Via Francigena

Comité scientifique

Le Comité scientifique de l’Association Européenne des Vie Francigene (AEVF) a pour objectif de promouvoir l’itinéraire à travers le développement du réseau de connaissances et de la coopération internationale.

Le réseau s’occupe de la recherche, de l’enseignement et de promouvoir des projets dans le cadre économique, scientifique, culturel, touristique et liés au paysage, au patrimoine et aux itinéraires culturels avec une attention toute particulière pour la Via Francigena. 

Le Comité Scientifique AEVF a été lancé officiellement durant le 3° Forum de la Via Francigena (Monteriggioni, 29 janvier 2016) en étroite collaboration avec AEVF. Le Comité nait dans le cadre de « PER VIAM – Pilgrims’ Routes in Action » projet inséré dans le réseau européen de l’université EUNeK avec la collaboration du Centre d’Etudes Avancées sur le Tourisme (CAST) de Alma Mater Studiorum-University de Bologne (UNIBO) et Almatourism, journal de Tourisme, Culture et Développement de l’UNIBO.

Le Comité Scientifique d’AEVF compte soutenir le développement territorial le long de la Via Francigena en coopération avec l’association même et ses représentants. Le Comité est aujourd’hui composé de 13 membres (Universités, Institutions, acteurs publics, experts).

Centro di Studi Avanzati in Turismo (CAST) de Alma Mater Studiorum – Université de Bologne (Italie). La Présidente du Comité est Fiorella Dallari (fiorella.dallari@unibo.it ) professeure associé de Géographie Economique et Politique (experte des itinéraires culturels, pèlerinages et tourisme religieux) et responsable du network de l’Université EUNeK, un réseau qui comprend 4 universités et associations. 

Filippo Pistocchi, professeur de géographie économique et politique (expert en Tourisme et Développement territorial) à l’Ecole de Langues et de Littérature étrangère, Traductions et Interprétariat de l’Université de Bologne.  

– Fondazione Campus Studi del Mediterraneo (Italie). Responsable : Enrica Lemmi (enrica.lemmi@fondazionecampus.it), chercheuse et experte en développement international avec une spécification sur la Via Francigena et les itinéraires culturels.

Institut de Recherche et d’Études Supérieures du Tourisme, Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne (IREST, France). Responsable : Maria Gravari-Barbas, directrice de l’IREST et du network UNESCO/UNITWIN « Culture, Tourism, Development ».

– New Media in Education Laboratory, Université de la Suisse Italienne (NewMinE Lab, Suisse). Responsable : Lorenzo Cantoni, directeur de l’institut de Communication Technologique et Scientifique et coordinateur du Bureau UNESCO chair in ICT to develop and promote sustainable tourism in World Heritage Sites.

 – Institut Universitaire de Estudos e Desenvolvemento de Galicia (IDEGA), Universidad de Santiago de Compostela (Espagne). Responsable : Rubén Camilo Lois González, professeur de Géographie et expert en développement local rural et pèlerinage et Xosé Manuel Santos Solla, professeur de Géographie et expert en tourisme international, urbain et en pèlerinages.   

Società Geografica Italiana (S.G.I., Italia). Responsable : Margherita Azzari e Sergio Conti, membres de la SGI, experts en Géographie économique et politique, itinéraires culturels et cartographie.  

– Dipartimento Politiche Agricole e Forestali (GESAAF),  Université de Florence (Italie). Responsable : Gianluca Bambi, chercheur et expert en paysage rural et en développement territorial avec référence à la Via Francigena.

Department of Bioscience and Territory, Université de Molise (Italie). Responsable : Monica Meini, professeure associé en géographie et experte en Tourisme, itinéraires culturels, mobilité durable, patrimoine territorial et projets internationaux.  

Cultural Centre on Landscape and People of Cambridge (CCLP, Grande Bretagne). Responsable : Gloria Pungetti (cclp@hermes.cam.ac.uk), professeure associé en Géographie et expert en Paysage ( Department of Natural and Territorial Sciences  -Università de Sassari- et directrice de CCLP)

Department of Cultural Heritage (Université de Salento, Italie). Responsable : Anna Trono, professeure associé en Géographie économique et experte en tourisme religieux, itinéraires culturels, développement local et relations internationales.

– School of History, Rutherford College, Université du Kent (Grande Bretagne). Responsable : Barbara Bombi, experte histoire médiévale et en histoire religieuse.  

– Associations du Chablais (Suisse)Christian Schülé, expert en Muséologie et histoire, marketing, relations publiques et collecte de fonds. rancigena.

– Azienda di Promozione Turistica – Emilie-Romagne Région (Italie)Roberta Moretti, experte en tourisme durable, marketing et promotion.

Le Comité Scientifique se réunit au moins deux fois par an et lors de l’atelier annuel organisé par le Comité.