Canterbury, l’AEVF rencontre le nouveau leader Robert Thomas. Entente sur la Francigena et l’UNESCO

Le nord et le sud de la Francigena sont de plus en plus proche. Alors que le rendez-vous avec l’assemblée générale de l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF) se rapproche, programmée le 18 octobre à Bari, on travaille aussi à Canterbury pour le futur de l’itinéraire culturel européen.

Ces derniers jours, le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi, a rencontré Robert Thomas, nouveau leader du Canterbury City Council (CCC), élu lors du scrutin de mai.

Au centre de l’agenda : la candidature UNESCO de la Francigena, la réalisation du guide officiel du tronçon Canterbury/Grand-Saint-Bernard et l’assemblée générale AEVF à Canterbury. Colin Carmichael, directeur général du CCC et Velia Coffey, ex vice-directrice générale ont participé aux rencontres et ont confirmé leur intéressement sur plusieurs fronts.

« La nouvelle administration, guidée par Robert Thomas, est très intéressée par la Francigena et le projet UNESCO, qu’ils s’engagent à promouvoir avec les institutions du comté du Kent et du gouvernement de Londres. Un pas important vers la prochaine étape qui implique la France, l’Italie, la Suisse et le Royaume-Uni : le partage du framework européen – rédigé par le groupe de travail géré par notre association – préalable à la candidature de la Via Francigena au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO » confirme M Tedeschi.

La cathédrale de Canterbury est un bien UNESCO depuis 1988. À côté du portail sud de la cathédrale se trouve la pierre qui indique le kilomètre zéro de la Via Francigena, c’est devenu un lieu symbolique pour tous les pèlerins. Une valeur ajoutée pour la Francigena et son patrimoine culturel et humain, représenté par les nombreux sites UNESCO déjà présents le long du chemin.

Le tronçon anglais de la Francigena vise à améliorer les infrastructures. « On a parlé des 30 kilomètres de Francigena qui de Canterbury vont à Douvres, de la signalisation et de l’entretien qui sont déjà bons – explique M Tedeschi Tout cela sans oublier la promotion et la communication aux pèlerins qui veulent entreprendre le chemin. Pour ceux qui partent de Canterbury, je rappelle que l’office du tourisme de la ville, au Beany Museum, est muni des crédenciales officielles AEVF. Juste ces jours-ci, quatre pèlerins de Parme sont partis de cette splendide ville en direction sud ».

UNESCO, parcours et édition : le premier guide officiel consacré à la Francigena pour le tronçon Canterbury au col du Grand-Saint-Bernard arrivera prochainement, par la maison d’édition suisse Favre de Lausanne.

De nombreux objectifs pour une nouvelle année en chemin en réseau. Le « work in progress » de la partie anglaise pourrait se concrétiser avec l’assemblée générale AEVF. La proposition, lancée depuis longtemps par le président Tedeschi, a été finalement écoutée avec intérêt par les interlocuteurs qui proposeront une date pour le printemps de la prochaine année.

https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=/fr/resource/news/canterbury-aevf-incontra-robert-thomas-confermato-/&src=sdkpreparse