L’université de Toulouse étudie la Via Francigena

L’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF) a participé à l’atelier final du projet « Via Francigena » réalisé par l’École de Tourisme de l’Université « Jean Jaurès » de Toulouse. La rencontre a eu lieu dans les salles de l’Université française qui effectue chaque année un cours semestriel d’approfondissement et des ateliers pratiques sur les thèmes concernant le tourisme durable et les itinéraires. Le projet a été partagé avec l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena dès son départ. L’AEVF a suivi les différentes étapes de l’étude commencée en novembre dernier.

Cette recherche universitaire a donné une analyse intermédiaire (présentée en décembre 2018), des enquêtes qualitatives et quantitatives, des propositions de projet, des méthodologies d’étude appliquées au tourisme lent, un recueil de données et un dossier final consacré au développement de la Via Francigena en France. Deux aspects ont été pris en considération au centre de l’analyse : l’impact socio-culturel et économique de l’itinéraire sur le tronçon français (900km) et l’accès et l’utilisation du patrimoine culturel le long de la Via.

L’étude a confirmé, d’une part, que le tronçon français est encore trop peu connu et peu fréquenté par les pèlerins français et internationaux, ainsi que la nécessité de mettre en réseau les acteurs territoriaux engagés dans le développement du chemin. Et d’autre part, l’extraordinaire potentiel de la Via Francigena pour le développement des territoires a été relevé, en considérant aussi que le tronçon français est composé à 90% de zones rurales.

Les 24 étudiants, divisés en 5 groupes thématiques de travail, ont présenté aux professeurs Francis Vayre (Directeur du programme Licence en Tourisme) et Dris Boumeggouti (Directeur du programme Maîtrise en Tourisme) et à l’AEVF le dossier final. Ce dossier a fait ressortir des idées intéressantes, à approfondir en futur : cluster, nouvelles technologies, festival itinérant à thème, recueil des informations pour le profil des pèlerins, des randonneurs et des marcheurs, animation des territoires. À la fin de la session, l’AEVF a été appelée pour exprimer son évaluation finale sur le travail effectué, en interagissant avec les étudiants.

L’AEVF et l’université de Toulouse ont décidé de poursuivre la collaboration avec un accord international qui permettra de travailler en synergie avec les étudiants, s’ouvrant aussi à d’autres universités d’Angleterre, de Suisse, d’Italie, d’Espagne et de France. Une manière pour investir sur les jeunes et sur les étudiants qui peuvent apporter l’enthousiasme et de nombreuses idées à la Via Francigena en devenant d’importants ambassadeurs du chemin.

 

 

https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=/fr/resource/news/luniversita-di-tolosa-studia-la-francigena/&src=sdkpreparse