de main aux micro-entreprises qui fermaient à cause de la crise et j’ai ouvert un site internet pour les aider. Peu après, j’ai décidé d’ouvrir aussi un lieu de restauration réel où faire goûter ces produits et, quand j’ai connu la Francigena, j’ai de suite vu une nouvelle opportunité. J’ai fait la demande d’utilisation du logo officiel du pèlerin de l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena et j’ai pointé sur les produits avec le logo « Ristorum – Via Francigena » ».

Qu’est-ce que Ristorum offre ? « Nous offrons l’accueil aux pèlerins et une liste de plats caractéristiques avec des ingrédients de saison. Ceux qui viennent au Ristorum trouvent un menu particulier et de qualité – confirme le créateur – vins, liqueurs, bières artisanales, safran, fromages, charcuterie, confitures et desserts typiques. Nous travaillons avec plus d’une centaine de producteurs de la Toscane. Et puis nous y mettons nos idées. Par exemple, il y a la « Figue de la Francigena », réalisée avec les plantations de figuiers le long du chemin, nous avons aussi fait un encas avec la châtaigne bouillie sous vide qui apporte beaucoup d’énergie aux pèlerins. Enfin, nous servons une ligne de vins consacrée aux hôtels et aux restaurants le long du parcours ».

De l’oeno-gastronomie aux gadgets : Andrea Ceragioli a parié aussi sur le merchandising de la Francigena avec le « Pellegrino shop ». Le projet, à peine parti, compte déjà trois points de vente à Viareggio, Pietrasanta et Pise, où les touristes et les pèlerins peuvent acheter les produits et les objets spécifiques, y compris la véritable croix du pèlerin reproduite de la « Zecca di Lucca. »

« La Via Francigena m’a permis de connaitre de nombreuses personnes, elle m’a ouvert un monde que je ne connaissais pas – conclut M Ceragioli – Dans mes locaux, des pèlerins du monde entier sont arrivés. Le tourisme lent est surement un secteur en croissance et représente une opportunité pour le territoire. Nous sommes en expansion et nous sommes disponibles pour ouvrir en franchising de nouveaux points de vente, en développant aussi notre projet « Pellegrino shop » le long du parcours. Vous pouvez trouver toutes les informations sur notre site internet  https://ristorum.com/ ».