Via Francigena

Jour 13 – Bapaume à Péronne : soleil, flaques de boue et pieds endoloris

La scène

Description:

👣 33 KM à pied – Mardi 29 juin

Lorsque nous nous sommes réveillés ce matin, nous savions tous très bien ce que la journée nous réservait : Il s’agissait d’une des plus longues journées de Road to Rome ! On avait eu des journées de 24, 26, voire 28 km jusqu’à maintenant, mais plus de 30km était une première !
Certains d’entre nous n’avaient pas beaucoup dormi à Bapaume à cause des gros orages qui passaient toute la nuit. Les fortes pluies nous ont particulièrement inquiétés pour la journée à venir, mais heureusement pour nous au réveil les orages étaient passés. Ce qui restait de ces terreurs nocturnes était un brouillard épais, des nuages bas et beaucoup de flaques de boue.

Peu après 8h du matin, nous sommes partis dans le brouillard ! En dehors de la ville de Bapaume, ce brouillard avait transformé les éoliennes environnantes en figures indéfinies dispersées dans le paysage. Il n’a pas fallu longtemps avant de revoir le premier cimetière militaire de la Première Guerre mondiale : dans cette zone, ils n’abritent que 72 sépultures comme le cimetière de Manchester que nous avons visité juste à l’extérieur de Riencourt-les-Bapaume. Penser à ce qui s’est passé ici il y a un peu plus de 100 ans et voir toutes ces croix partout nous a beaucoup ému. À tel point que même quelques larmes ont été versées par un membre de notre groupe de marcheurs.

Vers l’heure du déjeuner, le soleil a décidé de se montrer, et cela jusqu’à Péronne où nous avons été accompagnés de belles températures et d’un grand soleil. Nous avons même eu de tout petits coups de soleil ! Mais qu’en est-il de vos jambes et de vos pieds, me demanderez-vous ? Eh bien, pour être tout à fait honnête, cette journée a été plutôt éprouvante. Même les marcheurs/pèlerins les plus entraînés et les plus expérimentés de notre groupe ont montré des signes évidents de fatigue, de douleurs musculaires et de pieds endoloris au cours des derniers kilomètres. A notre arrivée à Péronne la douche était la bienvenue et le dîner gentiment fourni par la municipalité. Le ventre plein et les batteries vides, nous nous sommes ensuite couchés pour remplir nos batteries !

MOMENTS FORTS DE LA JOURNÉE
Grimper au clocher de l’église de Rocquigny et sonner ses cloches à la main
Marcher pieds nus sur l’herbe après la première moitié de l’étape
Nous sommes tous arrivés à la fin de cette longue et éreintante journée (la plus longue jusqu’à ce jour)!

LES MARCHEURS DU JOUR
Myra Stals, responsable des médias sociaux (AEVF)
Luca Faravelli, Chef de projet (AEVF)
Didier Morel (FFVF)
Claire Waïss (FFR)
Emile Ney (ancien maire de Bucey-lès-Gy, première commune française à rejoindre le réseau AEVF)
Mattia Poppa, vidéaste
Groupe de marcheurs de la FFR

Partager sur

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email