Via Francigena

De l’espace à l’Everest avec le Parmigiano Reggiano

Redazione AEVF
Redazione AEVF

Lorsque la NASA lui a proposé d’emmener un ingrédient de l’Italie, Maurizio Cheli n’a eu aucun doute. C’est ainsi que le Parmigiano Reggiano est arrivé dans l’espace avec le premier Spécialiste de Mission italien à bord du Space Shuttle Colum- bia STS-75. L’astronaute émilien, issu de Zocca, a vécu 16 jours d’expédition en goûtant le fameux et incomparable roi des fromages.

«Pendant l’entraînement, les scientifiques de la NASA accordent une très grande attention à notre alimentation. Selon la tradition, les astronautes non américains ont normalement la possibilité d’emmener quelque chose de leur pays. Moi, je n’ai eu aucune hésitation. – ajoute M. Cheli – Le Parmigiano est arrivé dans l’espace sous forme de petits cubes, mais bientôt il n’y en avait plus : tout en étant partie de mon équipement, mes collègues l’ont également mangé» explique l’astronaute avec amusement.

Depuis lors, le Parmigiano Reggiano est resté parmi les étoiles, devenant un des aliments officiels du régime des astronautes en mission sur la Station Spatiale Internationale. Un record en altitude qui pourtant n’est pas le seul. En effet, M. Cheli a accompli un autre exploit considérable avec le fromage le plus rapide du monde : l’ascension de l’Everest. Après des années de préparation et d’attente, le 17 mai 2018, l’astronaute émilien a atteint le sommet le plus haut du monde.

«Pendant que j’étais dans l’espace, j’ai eu la chance de photographier l’Everest et, lorsque j’ai vu la photo, j’ai pensé : ‘Tôt ou tard, j’y grimperai’. C’était un rêve que je caressais depuis longtemps – raconte l’astronaute – puis, il y a deux ans, j’ai commencé à m’entraîner sur les Alpes et c’est pendant la période d’entraînement que j’ai rencontré le guide qui m’a accompagné ». Quelles sont les émotions que cette aventure vous a données ? «L’expédition sur l’Everest nous a pris 47 jours. Nous avons atteint le sommet à l’aube avec des conditions météo idéales : j’ai commencé à pleurer. – confie M. Che- li – Il s’agit de deux expériences qui impliquent tous les sens, on se laisse complètement emporter par les émotions. On voit le monde sous un autre angle. Pour moi, cela a été un succès remarquable, même si je n’ai fait rien d’exceptionnel : d’ailleurs, je ne suis ni le premier, ni le dernier. C’était un défi que je m’étais lancé: l’air et l’altitude m’appartiennent ».

Une aventure vécue avec le guide de haute montagne François Cazzanelli et un autre inséparable compagnon de voyage. « Une expédition sur l’Everest a beaucoup de points communs avec une expédition dans l’espace – explique l’astronaute – et le Parmigiano a été un aliment nourrissant même à cette occasion. Il m’a nourri et m’a donné l’énergie nécessaire pour arriver au camp 4, situé à 8.000 mètres d’altitude. En plus d’être délicieux, sa densité d’énergie par kilo est énorme, ce qui le rend la nourriture idéale dans des environnements si particuliers ». 

Gardant les « pieds sur terre », quelle pourrait être votre prochaîne aventure ? « Peut-être un chemin de pèlerinage. Je pourrais marcher sur la Via Francigena italienne. – annonce M. Cheli – J’adore le Col du Grand-St.-Bernard, je le grimpe chaque année à vélo et je suis très intéressé ». Après l’espace et l’Everest, M. Cheli pourrait être le premier astronaute à marcher sur la Via Francigena. Un voyage extraor- dinaire entre saveur et tradition avec le Parmigiano Reggiano dans son sac à dos.

L’article fait partie du dernier numéro du magazine officiel de l’AEVF “Via Francigena”. La revue, éditée par le Studio Guidotti, est consultable gratuitement en ligne, sur le site www.rivistaviafrancigena.it et sera en vente sur le  shop online. Beaucoup de nouvelles, d’informations et de témoignages à lire à pas lent en anglais, en français et en italien.