Via Francigena

La Variante: Parme – Collecchio – Fornovo di Taro

Redazione AEVF
Redazione AEVF

Les Communes de Parme, Collecchio et Fornovo di Taro, en collaboration avec l’organisme de Gestion des Parcs et de la Biodiversité Émilie Occidentale, ont promu une variante de la Via Francigena moderne qui reconnecte Parme et Collecchio. Le projet a été présenté le 22 septembre.

La variante proposée suit principalement la rive orientale du Taro, qui relie Parme, Collecchio, Fornovo di Taro, et qui devait être, parmi les nombreux axes de ce réseau de routes menant à Rome ou même à Jérusalem, l’un des plus suivis par les pèlerins.

En partant de Parme, de Porta Santa Croce, les pèlerins quittaient la Via Emilia et, en suivant en partie les traces de la centuriation romaine, ils atteignaient Madregolo, avec son église et son hospice, un point d’arrêt important également pour les pèlerins venant du gué du Taro tout proche. De là, ils se rendaient à l’hospice de Collecchiello et, le long de la rive orientale du Taro, à la Corte di Giarola et enfin à l’église de Fornovo di Taro.

Le parcours que nous faisons revivre aujourd’hui suit les lignes essentielles de ce parcours. C’est un itinéraire d’une valeur historique, artistique et religieuse incontestable. MAIS aussi une route de grande valeur naturaliste car, partant de Madregolo, elle longe le Parc du fleuve Taro permettant la visite de la localité “Le Chiesuole”, une des zones humides les plus importantes d’Italie, avec des sentiers et des équipements dédiés à l’observation de la riche avifaune.

C’est un parcours qui se déroule sur un terrain plat sur environ 28 km, avec un dénivelé d’environ 60 m ; la première partie, après la piste cyclable/piétonne qui longe la Via Emilia jusqu’à S. Pancrazio, serpente le long de routes secondaires, asphaltées et presque sans trafic (à l’exception des courts tronçons de la Via Roma et de la route Mulattiera avec du trafic en début et en fin de journée), en partie bordées d’arbres et en partie déjà incluses dans les circuits cyclistes populaires du Collecchio. La deuxième partie est plus aventureuse et suit les sentiers du Parc, à travers les bois ou les broussailles ; elle peut être parcourue à pied, en VTT et pour la plupart aussi avec des fauteuils roulants pour personnes handicapées comme Triride, conçus pour se déplacer sur des sentiers “hors piste”.

Enfin, il est presque superflu de souligner la valeur enogastronomique de cette étape, riche de ces excellences productives et gastronomiques qui font la renommée du territoire qu’elle traverse, que l’on peut puiser directement dans les boutiques des fermes et des fromageries que l’on rencontre sur le chemin ou en s’arrêtant dans les trattorias qui conservent fièrement la tradition culinaire des lieux.

La Fondation Cariparma contribue aux deux journées “I Love Francigena”. Découvrez les territoires à pied le long des Itinéraires culturels”, leur promotion en ligne et la création de deux panneaux d’information sur le parcours de la Variante de la Via Francigena “Lungo Taro”, de Parme à Collecchio, jusqu’à Fornovo di Taro.

La Via Francigena est un itinéraire de lieux et de paysages mais aussi, et surtout, de personnes : non seulement des voyageurs mais aussi de nombreux intellectuels et administrateurs ou de simples citoyens qui, comme dans ce cas, ont contribué à la réalisation de la variante que nous allons bientôt inaugurer. Un beau projet né de la passion et de l’engagement de nombreuses personnes devient encore plus précieux et c’est la preuve que du partage d’un objectif commun peut naître des résultats importants.