Via Francigena

Grande Latium – Marcher en toute sécurité : interventions pour l’amélioration des sentiers

Redazione AEVF
Redazione AEVF
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter

La région du Latium a approuvé le projet « Grande Latium – Cammina in Sicurezza », qui fait partie du plan de financement « Caput Mundi » pour la réalisation d’importantes interventions destinées au tourisme durable et culturel.

Le projet, financé par le PNRR, concernera également la Via Francigena : des points de repos équipés de sièges et de panneaux solaires seront installés à mi-chemin de chaque étape, où il sera possible de recharger son téléphone ou son vélo.

Le projet vise à augmenter le nombre de complexes touristiques utilisables : de nombreux sites seront modernisés et mis à la disposition de tous, contrairement à aujourd’hui. En outre, des alternatives durables aux itinéraires traditionnels doivent être trouvées en dehors du centre-ville pour encourager le « slow tourisme ». Le projet a été cité comme un exemple vertueux par le ministre Massimo Garavaglia et le maire de Rome Roberto Gualtieri.

Silvio Marino, pour la région du Latium, explique comment est née la nécessité de ces haltes : « En rédigeant le projet Grande Latium – Cammina in Sicurezza, nous avons pensé aux nombreuses personnes qui arrivent peut-être pour acheter des chaussures, mais qui ne décident jamais de partir, de commencer à marcher. Nous avons décidé d’essayer de rendre les sentiers du Latium vraiment sûrs et praticables à pied« .

« Souvent, les gens ont peur de se perdre, de ne pas y arriver parce qu’ils sont fatigués. C’est pourquoi, à mi-chemin de chaque étape, nous essaierons de créer un point de repos équipé, avec la possibilité de recharger son téléphone portable ou son vélo et de disposer d’une connexion Internet. En bref, une promenade sûre qui ne perd pas la fascination de la découverte et le goût de la fatigue« , a conclu Marino.

Valentina Corrado, conseillère pour le tourisme et les collectivités locales de la région du Latium, s’est également exprimée sur le projet : « Le Latium est le chef de file pour raconter l’histoire d’une Italie encore inexplorée, celle composée de l’intérieur des terres et de zones moins connues mais précieuses qui cotoient les grandes réalités. La Francigena Nord et Sud, le Chemin de Saint François, le Chemin de Saint Benoît, la Via Amerina et le Chemin du Parc Naturel représentent un moyen irremplaçable de découvrir les petites villes et les villages moins connus, une ligne idéale qui relie la beauté naturelle, l’art et l’archéologie, tout en représentant d’importantes infrastructures touristiques« .

Corrado a ajouté que « avec cette intervention, nous avons l’intention d’améliorer l’utilisabilité de nos sentiers et de donner une impulsion aux flux, également en vue du Jubilé 2025, un rendez-vous qui attirera un nombre important de pèlerins : bien les accueillir sera notre devoir précis. « Caput Mundi » est la synthèse parfaite d’un travail synergique entrepris pour valoriser l’immense patrimoine artistique, culturel et touristique de Rome et du Latium« .