Via Francigena

Correvoce: le récit de Renato et d’Alessandro, d’Aoste à Rome en vélo pour le mutisme sélectif

Redazione AEVF
Redazione AEVF
Condividi su facebook
Condividi su whatsapp
Condividi su telegram
Condividi su pinterest
Condividi su email
Condividi su twitter

Le 12 octobre, “CorreVoce“, la campagne de sensibilisation et d’information sur le mutisme sélectif qui a eu lieu le long de la Via Francigena, a pris fin.

L’initiative, sous la volonté d’AIMUSE, Association Italienne du Mutisme Sélectif pour consolider ses 10 ans de travail et de communication sur ce trouble, a vu les protagonistes Renato et Alessandro de ReAl Bike Experience qui ont parcouru à vélo la Via Francigena italienne de Aoste à Rome en vélo.

Après avoir traversé la moitié de l’Europe et en 2018 la Via Francigena du Nord, de Canterbury à Aoste, Alessandro et Renato Martin ont parcouru des centaines de kilomètres sur les traces de Sigeric en portant le maillot réalisé ad hoc pour l’occasion avec l’essence du projet : le parcours à travers l’Italie stylisé avec ses étapes, les logos de AIMUSE, AEVF – Association Européene de la Via Francigena et des sponsors techniques. 

La bicyclette et bien plus encore : le projet s’est concrétisé en six rencontres le long du parcours, une pour chaque région, grâce à la collaboration des représentants régionaux et des collaborateurs d’AIMUSE. Une grande aventure racontée dans une vidéo par les deux pèlerins à vélo pour AIMUSE, Renato et Alessandro qui affirment :

“Le 12 octobre 2019 notre aventure s’est terminée, 950 km sur 8000 m de dénivelé, 7 régions, plusieurs villes et villages traversés et, avec un jour d’avance, nous sommes arrivés à Rome. Nous pouvons dire que l’Italie est un pays fantastique, tant d’un point de vue naturel qu’historique. Un voyage extraordinaire fait de journées difficiles et de journées fantastiques, de rencontres, de récits de vie vécue, de nombreux amis intéressés par le projet CorreVoce et presque tous ne connaissaient pas le Mutisme Sélectif. Merci à toutes les personnes que nous avons rencontrées en cours de route. Mais surtout, un grand merci à tous les amis qui nous ont suivis dans cette tournée en Italie et merci à AIMUSE qui a voulu et coordonné le projet CorreVoce, pour donner la parole à ceux qui parfois ne l’ont pas”.