Via Francigena

France

Pendant que vous traversez le canal de la Manche, retournez-vous et contemplez les falaises de Douvres : imaginez l’impression que devait exercer la vue de l’île qui s’éloigne sur le pèlerin médiéval qui affrontait un voyage plein d’incertitudes.

Vous reverrez la mer après plus d’un mois de marche et ce sera la Méditerranée. En attendant, marchez d’un pas agile sur les parcours balisés du GR®145 que la Fédération Française de Randonnée a identifié comme le parcours officiel de la Via Francigena en territoire français.

La zone urbaine de Calais sera bientôt un souvenir et vous vous retrouverez dans la tranquille campagne des Hauts-de-France, sur des sentiers avec des dénivelés négligeables. Dans la Région Grand Est, le premier but important est Reims avec sa cathédrale gothique, où presque tous les rois de France ont été couronnés.

Votre chemin se poursuit dans l’extraordinaire paysage des vignes de la Champagne et d’autres audacieuses cathédrales gothiques, avec leurs vitraux scintillants. Elles vous attendent à Châlons-en-Champagne, que Sigéric appelait Chateluns. Suivez le cours de la Marne, il vous amènera dans un lieu spécial pour l’histoire de toute l’Europe. À Clairvaux, entre Champagne et Bourgogne, Bernard de Clairvaux fonda la première abbaye cistercienne : le timbre de la maison mère sera parmi les plus précieux sur votre crédenciale (le passeport du pèlerin).

On dirait que l’horizon de collines et de champs cultivés ne finit jamais. En arrivant en Franche-Comté, vous découvrez Champlitte, siège opérationnel de l’AEVF en France et cité de caractère. Mais une autre ville importante vous attend. C’est Besançon, que Sigéric appelait Bysiceon. Elle s’étale sur sept collines, presque une anticipation du but final, Rome. Laissez la capitale de la Franche-Comté pour arriver dans le paysage alpin qui annonce le début des vallées de la Suisse et des pas des massifs des alpes

Partager sur facebook
Partager
Francia