Catégories
News_fr

Trenitalia – Via Francigena : un partenariat renouvelé pour une expérience durable

Associer le train avec les itinéraires de la Via Francigena pour une expérience durable et la découverte du territoire : tel est l’objectif du partenariat entre Trenitalia (Gruppo FS Italiane) et l’Association européenne des chemins de la Via Francigena, promouvant ensemble le tourisme et la durabilité sociale et environnementale.

L’accord permet à tous les pèlerins d’alterner la marche et le voyage en train, offrant à chaque randonneur la meilleure formule, en fonction de son propre calendrier et de ses besoins. Pour cette raison, Trenitalia a accordé une réduction de 10% sur les billets achetés par les pèlerins de la Via Francigena.

Cette possibilité est liée aux caractéristiques mêmes de la Via Francigena, qui croise plus de 200 gares situées directement le long du chemin et reliées à leur tour à des arrêts de bus et autres transports publics locaux.

De cette façon, les pèlerins peuvent rejoindre le parcours de la Via Francigena avec une grande facilité en utilisant les transports publics.

Dans les trains régionaux, du 29 mai au 26 septembre 2022, il est possible de profiter de l’offre Junior avec laquelle les enfants jusqu’à 15 ans voyagent gratuitement tous les jours de la semaine, s’ils sont accompagnés d’un adulte de plus de 25 ans. Également disponible à la même période, l’offre Été ensemble à 39 € permet de voyager de manière illimitée dans les trains régionaux du vendredi midi au lundi suivant midi pendant quatre week-ends consécutifs.

Pour ceux qui, en revanche, souhaitent découvrir la péninsule italienne à bord des trains régionaux, l’offre Italia in Tour est disponible : voyage illimité pendant 3 jours à 29 € (15 € pour les enfants et les jeunes de 4 à 12 ans) ou pendant 5 jours à 49 € (25 € pour les enfants et les jeunes de 4 à 12 ans).

DÉCOUVREZ TOUS LES DÉTAILS

La réduction est valable sur les trains régionaux, en montant et descendant dans les gares indiquées dans le règlement.

*Cliquez ici pour plus d’informations*

*Suivez les instructions pour bénéficier de la réduction*

*Consultez le règlement*

Grâce au partenariat avec Trenitalia, la Via Francigena devient accessible à tous, même à ceux qui ne sont pas sûrs de leur forme physique ou qui n’ont pas beaucoup de temps à disposition, en assurant la possibilité de profiter de la promenade, d’être en plein air et d’explorer le territoire.

Découvrez les offres spéciales pour les détenteurs de la carte de pèlerin.

Achetez votre billet Trenitalia maintenant

Catégories
News_fr

Le patrimoine thermal de la Francigena toscane, un défi à relever

Dans la matinée du 19 mai, une réunion technique informelle s’est tenue à Florence, au siège de la Région Toscane, pour discuter du projet de candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial. Il s’agissait d’une réunion opérationnelle organisée par l’AEVF pour planifier les actions futures suite à l’étude thématique européenne qui a déjà été réalisée.

La journée s’est poursuivie par une table ronde, également organisée par l’AEVF, portant sur le projet Thermal Via Francigena et le partage des activités au sein du projet européen rurAllure. L’un des domaines de recherche de rurAllure met précisément en lumière le patrimoine thermal qui est touché par la route toscane de la Francigena. Les partenaires de recherche que sont l’Université de Bologne, l’Université de Padoue, l’Iuav de Venise, l’UAM Universidad Autonoma de Madrid et la Fondation Homo Viator y contribuent activement avec l’AEVF. Elena Dubinina, responsable des relations internationales, Simona Spinola, responsable de la communication, et Nicole Franciolini, assistante de projet, ont participé à la présentation.

La réunion a également été une occasion importante pour parler de l’éducation à l’environnement, du tourisme durable, de l’implication des communautés locales, de l’entretien de l’itinéraire, de sa facilité d’utilisation grâce à l’amélioration des transports publics et, enfin, de tous les aspects liés à la promotion de l’itinéraire.

Ont participé à la table ronde Federico Eligi, conseiller au Bureau du Cabinet de la Région Toscane ; Carolina Taddei, conseillère à la culture de San Gimignano ; Marco Bartoli, adjoint au maire de San Quirico d’Orcia ; Erica Formichi, conseillère municipale de Castiglione d’Orcia ; et Paolo Campinotti, maire de Gambassi Terme. Le président Massimo Tedeschi et le directeur Luca Bruschi étaient présents pour l’AEVF.

« Les sources thermales deviennent une richesse au sein de l’offre touristique locale et rendent donc la Via Francigena plus attractive, offrant encore plus d’intérêt à ses pèlerins. La Via est donc plus forte si elle est liée au tourisme thermal. C’est exactement l’objectif du projet rurAllure« , a souligné le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi.

Parmi les idées proposées figure l’événement « I love Francigena Termale by rurAllure« , une randonnée de deux jours (28 et 29 mai) au cours de laquelle les participants découvriront à pied le patrimoine thermal et culturel situé le long des étapes reliant San Quirico à Castiglione d’Orcia et San Gimignano à Gambassi Terme. Cette initiative est gratuite et ouverte à tous : c’est la première d’une longue série d’événements destinés à valoriser un territoire si riche en opportunités.

Remplissez le formulaire pour participer

Catégories
News_fr Senza categoria

La Via Francigena à l’honneur au forum des chemins

Le Forum des chemins est un rendez-vous incontournable pour les marcheurs en quête de sens. Pèlerins, randonneurs, associations, écrivains, porteurs de projets seront présents pour cette 6ème édition, organisée par le magazine Le Pèlerin et le Forum 104 qui se déroulera les 20 et 21 mai 2022 à Paris (104 rue de Vaugirard 75006 Paris). Au programme une soirée d’ouverture vendredi 20 mai à 19h30 spéciale Via Francigena avec comme invité d’honneur Céline Anaya Gauthier qui a parcourue la Via Francigena avec son fils Leandro (9 ans) âgé de 7 ans lors de son voyage en 2020. Samedi 21 mai de nombreuses animations sont proposées dans différents espaces. Stands d’associations et d’initiatives, stand d’auteurs et vente de livres, conférences table ronde et exposition. L’Association Européenne des chemins de la Via Francigena sera présente avec un stand Via Francigena tout comme la Fédération Française de la Via Francigena. Cette année la Via Francigena sera particulièrement mise à l’honneur, car le Pèlerin Magazine a réalisé un cahier spécial Via Francigena.

Pour plus d’informations consultez le programme détaillé.

Catégories
News_fr

« I love Francigena termale by rurAllure » : venez avec nous à la découverte du patrimoine thermal en Toscane

Le printemps est de retour et avec lui, les randonnées organisées par notre association, gratuites, pour découvrir les villages, le patrimoine et les territoires traversés par la Via Francigena à un rythme lent.

Les prochains rendez-vous auront lieu les samedi 28 et dimanche 29 mai en Toscane, pour découvrir à pied les lieux du patrimoine thermal cartographiés grâce au projet européen rurAllure le long des étapes reliant San Quirico à Castiglione d’Orcia et Gambassi Terme à San Gimignano. Cet événement de deux jours, intitulé « I love Francigena termale by rurAllure« , permettra aux participants de s’immerger dans le caractère unique de deux étapes liées par la nature, l’histoire, l’art et la gastronomie – avec un accent particulier sur les sites thermaux situés à proximité du parcours, qui ont des origines étrusques et romaines.

Le Parco dei Mulini, où l’énergie produite par l’écoulement de l’eau des sources thermales était exploitée jusqu’à la fin du XIXe siècle ; l’unique place d’eau de Bagno Vignoni ; la source hypothermique de Bollori et Putizza sur les rives du Rio Casciani, près de Gambassi Terme ; ce ne sont là que quelques-unes des étapes les plus importantes de notre programme. Un guide certifié conduira le groupe et nous ne manquerons pas de moments de rafraîchissement à de nombreux points d’arrêt.

Pèlerins et marcheurs passionnés seront rejoints à pied par le personnel de rurAllure et de l’AEVF, des institutions et associations locales qui promeuvent activement le slow tourisme le long de la Via Francigena, des acteurs qui vérifient régulièrement l’état des sentiers et l’efficacité du balisage. Ce sera un moment important de partage et d’échange de connaissances, avec une inscription obligatoire et une participation gratuite.

Vous souhaitez nous rejoindre ? Suivez ces 3 étapes simples :

Consultez le programme sur ce lien

Choisissez l’étape et remplissez le formulaire afin de confirmer votre présence

L’événement est possible grâce à la collaboration de la municipalité de Castiglione d’Orcia, de la municipalité de Gambassi Terme, de la municipalité de San Gimignano, de la municipalité de San Quirico d’Orcia, de Proloco Gambassi Terme et de The Gambassi Experience.

Comment devenir un partenaire de « I love Francigena » ?

  • Si vous êtes un pèlerin, vous pouvez participer à toutes les excursions en restant connecté aux canaux du FEAV (site web, médias sociaux, newsletter) et à rurAllure.eu, en nous suivant avec le hashtag #ILoveFrancigena.
  • Si vous êtes une autorité locale, une Région ou un partenaire privé, vous pouvez participer à la co-organisation de l’événement en nous contactant à l’adresse suivante : segreteria@viefrancigene.org
Catégories
Actualités News_fr

Banca Generali Private pour AEVF : l’interview d’Alessandro Mauri

Banca Generali Private collabore avec l’AEVF pour promouvoir l’attention à l’environnement et au territoire à travers le tourisme lent et durable. Ensemble, nous organisons des événements et des promenades dans la « zone Mauri » de Banca Generali Private : le sud de la Lombardie, l’Émilie-Romagne et la Toscane. Le Dr. Alessandro Mauri, Area Manager pour le développement de ces territoires, qui sont également concernés par la route Francigena, nous en dit plus dans une interview.

Quand, mais surtout pourquoi est née la collaboration entre la Banca Generali Private et l’AEVF ?

A.M. : La collaboration entre ma zone de compétence de la Banca Generali Private (Sud de la Lombardie, Emilie-Romagne, Toscane) et l’AEVF est née en 2017 parce que d’après nous il est important de marcher à côté des nombreux pèlerins de la Via Francigena, un itinéraire culturel qui permet de découvrir des coins peu connus de notre merveilleuse Italie et de promouvoir des actions de sensibilisation sur des thèmes liés à la durabilité environnementale, qui sont très chers à notre banque. La Banca Generali propose également une série d’investissements cohérents avec les objectifs de développement durable de l’Agenda de l’ONU 2030, ce qui permet au client de construire son portefeuille en donnant la priorité à certains des dix-sept objectifs de développement durable.

En quoi consistent les initiatives en programmes pour 2022 en soutien de la Via ?

A.M : En 2022 nous allons soutenir la Via Francigena à travers une série d’initiatives organisées par la même AEVF. Concrètement, nous soutiendrons les randos de l’événement « I Love Francigena », qui a eu beaucoup de succès aussi dans le passé. Ces randos gratuites rassemblent des touristes, des pèlerins, des passionnés, des associations locales et des opérateurs afin de promouvoir conjointement les territoires traversés.

Quels sont les objectifs à long terme de cette collaboration ?

A.M : D’après nous, il est essentiel de sensibiliser les gens à l’environnement et au territoire, ce que la Francigena fait déjà depuis longtemps. La banque peut donner un soutien au niveau économique et au niveau culturel, en contribuant à développer une plus grande attention à ces thèmes en tant que patrimoine pour les générations futures. Moi aussi j’ai deux enfants et j’espère vraiment pouvoir faire quelque chose pour leur laisser un monde meilleur.

Quels sont les défis du tourisme lent et comment s’entrelacent-ils avec l’économie ?

A.M : Le véritable défi est de convaincre les gens à pratiquer le tourisme de manière plus durable et consciente, peut-être justement en allant à pied ou à vélo le long de la Via Francigena. Cela permet aux communautés locales d’avoir des bénéfices immédiats, même au niveau économique, puisque les touristes contribuent non seulement à l’économie locale mais aussi à un effet induit car les pèlerins peuvent se transformer – une fois leur chemin terminé – en touristes de retour.

Catégories
News_fr

Création de l’Association Suisse de la Via Francigena

Réunies en assemblée générale constitutive le 5 mai à Aigle, les communes
concernées par la Via Francigena – itinéraire culturel du Conseil de l’Europe traversant les cantons de Vaud et du Valais – ont décidé de fonder l’Association Suisse de la Via Francigena.

Un itinéraire culturel européen

La Via Francigena relie la ville de Canterbury en Angleterre à Rome et depuis 2019 à Santa Maria di Leuca au sud de la péninsule italienne. Ce tracé a été nommé itinéraire culturel du Conseil de l’Europe en 1994. Il traverse la Suisse en entrant par le Col de Jougne ou Sainte-Croix pour rejoindre Orbe, Cossonay, Lausanne, Vevey, Aigle, Saint-Maurice, Martigny, Orsières, Bourg-Saint-Pierre et le Col du Grand-Saint-Bernard.

Une promotion locale…

Les communes suisses traversées par la Via Francigena ont souhaité lancé une association suisse afin de promouvoir cet itinéraire sur le territoire helvétique. Son nouveau Président Gaëtan Tornay précise que “L’Association souhaite mener à bien des projets simples et concrets en créant des outils de promotion (flyers, site internet, réseaux sociaux, newsletter, etc.) mais aussi des animations comme des marches guidées. Elle veut en outre devenir un trait d’union entre les acteurs publics et privés afin de renforcer l’accueil des randonneurs qui doit être au centre de nos préoccupations”.

…coordonnée à l’échelon international

Ce travail de promotion/animation/coordination se fera en étroite collaboration avec l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF) active depuis 2001 en Angleterre, en France, en Suisse, en Italie et au Vatican. Son Président Massimo Tedeschi salue la création de l’Association Suisse de la Via Francigena (ASVF) en ces termes: “Nous avons besoin de relais locaux pour nous aider à mieux promouvoir ce magnifique itinéraire européen dans chaque pays concerné. La création de l’ASVF est donc un beau pas en avant!

Source : Communiqué de presse Association suisse de la Via Francigena

Catégories
News_fr

Via Francigena, GR® 145, une synergie !

Au travers de deux dénominations, un message fort pour faire vivre un itinéraire emblématique.

Depuis Canterbury au Royaume Uni, à Santa Maria di Leuca dans le sud de l’Italie, sur les pas de l’évêque Sigéric.

Le GR® 145, pour sa partie en France, qui démarre de Calais pour rejoindre la frontière suisse après un périple de plus de 700 km, support de la Via Francigena.

C’est là, dans le nord de la France, qu’a commencé une collaboration lorsque la FFRandonnée a été sollicitée par l’AEVF pour créer un GR® (portant le N° 145) pour valoriser cet itinéraire culturel et en faciliter le cheminement jusqu’en Suisse.

Mais qui est la Fédération Française de Randonnée Pédestre ? Et quel est son rôle au sein de la France et ses territoires ?

Sans refaire son historique, rappelons simplement que la FFRandonnée a vu à son origine en 1947, quelques passionnés d’itinérance pédestre et de découverte des richesses naturelles de la France, ont créé les premiers itinéraires GR® (GR® 1, GR® 2, GR®3, GR®4, etc. ) pour arriver aujourd’hui à près de 350 GR® de longueurs inégales, pour un kilométrage d’environ 120 000 kilomètres. Depuis toutes ces années, la FFRandonnée a développé au travers de ses comités un savoir-faire maintenant reconnu.

Ce savoir-faire concerne la conception et l’évolution des GR® et leurs tracés critères, le travail sur le terrain avec le balisage initial et sa maintenance, sans oublier la numérisation avec les enrichissements qui permettent de maintenir à jour les données partagées les cartes IGN, les systèmes d’information géographique ou certaines applications mobiles.

La FFRandonnée a, récemment, revisité et réaffirmé avec force ses grandes orientations dans un plan fédéral moderne 2021 2028 et il est important de partager ici son ambition :

  •  Faire de la FFRandonnée un acteur majeur des Sports de nature
    • Développer le stade
    • La FFRandonnée au cœur des sports de nature
    • Stratégies ambitieuses de politiques d’alliances et de partenariats
  • La culture d’un esprit fédéral partagé au service d’une animation territoriale,
    • Faire du club un échelon moteur et innovant,
    • S’adapter aux pratiques individuelles,
    • Encourager un fonctionnement associatif partagé avec les différents échelons fédéraux
    • Développer la formation comme un outil de structuration
  • Faire de la FFRandonnée un acteur social majeur répondant de manière créative à une demande de pratique évolutive
    • Mieux connaître les évolutions de la demande sociale de pratique
       et renouveler l’offre fédérale (et interfédérale) pour tous
    • Réaffirmer le positionnement de la FFRandonnée sur les grands sujets de société

La collaboration entre nos deux structures était naturelle. Depuis 2021 une convention nous lie pour coordonner nos actions.  Une équipe de randonneurs a participé pour partie à la grande itinérance Road to Rome 2021 mise en place pour les Vingt Ans de l’Association Européenne de la Via Francigena et des liens se sont créés qui marque un tournant dans nos approches terrain, confirmés par des participations croisées à nos assemblées générales respectives.

Un beau programme de collaboration en perspective au plus près de tous nos comités départementaux et au bénéfice des randonneurs !

Claudie Grossard, Présidente de la Commission Nationale Sentiers et Itinéraires

Jean-Claude Marie, Vice-Président de la FFRandonnée

Catégories
News_fr

Via Francigena en Italie du Sud : le nouveau guide de Terre di Mezzo

Le guide consacré à la Via Francigena en Italie du Sud est désormais en vente dans toutes les librairies italiennes, ainsi que sur le site officiel de l’éditeur Terre di Mezzo.

Le guide a été présenté et vendu en avant-première au salon Fa’ la cosa giusta ! 2022, à la FieraMilanoCity, où l’EAVF a participé du 29 avril au 1er mai 2022 : le salon, qui en est à sa dix-huitième édition, consacre son attention aux modes de vie durables et aux choix de consommation critiques et conscients, avec une section entière spécifiquement axée sur les grands itinéraires pédestres d’Italie.

Angelofabio Attolico, représentant de l’AEVF pour le tronçon de la Via Francigena au sud de Rome et l’un des auteurs du guide, a présenté le guide au public dans le hall, en compagnie de Gianfranco Lopane, conseiller au tourisme de la Région des Pouilles, Roberto Battista, de l’Agence du tourisme de la Région de Lazio, Rosanna Romano et Felice Casucci de la Région de Campanie, et du président de l’AEVF, Massimo Tedeschi. La présentation a été animée par Andrea Mattei, journaliste du journal national Gazzetta dello Sport.

Il s’agit du premier guide imprimé consacré aux 930 km du tronçon de la Via Francigena qui relie Rome au Finis Terrae des Pouilles, Santa Maria di Leuca, en traversant des territoires du Latium, de la Campanie, de la Basilicate et de toute la longueur des Pouilles. Partant du parc de l’Appia Antica, le parcours se poursuit vers Terracina, Gaeta, Sessa Aurunca et Benevento, point de jonction stratégique entre la Via Appia et la Via Traiana.

À l’approche de la section des Pouilles, le pèlerin peut emprunter différents chemins : il peut suivre la route de Matera, arriver à Monte Sant’Angelo sur la péninsule de Gargano et emprunter le sentier côtier qui le relie à Bari, se diriger vers Brindisi, pour atteindre les ports qui relient l’Italie à la Terre Sainte et, de là, continuer à marcher jusqu’à Jérusalem. Il peut également poursuivre son voyage le long de la côte en direction de Salento pour arriver à Santa Maria di Leuca, à la fin du « talon italien », là où les mers Adriatique et Ionienne se rencontrent.  

Pour chaque étape, le guide présente une carte détaillée, l’altimétrie, les points où faire le plein d’eau, des indications sur le revêtement du chemin sur lequel on marche (terre ou asphalte), des informations sur les endroits où dormir et les visites à faire, etc. On y trouve également des suggestions de petites excursions et les informations essentielles sur la route Bradanica qui mène à Matera.   

Le guide n’est actuellement disponible qu’en italien et est axé sur les randonnées pédestres, bien que la plupart des itinéraires, tels qu’ils sont décrits dans le guide, puissent également être parcourus à vélo. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur le nouveau guide ou pour en acheter un exemplaire

Catégories
News_fr

La Région du Latium et l’AEVF s’unissent sur (et pour) la Via Francigena

Nous sommes heureux d’annoncer qu’à partir d’aujourd’hui, la Region du Latium collabore officiellement avec notre association. Ensemble, nous souhaitons améliorer la qualité des étapes de la Via Francigena qui traversent ce territoire.

Le section de la Via Francigena dans le Latium est, en effet, particulièrement importante pour le développement de l’itinéraire : non seulement parce qu’elle accompagne les pèlerins jusqu’à leur destination – Rome, la Cité du Vatican – mais aussi parce que de là, le chemin les conduit à Santa Maria di Leuca, le Finis Terrae italien de l’itinéraire. Le Latium est donc le pont, le carrefour, le point de rencontre entre la Via Francigena de Sigéric et la Via Francigena de l’Italie du Sud.

Tappa Capranica - Campagnano di Roma
Capranica – Campagnano di Roma

La Via compte 21 étapes à pied dans le Latium, 10 au nord – à partir de Proceno, la frontière toscane – et 11 au sud de Rome, le long de l’ancienne Via Appia, menant à Minturno et à la frontière de la Campanie. Traverser le territoire du Latium permet d’explorer une variété infinie de paysages, d’histoires et d’époques, de voyager parmi des panoramas qui font le pont entre la mer et la terre, les traditions locales et les spécialités gastronomiques traditionnelles.

Visitez le site officiel pour découvrir la région du Latium

Le Latium mérite donc le privilège (et la responsabilité !) d’être l’une des régions les plus longues à traverser. C’est un défi que nous avons décidé de relever avec la Région du Latium, en partenariat : en unissant nos forces, nous pourrons offrir aux pèlerins un parcours sûr où l’accessibilité, la signalisation et les points de ravitaillement pourront rendre l’expérience de l’itinéraire unique, que ce soit à pied, à vélo ou à cheval.

Tappa Cori - Sezze
Cori – Sezze

Nous vous tiendrons périodiquement au courant de cette importante collaboration. Si vous avez des sujets que vous souhaitez partager avec nous concernant la Via Francigena dans le Latium, n’hésitez pas à nous contacter : l’opinion de nos pèlerins est d’une importance essentielle pour offrir un itinéraire toujours plus agréable, une étape à la fois.

Catégories
News_fr

L’AEVF repart à Canterbury

L’Assemblée Générale de l’Association européenne des chemins de la Via Francigena a eu lieu à Canterbury, lieu symbolique de la Via Francigena.

Pour la première fois dans l’histoire de l’AEVF, après 21 ans d’activité, l’assemblée générale a eu lieu dans la ville de Canterbury, qui est membre depuis 2005. C’est ici, l’année suivante, qu’a été dévoilée la pierre marquant le km zéro de la route européenne de la mer du Nord à Rome, jusqu’aux rives de la Méditerranée.

Le 27 avril, l’assemblée de l’AEVF s’est tenue dans la cathedral lodge, devant la cathédrale et la pierre symbolique du km zéro. Ben Fitter-Harding, City Leader au conseil municipal de Canterbury, a accueilli avec émotion tous les participants venus des quatre pays de la Via Francigena : Angleterre, France, Suisse et Italie.

Avant le début de la réunion, le président Massimo Tedeschi a rappelé la période difficile pour l’Ukraine et l’Europe :

« La Via Francigena est en effet un « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » et fait donc partie du programme lancé en 1987 à Saint-Jacques-de-Compostelle. C’était deux ans avant des événements historiques importants : la chute du mur de Berlin et l’effondrement du communisme. Le programme est né en cohérence avec les principes et les valeurs du Conseil de l’Europe, fondé – comme on le sait – le 5 mai 1949 avec le Traité de Londres, pour promouvoir, dans l’immédiat après-guerre, les principes de la démocratie, du respect des droits de l’homme, du dialogue interculturel et de la tolérance.

Le Royaume-Uni, la France et l’Italie ont été les fondateurs du Conseil de l’Europe avec sept autres États européens. La Suisse a adhéré en 1963 et l’État du Vatican, où se trouve le tombeau de Pierre, a le statut d' »observateur permanent ». Cela signifie que tous les États traversés par la Via Francigena font partie du Conseil de l’Europe. C’est un fait qu’il faut rappeler et que nous apprécions beaucoup. La Via Francigena unit les peuples ».

Des points importants ont été abordés à l’ordre du jour de l’assemblée : le budget financier pour 2021, qui comprend le budget de la fantastique manifestation qui s’est tenue du 16 juin au 18 octobre 2021  » Via Francigena. Road to Rome 2021. Start again ! » ; le renouvellement du Conseil d’Administration pour la période triennale 2022-2025 ; la candidature à l’UNESCO de la Via Francigena et les projets de coopération internationale comme rurAllure, projet d’Horizon 2020.

À travers la présentation du docufilm « Road to Rome », nous avons vécu, une fois de plus, les grandes émotions de ce long voyage à travers l’Europe qui a relié 658 communes. Une vidéo de 20 minutes rassemblant les visages et les interviews de l’événement. En plus de ce docufilm, 16 vidéos régionales, 1 000 photos haute résolution et 55 réels ont été mises à la disposition des membres.

Les membres ont confirmé la fonction de Massimo Tedeschi comme président de l’AEVF pour les trois prochaines années. Cette confirmation a été votée et applaudie à l’unanimité par tous les membres. Ont également été confirmés les vice-présidents Martine Gautheron (France), Gaëtan Tornay (Suisse), Francesco Gazzetti (Italie), Aldo Patruno (Italie) et Francesco Ferrari (Italie), en tant que vice-présidents adjoints. La liste des vice-présidents comprend désormais également Tricia Marshall (Angleterre), Natacha Bouchart (France) et Silvio Marino (Latium).

Le renouvellement des bureaux a vu une confirmation substantielle du Conseil d’Administration sortant avec quelques nouvelles entrées. Provinces et départements : Haute-Marne (Grand-Est), Communauté d’Agglomération Grand Besançon (Doubs, BFC), Unione Montana Valle Susa (Piemonte), Lodi (Lombardia), Pavia (Lombardie), Communauté d’Agglomération de Béthune-Bruay-Artois-Lys-Romane (Pas-de-Calais, Hauts-de-France). Communes : Orbe (Vaud), Aoste (Val d’Aoste), Ivrea (Piémont), Pavie (Lombardie), Medesano (Émilie-Romagne), Santo Stefano Magra (Ligurie), Pontremoli (Toscane), Altopascio (Toscane), Monteriggioni (Toscana), Gambassi Terme (Toscana), Montefiascone (Lazio), Acquapendente (Lazio), Donnement (Grand Est), Wisques (Hauts-de-France), Fasano (Brindisi, Puglia). Les régions membres et les communes de Canterbury et Rome sont également membres de droit, ainsi que les communes de Champlitte, Fidenza et Piacenza, qui accueillent les bureaux.

Quant aux associations, la Confraternity of Pilgrims to Rome (Angleterre), la Fédération Française Randonnée (France) et le Gruppo dei Dodici (Lazio, Italie) sont membres du Bureau exécutif.

La journée qui a suivi l’assemblée générale a été consacrée à la découverte et à la reconnaissance du tronçon anglais de la Via Francigena. Des administrateurs, des bénévoles et le groupe de l’AEVF se sont rendus sur place, sous la conduite de Giancarlo Laurenzi de la Confraternité des Pèlerins de Rome et de Peter Morris de North Downs Way, responsable de l’entretien de l’itinéraire.

La signalisation est en excellent état, avec des balises, des panneaux de sentier et des panneaux d’information touristique. Le long de l’itinéraire, on trouve des installations d’art contemporain entre Bekesbourne et Shepherdswell. Le projet a été financé dans le cadre du programme Interreg Europe « Green Pilgrimage », qui a fourni des ressources importantes pour le relookage de la promenade. Une excellente nouvelle pour tous les randonneurs qui emprunteront ce chemin.