Via Francigena

Jour 43 – Étroubles – Aoste: Elle descend de la montagne

La scène

Description:

👣 15km à pied – Lundi 2 Août

Des 2 500 mètres d’altitude d’hier matin aux 1 200 d’hier soir, nous voici partis pour arriver 700m au-dessus du niveau de la mer. Un groupe de 14 personnes est parti d’Étroubles, mais tandis que nous progressions vers Gignod au travers des bois, de nombreux randonneurs locaux nous ont rejoints, ainsi que le maire de la ville. Quand nous sommes arrivés à Gignod, nous avons visité ensemble le musée local qui accueille actuellement une exposition interactive sur les jeux et le gaming au MAIN – Maison de l’Artisanat International. C’était une exposition drôle, créative et accessible aux enfants, qui traitait de l’artisanat et que nous avons tous prise comme une pause agréable pour nos jambes.

Les villages que nous avons traversés, Étroubles et Gignod, mettent en évidence le passage de la Via Francigena comme à Saint-Rhémy-en-Bosses. Sur la place centrale d’Étroubles, par exemple, de grandes lettres écrivent le nom de la Via Francigena et une fresque dédiée met en valeur quelques passages importants du chemin.

Nous nous attendons à ce que le temps se réchauffe sur les prochaines étapes, du coup nous profitons de la fraîcheur de la forêt et de la montagne. Nous avons pris notre pause déjeuner à Gignod – un autre repas à base de fromage. Nous pouvons encore sentir l’influence suisse et française ici, qu’il s’agisse de la nourriture ou du langage : la plupart des gens parlent un français parfait ! Nous avons par ailleurs interrogé nos compagnons par rapport aux canaux que nous avons contournés toute la journée. C’est un système d’approvisionnement et d’irrigation fascinant qui a été développé par ici et que les locaux nous ont décrit. L’eau est collectée et acheminée depuis de petites rivières ou des canaux appelés « rus » qui descendent de la montagne et traversent les villages, les fermes et les champs. Par ailleurs, le ruisseau qui coule le long de la Via Francigena s’appelle le Ru Neuf.

Quelques locaux se sont arrêtés à Gignod et nous avons continué vers Aoste avec un groupe restreint. Un peu avant d’atteindre Aoste, le représentant de la municipalité est venu vers nous et a marché avec nous dans la ville ; quand nous sommes arrivés, nous avons été reçus par la municipalité et le conseil régional, en particulier par le président de la région Val d’Aoste ; ces institutions soutiennent fortement le programme Road to Rome ainsi que l’association et nous ont réservé un accueil chaleureux en Italie.

Mais le meilleur pour moi est la douce chaleur d’à Aoste. La ville étant entourée de montagnes, l’air y est assez frais, mais je me réjouis simplement du fait de ne plus avoir à me soucier de l’arrivée de la pluie ou de la tempête. Je peux enfin sentir le bon soleil italien qui me réchauffe ! C’est trop bien !

 

L’ESSENTIEL

Visite de l’exposition sur les jeux à la MAIN – Maison de l’Artisanat International

Le Ru Neuf qui suit la Via Francigena un long moment

La façade de la basilique d’Aoste, qui est entièrement faite en terre cuite

 

LES MARCHEURS DU JOUR

Myra Stals, Gestionnaire des réseaux sociaux (AEVF)

Luca Faravelli, Gestion de projets (AEVF)

Laurette Proment (Region Val d’Aoste)

Diego Passoni, dj (Radio Deejay) + ses amis

Gabriella Farcoz, Maire de Gignod

Alina Sapinet, conseillère municipale (Commune d’Aoste)

Giulia Bertolazzi (vidéaste)

Un grand groupe de marcheurs de Gignod

 

Partager sur

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email