Via Francigena

La Via Francigena protagoniste du projet européen “The ways of Europe »

Redazione AEVF
Redazione AEVF
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter


Présenté sur la plate-forme européenne eTwinning, le projet de Marcella Biserni – une pèlerine passionnée, professeur de langue et de culture espagnole au Lycée Fracastoro de Vérone – vise à rechercher et à partager des documents liés aux principaux pèlerinages en Europe par des élèves de lycées italiens, français et espagnols.  

Le projet a été présenté en novembre 2020, après deux ans que l’idée bourdonnait dans la tête de l’enseignante Biserni, sur la plateforme européenne eTwinning. Les écoles impliquées sont le Lycée G. Fracastoro à Vérone (Italie) et le Lycée Edouard Branly à Amiens (France), en tant que créateurs du projet. Le troisième pôle est l’école internationale SEK Atlántico de Poio (Espagne), en tant qu’école partenaire. Il n’est pas facile d’imaginer des échanges culturels dans un contexte de Covid, et la technologie d’apprentissage en ligne de l’Union européenne s’est révélée inestimable à cet égard.

Ce projet offre aux étudiants une méthode originale et concrète pour étudier les cultures et les traditions des trois différents pays. L’histoire de l’Europe sera abordée à travers la découverte du slow tourisme des chemins : Saint-Jacques de Compostelle, Via Francigena et Via Postumia.  Les étudiants seront encouragés à développer leur autonomie et leurs compétences numériques et linguistiques par des mises en situation, qui les conduiront à la création d’un produit final concret. Au début, le travail se fera dans le Twinspace, la plateforme eTwinning, qui permettra aux classes de se connaître, d’échanger des informations sur leurs territoires, et ainsi de se préparer à concevoir un véritable itinéraire touristique, en jouant le rôle de guides dans les étapes du voyage de leur lieu. Les échanges dans les trois pays visent à valoriser le patrimoine européen et offriront l’occasion de renforcer les relations entre les écoles et de souligner l’importance d’une économie plus durable, ainsi que l’intérêt de rencontrer d’autres personnes en cours de route. Ce sera une façon de stimuler leur créativité et leur curiosité historique, artistique et environnementale envers le monde des chemins et de leurs traditions.

Quel sera le produit final ? Un Vlog traduit dans les quatre langues utilisées avec l’apport d’images, de vidéos et d’itinéraires créés par les élèves au cours de leurs voyages sur les sentiers, améliorant la motivation des élèves pour l’apprentissage des langues et de la culture européenne. Un important échange d’informations, d’idées et de cultures sera créé, en se concentrant particulièrement sur les perspectives d’emploi et économiques, liées à la nature et aux réseaux de tourisme lent. Les étudiants développeront un fort sentiment d’autonomie et de responsabilité, grâce à des activités de recherche interdisciplinaires et à l’expérience concrète d’échange dans les pays étrangers à visiter, en les découvrant à pied. Le Vlog traduit aura l’apparence d’un itinéraire visuel ; le cas échéant, des informations sur les chemins, mais surtout sur les itinéraires empruntés, seront disponibles sur le web.

La première phase du projet, qui a débuté à l’automne 2020, a vu le partage de matériel et l’intervention d’experts sur trois itinéraires proches des territoires des écoles partenaires : Pontevedra et le chemin portugais de Saint-Jacques, Amiens et la Via Francigena et Vérone avec la Via Postumia.  L’objectif pour 2021, si le Covid le permet, est de pouvoir suivre ces pèlerinages et de réaliser des voyages d’échange entre les différents lycées concernés. À cet égard, l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena sera l’une des références pour les municipalités françaises le long de la Via Francigena, lorsqu’il s’agira de faire marcher les jeunes sur certains de ses tronçons.

En cette année marquée par la crise sanitaire, il ne fait aucun doute que les écoles et les programmes d’échanges culturels ont plus souffert que les autres des restrictions imposées par la pandémie, qui a bloqué la possibilité de se déplacer librement. En espérant que dans les prochains mois nous pourrons poursuivre la partie « physique » et itinérante du projet, nous devons cependant reconnaître que la partie purement virtuelle a été une excellente occasion de faire voyager ces jeunes entre cultures, langues et territoires. Autant de thèmes chers à l’AEVF, pour lesquels c’est un honneur de participer à ce projet.

Ce qui a été fait jusqu’à présent :

– Des élèves français du Lycée Edouard Branly d’Amiens ont créé leur première présentation sur la Via Francigena de Canterbury à Rome, ils l’ont fait en anglais. Cette école est spécialisée dans la technologie et l’ingénierie. Leur idée pour quand nous allons faire un bout de chemin avec eux est de créer avec leur équipement et de concevoir une lampe pour marcher la nuit, à attacher au sac à dos. En bas de l’article, vous trouverez la brochure PDF qu’ils ont réalisée.

– Les étudiantes (ce sont toutes des femmes !) de la 3^CL du Lycée Fracastoro de Vérone ont réalisé des brochures en espagnol sur les sentiers italiens, des brochures touristiques pour offrir des forfaits ou pour les promouvoir. Ils ont ainsi renforcé leur vocabulaire de voyage, qu’ils étudient en espagnol. Ils sont en cours de révision avant d’être mis en ligne sur l’Espace virtuel eTwinning. Les itinéraires qui ont été couverts jusqu’à présent le sont : La Voie Céleste, la Voie de Postojna, la Voie de Saint Benoît, la Voie de François, la Voie du Salento, la Voie des Dieux, la Via Francigena. Le choix des contenus et des images était totalement laissé à la discrétion des étudiants. Les photos à l’intérieur de cet article sont extraites de leurs brochures.

 – En cliquant ici, il est possible de consulter les brochures qui seront réalisées au fur et à mesure.