Via Francigena

L’AEVF présente à la conférence de clôture du projet « Italie, Grèce et Turquie à pied »

Redazione AEVF
Redazione AEVF
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter

L’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF) a participé à la conférence de clôture du projet « Italie, Grèce et Turquie à pied« , les 6 et 7 février derniers à Izmit, en Turquie.

L’événement représentait la clôture de cet important projet qui a duré 12 mois. Une initiative de grande envergure, financée par l’Union européenne et promue par l’ONG turque Culture Routes Society en collaboration avec l’AEVF et l’ONG grecque Trace Your Eco.

L’événement qui vient de se terminer a été une occasion extraordinaire de présenter les résultats du projet, de partager les bonnes pratiques le long de la Via Eurasia et de renforcer le climat de coopération entre les partenaires impliqués.

Les travaux de clôture ont réuni à Izmit, lieu de la rencontre, plus de 80 participants venus du monde entier, représentants d’institutions publiques, d’associations, d’universités et de réalités privées.

La Via Eurasia représente aujourd’hui un véritable « pont culturel » entre l’Europe et la Turquie, l’itinéraire traverse cinq pays : l’Italie, l’Albanie, la République de Macédoine du Nord, la Grèce et la Turquie.

Une occasion unique qui favorisera le développement d’un tourisme durable, encouragera le dialogue interculturel et soutiendra les zones rurales les plus défavorisées le long de l’itinéraire.

Au cours de la session du matin du 7 février, les résultats suivants obtenus dans le cadre du projet ont été présentés :

  • l’implication des municipalités le long de l’itinéraire culturel proposé en Turquie, en Grèce et en Italie ;
  • inspection dans les Pouilles et voyage d’étude approfondie en Turquie et en Grèce ;
  • la mise en œuvre de matériel de communication, tel que le site web, les brochures, les panneaux d’information sur les événements, etc.
  • le partage des bonnes pratiques en matière de gouvernance, de développement du potentiel et de promotion ;
  • la cartographie du patrimoine culturel en cours de route ;
  • le développement de partenariats et du dialogue interculturel entre les partenaires et les gouvernements locaux.

Luca Bruschi, directeur de l’AEVF, a ensuite partagé les bonnes pratiques sur la Via Francigena en s’intéressant plus particulièrement au cas de la Via Francigena du Sud.

Au cours de la session de l’après-midi, l’Université Bogazici, une des principales références du Comité scientifique de Via Eurasia, a organisé un séminaire sur le tourisme durable.

Au cours de la deuxième journée de travail, le comité scientifique et le conseil d’administration de Via Eurasia ont discuté de la consolidation de la structure de gestion de l’itinéraire et des actions futures visant à développer la vitalité de l’itinéraire.

Le Comité Scientifique a effectué une analyse et des recherches approfondies, en collaboration avec la responsable du Comité de Gestion Elena Dubinina, afin de préparer un dossier pour la certification de Via Eurasia comme Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe.

La présentation du document est prévue pour le 30 septembre 2020.

Sur le côté, quelques photos de la conférence à Izmar. Crédits Via Eurasia.