Categorie
news-fr-import

103 associés en chemin avec AEVF. Projets en cours et prospectives futures.

Le message du Président AEVF, Massimo Tedeschi, aux associés de l’Association Européenne des Vie Francigene. Projets en cours et prospectives futures pendant l’année où l’association fête ses 15 ans depuis sa fondation.

Le texte de la lettre :

A tous, les maires, les présidents, les conseillers, les assesseurs,  les dirigeants et fonctionnaires des  Organismes associés, bonne année !

2016 est l’année du Jubilé, l’année des Chemins et également l’année durant laquelle nous fêterons les 15 ans d’activité de notre Association, fondée à Fidenza le 7 avril 2001 par 30 communes et 4 provinces, avec le nom d’ « Association des Communes italiennes sur la Via Francigena selon l’itinéraire de Sigéric ». Les membres sont désormais 103 (86 communes, 9 provinces, 7 régions).

Avant tout, je voudrais vous faire part des importants résultats obtenus durant ces derniers mois (dont nous avons parlé durant la coordination interrégionale à Canterbury le 17-18 décembre dernier) qui nous font faire un grand pas en avant.

1. A peine aurons-nous signé l’accord avec la Fédération Française de la Randonnée Pédestre  (qui a déjà donné son feu vert),que l’itinéraire de la Via Francigena, 1800 km de Canterbury à Rome, sera complètement inséré sur le site AEVF. Les tronçons italiens, suisses, anglais et de la régions Champagne-Ardenne sont déjà insérés.

2. Les lignes guides du VADEMECUM de la Francigena, dictant les règles homogènes de signalétique, d’accueil et de promotion tout le long du parcours européen, ont été définies. C’est un document nécessaire pour assurer l’uniformité de l’itinéraire européen.

a) Projet promu par l’Université de Lille (septembre 2015-septembre 2016), dans la région Nord-pas-de-Calais-Picardie, du titre “Les espèces du patrimoine culturel numérique: topologie et topographie des itinéraires culturels. Le cas d’étude de la Via Francigena” concernant l’analyse de l’impact du patrimoine culturel sur les tronçons franco-suisse du parcours.     

b) Projet de coopération avec le réseau des itinéraires culturels en Turquie « Kultur Rotalari Dernegi » du titre “Europe to Turkey on Foot” (février 2016-février 2017) concernant l’échange de bonnes pratiques pour le développement des itinéraires culturels en Turquie et pour l’extension de la Francigena vers la Méditerranée. Le projet nous donne la possibilité d’entretenir et de développer un dialogue interculturel et interreligieux –au combien nécessaire- avec l’autre rive de la Méditerranée, en cohérence avec les adresses du Conseil de l’Europe.

c) Projet (axe COSME, mars 2016-septembre 2017) sur le développement du cyclotourisme le long de la Via Francigena, de Canterbury (Londre) aux Pouilles. Une extension du partenariat international, avec en plus la Fédération Européenne du Cyclisme.

d) Projet triennal INTERREG, avec les organismes gérants des itinéraires de Sant’Olav (Norvège) et Chemin de Saint Jacques de Compostelle (Espagne), promu par la Municipalité et les Diocèses de Canterbury avec différentes autres organisations internationales. L’objet est la définition de politiques territoriales communes pour promouvoir une synergie entre les itinéraires culturels européens.

Une autre information importante concernant le choix de l’éditeur qui s’occupera, pour AEVF, du Guide papier officiel du tronçon italien de la Via Francigena, promu par les régions traversées (Vallée d’Aoste, Piémont, Lombardie, Emilie-Romagne, Ligurie, Toscane, Lazio). Le choix sera fait avant la fin du mois. L’année prochaine, nous proposerons une initiative similaire pour l’autre moitié de la Francigena, le tronçon anglo-franco-suisse. 

A Canterbury le 18 décembre dernier, j’ai eu un colloque très intéressant avec le professeur Pierre Frustier, chargé par l’Institut Européen des Itinéraires Culturels du Luxembourg de l’évaluation triennale 2016/2019 de la Via Francigena. Outre la confirmation de la certification du tronçon Canterbury/Rome, est en jeu l’extension de la certification à la « Via Francigena du Sud » comme demandée officiellement avec la délibération unanime de l’Assemblée générale AEVF de Rome du 19 mars 2015. Nous donnerons des informations sur les résultats ultérieurement.      

Pour en revenir aux 15 ans d’activité d’AEVF, nous entendons les fêter dignement en discutant ensemble des résultats obtenus et des nouveaux objectifs. La Via Francigena est devenue un exemple très intéressant pour le tourisme durable et le développement, en particulier dans les territoires ruraux et les petits centres urbains et pour cette raison, outre la certification d’ « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe », la procédure de reconnaissance UNESCO a été lancée : une double certification de qualité qui renforce l’attraction de la Francigena.

Nous entendons organiser une réflexion commune sur le « cas Francigena » et sur les domaines qu’elle touche : historique, religieux, social, économique, institutionnel. Pour cela, 4 demi-journées y seront consacrées et se dérouleront à Fidenza (où AEVF fut fondée et a le siège légal) et à Piacenza (où AEVF a le siège opérationnel). Seront invités les associations et les personnalités d’Angleterre, de France, de  Suisse, d’ Italie, les 4 pays traversés par l’itinéraire européen.

La première session  commencera le jeudi 28 avril après-midi à Fidenza et sera consacrée à l’histoire de la Via Francigena et à ses protagonistes, à son impact culturel et religieux, à la certification d’ « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » et à la fondation d’AEVF. Vendredi 29 avril le matin à Piacenza la seconde session sera consacrée à toutes les associations de la Francigena ( pèlerins, marcheurs, historiens, écologistes, …) qui en constituent  l’âme caractéristique. La troisième session (vendredi 29 après midi toujours à Piacenza) sera consacrée à l’économie de la Via Francigena, à savoir les nombreuses initiatives de caractère entrepreneurial qui sont en train d’émerger tout le long de l’itinéraire européen pour fournir des services aux marcheurs. Samedi 30 le matin enfin, de nouveau à Fidenza, session de conclusion avec assemblée générale AEVF (à l’ordre du jour renouveau des charges sociales pour la période 2016/2019 et approbation du compte rendu final 2015 et du budget 2016/2018), présentation du nouveau numéro de la revue « Via Francigena and the European Cultural Routes » et lancement des nouveaux objectifs (UNESCO en premier).

La ferveur des initiatives et les objectifs obtenus (avec un budget ordinaire -je le rappelle- de 129.000euro!, comme le démontre le compte rendu 2014) démontrent que l’idée de la Via Francigena, Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, est une idée forte qui intéresse un nombre croissant de personne de nombreux pays européens et du reste du monde.  Cela démontre  le sérieux et l’efficacité du travail effectué par les membres du gouvernement et  du staff technique de notre Association à qui on doit adresser un chaleureux remerciement.

Je conclus en vous donnant rendez-vous à la rencontre organisée par la Mairie de Monteriggioni  le samedi 30 janvier prochain et à l’installation du comité scientifique d’AEVF, coordonné par la prof. Fiorella Dallari, de l’Université de Bologne, le jour précédent, vendredi 29 janvier après midi.

Cordialement

Massimo Tedeschi

Categorie
news-import

Le case cantoniere al servizio dei cammini

Case cantoniere come bed and breakfast o location d’eccellenza per il turismo incoming: è l’obiettivo del protocollo d’intesa sottoscritto alcune settimane fa alla presenza del ministro delle Infrastrutture e dei Trasporti, Graziano Delrio, del ministro dei Beni e delle Attività culturali, Dario Franceschini, del presidente di Anas, Gianni Vittorio Armani, e del direttore dell’Agenzia del demanio, Roberto Reggi, per la riqualificazione e il riuso di beni pubblici, a partire dalle case cantoniere dell’Anas.

 Si tratta di un piano del governo per la riqualificazione e riuso di beni pubblici, a partire dalle case cantoniere dell’Anas, a supporto di nuovi piani di valorizzazione turistico-culturali del territorio italiano e al servizio della clientela stradale. Verranno selezionati immobili di particolare interesse presenti in prossimità di specifiche reti e circuiti turistici e di mobilità.

Il primo progetto-pilota riguarda la Via Francigena e il tracciato dell’Appia Antica e sarà pronto entro il 30 giugno 2016 e subito dopo partiranno i relativi bandi. Successivamente saranno compresi il Cammino di Francesco (La Verna-Assisi), il Cammino di San Domenico, il Circuito del barocco in Sicilia, la Ciclovia del Sole (Verona-Firenze), la Ciclovia Venezia-Torino. L’accordo sottoscritto traccia le linee guida per l’attuazione di un progetto che inizialmente interesserà 30 case cantoniere individuate su tutto il territorio nazionale. Oggi l’Anas possiede 1.244 case su tutto il territorio nazionale.

Fonte: www.stradeanas.it

 

Categorie
news-fr-import

Les maisons cantonnières au service des Chemins

Les maisons cantonnières utilisées comme bed and breakfast ou location d’excellence pour le tourisme à venir : c’est l’objectif du protocole d’entente signé il y a quelques semaines de cela en présence du ministre des Infrastructures et des Transports Graziano Delrio, du ministre des Biens et des Activités culturelles Dario Franceschini, du président de l’ANAS (Société nationale autonome des routes) Gianni Vittorio Armani et du directeur de l’Agence del dimanio Roberto Reggi, pour la requalification et la réutilisation des biens publics comme les maisons cantonnières de l’ANAS.

C’est un plan réalisé par le gouvernement pour la requalification et la réutilisation des biens publics, des maisons cantonnières de l’Anas, pour la réalisation de nouveaux plans de valorisation touristique et culturelle du territoire italien au service de la clientèle routière. L’immobilier d’intérêt particulier, présent à proximité de réseaux spécifique et des circuits touristiques, sera sélectionné .

Le premier projet-pilote concerne la Via Francigena et le tracé de l’Appia Antique et sera prêt avant le 30 juin 2016 et sera suivi de la publication des avis de concours. Suivront le Chemin de Francesco (La Verna-Assisi),  le Chemin de San Domenico, le Circuit du baron en Sicile, la Cyclo via du Soleil (Vérone-Florence), la Cyclo via Venise-Turin. L’accord signé trace la voie pour la mise en œuvre d’un projet  qui, au départ intéressera 30 maisons cantonnières choisies sur tout le territoire national. Aujourd’hui l’Anas possède 1.244 maisons sur tout le territoire national.

Source: www.stradeanas.it