Catégories
News_fr

Plantation d’un rosier Via Francigena avec les élèves de l’école de Champlitte

Vendredi 25 mars 2022, les enfants de CM1 de l’école de Champlitte accompagné de leur maîtresse et de Vanessa du service espaces verts de la commune se sont rendus à côté de la fontaine de la douaye à Champlitte pour la plantation du rosier « Via Francigena ». Il s’agit du nom d’une variété de roses qui a été créé sur commande par la ville de Calais afin de mettre à l’honneur l’itinéraire culturel de la Via Francigena, qui démarre à Canterbury pour aller à Rome et traverse l’Angleterre, la France, la Suisse et l’Italie. Il traverse la Haute-Saône en passant à Champlitte, Dampierre-sur-Salon, Bucey-lès-Gy pour continuer ensuite dans le Doubs en passant par Besançon. Les élèves ont été reçus par le Maire, Patrice Colinet, la première adjointe, Martine Gautheron et le chargé de mission pour le développement de la Via Francigena en France et Suisse, Jacques Chevin. Après quelques explications sur l’itinéraire, les élèves ont planté et arrosé le rosier. Ils se sont ensuite mis en cercle autour du rosier et l’ont encouragé pour qu’il pousse vite. Dans quelques mois nous pourrons admirer les premières fleurs qui s’ouvriront pour accueillir les randonneurs qui parcourent la Via Francigena.

Catégories
News_fr

UNESCO: le Maire de Calais écrit au Président Macron. La candidature de la Francigena revient sur le devant de la scène

La longue marche « Via Francigena ». Road to Rome 2021. Start again ! », qui a eu lieu à l’été 2021 pour célébrer les 20 ans de l’AEVF, a donné un nouvel élan à la candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial.

Une bonne nouvelle qui témoigne que la reprise de la démarche UNESCO est enfin arrivée de France. La lettre de la maire de Calais, Natacha Bouchart, au président de la République française, Emmanuel Macron, est d’une grande importance.

La Via Francigena est un « itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » depuis 1994, c’est-à-dire qu’elle fait partie du prestigieux réseau d’itinéraires créé en 1987 à Saint-Jacques-de-Compostelle par le Conseil de l’Europe. Après cette reconnaissance, le réseau Via Francigena s’est fixé en 2015 un deuxième objectif important : l‘inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le point de départ a été la réunion du 15 juin 2015 convoquée par les communes de Fidenza et Monteriggioni à laquelle ont participé de nombreux représentants des communes et des régions ainsi que du ministère italien de la Culture. Par la suite, les Régions italiennes, coordonnées par la Région Toscane, ont signé un important accord de collaboration le 4 mars 2017 à San Miniato, qui a conduit à la rédaction, en 2017, de l’analyse préliminaire de la candidature à l’UNESCO du tronçon italien de la Via Francigena et, en 2019, de l’étude thématique de l’ensemble de l’itinéraire européen, de Canterbury à Rome. L’AEVF a coordonné l’ensemble du travail technico-scientifique sur les deux documents, qui répertorient les 540 biens candidats le long du parcours de 2000 kilomètres, conformément aux critères numéro 2, 4 et 6 du règlement de l’UNESCO.

Quatre événements importants ont eu lieu en 2021:

– À l’occasion de la marche  » Road to Rome 2021  » du 15 juin au 18 octobre 2021, le thème de l’UNESCO a été systématiquement mentionné dans toutes les rencontres avec les institutions et associations locales. Les parlementaires et les autorités locales se sont mobilisés le long du tronçon français. En particulier, le 14 juin, le conseil du syndicat des communes de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane (département du Pas-de-Calais ; région Hauts-de-France) et les conseils municipaux des vingt communes du syndicat traversées par la Via Francigena ont voté à l’unanimité une motion de soutien à la candidature envoyée à la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot. Le 10 février 2021, le ministre et le directeur général du patrimoine et de l’architecture du ministère ont répondu à tous les courriers reçus, assurant que le dossier était en cours d’examen par leurs services.

– Le 25 février 2021, le Conseil de la Région Toscane a approuvé à l’unanimité une résolution du Conseil engageant la Région à promouvoir la candidature à l’UNESCO en collaboration avec les Régions italiennes et l’AEVF.

– Par le décret n° 749 du 29 septembre, le ministère italien de la Culture a formellement inclus dans le plan de développement et de cohésion « Stralcio Cultura e Turismo CIPE (FSC 2014-2020 ex delibera 3/2016) une allocation de 1,1 million d’euros pour le dossier de candidature à l’UNESCO du tronçon italien de la Via Francigena.

La démarche a ensuite été reprise et la Région Toscane, en collaboration avec l’AEVF, afin d’organiser une réunion à Florence dans les prochaines semaines pour faire le point sur la situation et demander la reprise de la concertation entre les Ministères compétents du Royaume-Uni, de la France, de la Suisse, de l’Italie et du Saint-Siège.

Natacha Bouchart

Entre-temps, l’AEVF a poursuivi ses activités en organisant cinq réunions avec les administrations locales sur la section française de la Via Francigena : Calais et Béthune (2 février), Bruay-la-Buissière (3 février), Bar-sur-Aube (3 mars), Wisques (4 mars). Natacha Bouchart, maire de Calais et vice-présidente de la Région Hauts-de-France, a pleinement partagé l’objectif commun et donné une impulsion politique forte en impliquant directement le Président de la République, Emmanuel Macron, à qui elle a adressé le dossier préliminaire de candidature en demandant le plein soutien du gouvernement français.

« Depuis la grande marche de l’année dernière Road to Rome 2021, j’ai constaté un regain d’intérêt généralisé pour la candidature de la Via Francigena à l’UNESCO. La rencontre avec la maire Natacha Bouchart et l’intérêt du Président de la République française sont une étape très significative. Aujourd’hui, nous pouvons dire que l’objectif de présenter la proposition de candidature en même temps que le Jubilé 2025 semble réaliste. La Via Francigena est un patrimoine européen précieux et l’inscription à l’UNESCO le mettrait encore plus en valeur en associant institutions publiques, particuliers, associations et bénévoles. Nous voulons mettre les valeurs et la valeur culturelle matérielle et immatérielle de ce grand itinéraire européen au centre du projet », a déclaré Massimo Tedeschi, président de l’AEVF.

Catégories
Actualités News_fr

Pour la première fois, l’Assemblée AEVF aura lieu à Canterbury, km 0 de la Via Francigena

Le mercredi 27 avril 2022, les membres de l’Association Européenne des chemins de la Via Francigena (AEVF) se réuniront à Canterbury (comté de Kent, Angleterre), km 0 de la Via Francigena.

Pour la première fois dans l’histoire de l’AEVF, fondée en 2001 à Fidenza (Italie), l’assemblée sera accueillie en Angleterre, à Canterbury, dans la prestigieuse Cathedral Lodge. L’événement est accueilli par le Canterbury City Council et organisé avec la collaboration de la Confraternity of Pilgrims to Rome et du North Downs Way. Réunira des représentants des municipalités, provinces, départements et régions des quatre pays traversés par la Via, ainsi que de nombreuses associations de marcheurs et de bénévoles.

Canterbury Cathedral

À l’ordre du jour figurent des points très importants : l’approbation du budget et le compte rendu des dernières activités réalisées ; les mises à jour sur le processus de candidature de la Via Francigena au patrimoine mondial de l’UNESCO ; le renouvellement des instances de bureau de l’association. Une avant-première du docufilm final sur le voyage épique de l’année dernière « Via Francigena. Road to Rome 2021. Start again !« , qui célébrait le 20e anniversaire de l’AEVF, sera présenté. L’initiave était une longue marche relais de 127 jours et de 3 200 km qui a mis en réseau 658 communes et consolidé l’unité entre les peuples et les cultures le long de la Via Francigena.

Pilgrim's staff

D’importants événements culturels auront lieu en marge de l’assemblée. L’après-midi du 26, une célébration religieuse est prévue à la cathédrale en présence d’un groupe de pèlerins de la Confraternité des Pèlerins de Rome, dirigé par le président Giancarlo Laurenzi. Ces pèlerins emprunteront le sentier historique Londres-Canterbury et arriveront la veille de l’Assemblée pour rencontrer les représentants de l’AEVF. Tous les participants visiteront ensuite la cathédrale de Canterbury. Le bâton du pèlerin sera béni dans la crypte. Il s’agit d’un bâton fabriqué par l’artisan irlandais Michael Walsh qui a accompagné le groupe de marcheurs tout au long de la marche Road to Rome l’été dernier. Le 27 avril au matin, il y aura une visite guidée de la vieille ville, tandis que le 28, une marche de 10 km est organisée sur le tronçon Canterbury-Douvres. Cette marche permettra au groupe d’explorer la première section de l’itinéraire, bien entretenue et balisée par North Down Ways. Le personnel de l’AEVF parcourra les 32 km de la première étape avec le même bâton de pèlerin, afin de clôturer symboliquement le relais qui a débuté le 17 juin dernier à Calais.

Catégories
News_fr

La Via Francigena est sur Netflix avec Cattelan et Sorrentino

« Merci de m’avoir permis de découvrir la Via Francigena » est la phrase avec laquelle le présentateur Alessandro Cattelan et le réalisateur oscarisé Paolo Sorrentino se saluent après une conversation sur le rapport entre bonheur et religion. En arrière-plan, on aperçoit la campagne toscane le long de la Via Francigena, tandis que quelques pèlerins de passage s’arrêtent pour les saluer.

Le parcours historique défini par Sigeric a en effet été le lieu choisi par les réalisateurs pour enregistrer le deuxième épisode de « Una semplice domanda« , une mini-série déjà disponible sur Netflix depuis le 18 mars et qui grimpe rapidement en tête des classements. Elle se développe en six épisodes avec des intervenants célèbres en Italie et à l’étranger, explorant le sens du bonheur, mais surtout où le chercher et où le trouver.

Segnaletica VF

« Est-ce que la croyance nous rend heureux ? » est la question qui nous permet d’entrer en relation avec le réalisateur d’un point de vue nouveau et particulier, en découvrant les souvenirs de ses grands-parents et arrière-grands-parents, des réminiscences à la Fellini, des règles et des interdits, des rituels, et la vie qui s’écoule devant chacun de nous dans ces derniers moments de l’existence. 

« Je suis un marcheur modéré, comme je le suis dans tout le reste« , dit Sorrentino alors que les plans vidéo d’en haut nous montrent des cyprès, un ciel bleu et des nuages – qui nous ramènent aux merveilleuses étapes que nous avons parcourues en Toscane l’été dernier, lors de la marche relais « Via Francigena. Road to Rome 2021 ». Si vous voulez vous replonger avec nous dans ces souvenirs, jetez un coup d’œil à notre galerie de photos.

Riprese Netflix sulla Francigena
Il gruppo lungo la Francigena per Netflix
Catégories
Actualités News_fr

Sul Sentiero Blu: le film sur la Via Francigena sort dans les salles italiennes

Le projet CON-TATTO, organisé par Rotary 2031 et Asl Città di Torino, a vu 12 pèlerins atteints d’autisme relever un grand défi : marcher jusqu’à Rome et rencontrer le Pape. Le projet aborde plusieurs thèmes : les caractéristiques sportives et saines de la marche, la recherche scientifique menée par le Dr Keller qui applique l’apprentissage des compétences sociales habituellement pratiquées dans les cliniques dans un contexte itinérant et changeant, et l’histoire de la Via Francigena, en mettant en évidence son histoire, les lieux visités et les beaux paysages.

Cette histoire est présentée dans le film documentaire « Sul Sentiero Blu », réalisé par Gabriele Vacis et produit par Indyca de Michele Fornasero, et il a été projeté dans les principaux cinémas italiens à la fin du mois de février. Les cinéastes ont fait partie de l’équipe chargée de développer un film dans lequel le public peut à la fois sensibiliser à l’autisme et profiter des paysages enchanteurs de la Via Francigena.

 » Vivre cette marche en regardant le monde à travers les yeux de nos compagnons – je pense que c’était la plus grande émotion du voyage. Je ne marchais pas pour moi, mais pour eux. Les autres animateurs et moi-même leur avons consacré toute notre marche : les voir grandir et remporter des victoires personnelles est un succès vraiment inégalé « , a commenté Luca Rivoira, l’un des bénévoles qui a accompagné le groupe à pied.

Regarder la bande-annonce du film:
Catégories
News_fr

Zurich investit dans la Via Francigena en devenant partenaire de l’EAVF

« Alors que certaines personnes s’inquiètent de ce qui peut changer pour le pire, nous pensons qu’il est temps de demander ce qui peut changer pour le mieux : unissons-nous et agissons pour la planète« , peut-on lire sur le site officiel de Zurich. La compagnie, leader sur le marché de l’assurance, met en lumière les grands impacts de ses choix d’investissement sur le développement durable à l’échelle mondiale. Opérant dans un secteur interprofessionnel qui déplace de grandes quantités de liquidités d’un marché à l’autre, chaque décision d’investissement a un impact majeur sur la voie du développement durable.

Ainsi, parmi les nombreux secteurs dans lesquels elle investit, la compagnie d’assurance Zurich a également choisi de soutenir le tourisme responsable, en devenant un partenaire officiel de l’Association européenne des chemins de la Via Francigena (AEVF) en raison de la forte affinité de leurs valeurs respectives. Ce partenariat vise à développer le tourisme durable, avec un accent particulier sur l’aire d’Agrégation Centre-Sud de la Via Francigena en Toscane. S’engager sur la Via Francigena est avant tout une expérience de partage, d’échange et de solidarité pour ceux qui ont choisi de se lancer, et Zurich souhaite idéalement les accompagner le long du territoire.

L’attention de Zurich pour cette zone de la Toscane, qui suit le sentier de la Via Francigena de Fucecchio et Santa Croce sull’Arno à Gambassi Terme, a conduit à la création d’outils utiles pour les pèlerins et à des activités de promotion de la Via Francigena, encourageant l’éducation à l’environnement, le tourisme durable et améliorant la praticabilité de l’itinéraire grâce à une signalisation rénovée.

Giovanni Giuliani, directeur général de Zurich Italia, a commenté l’initiative comme suit : « Nous soutenons le tourisme responsable et conscient parce que nous pensons que c’est le meilleur moyen d’accompagner le touriste dans un voyage lent à la découverte du caractère unique et des merveilles de notre pays. Avec l’Association Européenne des chemins de la Via Francigena nous partageons des valeurs importantes, telles que l’engagement, la passion, la détermination à atteindre les objectifs, même quand le chemin devant nous ne semble pas facile »

Nous sommes donc ravis d’annoncer qu’au cours de l’année 2022, par le biais de nos réseaux sociaux, nous vous informerons des nouvelles activités et projets importants entrepris avec le soutien de cet acteur important !

Catégories
News_fr

La Via Francigena au Salon Destination Marne

Vendredi et samedi 11 et 12 mars 2022, l’AEVF et la FFVF (Fédération Française de la Via Francigena) ont été invité par l’Agence de Développement Touristique de la Marne pour présenter la Via Francigena sur un même stand lors du Salon Destination Marne à Châlons-en-Champagne.

Jean-Claude Paperin, Vice-Président de la FFVF, et Pascale Fleuriot, membre de l’association Voie de Sigéric (affilié à la FFVF) et Jacques Chevin, chargé de mission de l’AEVF pour le développement de la section française et suisse de la Via Francigena ont ainsi eu l’occasion de rencontrer de nombreux visiteurs parmi les 170 exposants que comprenait le Salon.

La FFVF est une fédération d’associations pèlerines de la Via Francigena en Francee et elle travaille pour aider les pèlerins le long de la Via Francigena, notamment en développant le réseau d’hébergeurs mise à jour tous les ans et disponible à partir du livret d’hébergeur. Le stand de la Via Franciena était situé à proximité du stand de la FFRandonnée du département de la Marne, partenaire important pour l’AEVF et le développement de la Via Francigena GR®145 en France. La FFRandonnée est en effet responsable de l’entretien du balisage et du tracé de l’itinéraire du GR®145 Via Francigena en France.

Au nom de l’AEVF, Jacques Chevin a également rencontré d’autres acteurs du territoire important pour le développement de la Via Francigena comme les hébergeurs, les Offices de tourisme et surtout l’Agence de Développement Touristique de la Marne.

Catégories
News_fr

Terracina (Lazio) : appel d’offres pour la gestion d’un bâtiment historique pour l’accueil et les activités de tourisme lent

L’Agenzia del Demanio a mis sur le marché une sélection de bâtiments situés le long d’itinéraires historico-religieux, de pistes cyclables et près de la côte italienne, par le biais d’une série d’appels d’offres. Les gagnants recevront les bâtiments en concession avec l’objectif de valoriser et d’ajouter de la valeur aux domaines locaux s’inscrivant dans une démarche de tourisme lent.   

En effet, l’initiative vise à valoriser le patrimoine italien lié à la culture, au tourisme et à la mobilité douce le long de toute la péninsule, en encourageant les activités d’animation sociale et culturelle dans ces territoires et en favorisant la disponibilité de services soutenant le tourisme lent.   

Parmi les biens proposés figure un bâtiment situé le long de la Via Francigena du Sud, à Terracina (région du Latium). Il s’agit de l’ancien “Ex Dogana Torre di Badino”, un bâtiment historique datant de 1610, conçu pour faire partie du système de défense de l’État pontifical, de Circeo à Terracina, et commandé par le pape Pie V en 1567. Le port de Badino, que le bâtiment surplombe, offre de nombreux services liés à la navigation de plaisance. Le canal de Badino permet également d’accéder facilement aux îles Pontines, Ischia, Capri et Procida !   

Cette superbe ville balnéaire, en plus d’offrir plusieurs possibilités de sports nautiques (voile, kitesurf, plongée et pêche), dispose d’une Beach Arena où se déroulent plusieurs compétitions nationales et internationales, tandis que le front de mer est entièrement traversé par une piste cyclable. À noter que Terracina est non seulement traversée par la Via Francigena, mais aussi par la Via Appia et la Ciclopista del Sole, ce qui en fait un carrefour important pour les pèlerins, les marcheurs et les cyclistes.   

L’appel d’offres est actuellement ouvert et vous avez jusqu’au 19 mai 2022 pour participer !

Consultez la liste complète des biens et les modalités de participation en cliquant ici.

Catégories
News_fr

La Mobilité va de l’avant : l’AEVF est invitée au Café Virtuel Mondial de l’université de Padoue

Interaction, connexion, partage, expérience, découverte et opportunité : ce sont les idées clés qui ont émergé le 24 février durant le Café Virtuel Mondial organisé par MOHU – centre d’études avancées en mobilités et sciences humaines de l’université de Padoue.

Une session de brainstorming avec les étudiants du programme de Master en études de mobilité, divisés en 5 groupes, qui ont partagé leurs idées avec 5 experts venant des domaines de travail les plus variés.

Parmi eux, Simona Spinola, chargée de communication de l’AEVF, a emmené son public à la découverte des itinéraires culturels sous leurs différentes formes et structures, pour réfléchir avec le groupe à la manière dont la mobilité pédestre génère des opportunités. De la découverte du patrimoine culturel à la promotion de petits villages éloignés des grands circuits touristiques, le tourisme lent est une source inépuisable de découvertes pour ceux qui choisissent la mobilité à pied ou à deux roues. La Via Francigena en est une preuve tangible, puisqu’elle relie depuis des années municipalités, institutions et associations locales pour créer une identité européenne commune.

Les classes virtuelles, animées par des professeurs du département d’histoire, de géographie et d’antiquité, ont offert un après-midi interactif d’échanges enrichissants pour toutes les parties concernées. Outre le tourisme lent et les itinéraires culturels, les participants ont discuté avec Christophe Gay, du Mobile Lives Forum, de la mobilité et de la transition durable comme nouveau mode de vie réalisable. Ils ont discuté avec Elena Muscarella, de la Fondazione Acra, de l’expérience de Migrantour, une promenade urbaine interculturelle qui compare le tourisme aux tendances migratoires. Avec Laura Ronzon, du musée national des sciences et de la technologie Leonardo da Vinci, les étudiants ont réfléchi au rôle du patrimoine scientifique et technologique, et avec Kirsten Rüther, maître de conférences dans le cadre du programme de doctorat en études culturelles mobiles de l’université de Vienne, ils ont analysé les implications de la mobilité dans la société actuelle.

Nous tenons à remercier tous les participants et, en particulier, Chiara Rabbiosi, chercheuse et experte en géographie de la consommation et du tourisme, pour avoir impliqué l’AEVF. La mobilité est une valeur à faire avancer, pas à pas, surtout le long de la Via Francigena.

Catégories
News_fr

Région Bourgogne-Franche-Comté : la Via Francigena itinéraire d’excellence

Le jeudi 20 janvier 2022 la Région Bourgogne-Franche-Comté a invité l’AEVF pour échanger au sujet de la Via Francigena qui est inscrit par la Région en tant qu’itinéraire d’excellence dans son Schéma d’itinérance touristique.

Des représentants de la Région et des départements du Doubs et de la Haute-Saône étaient présents ainsi que le Comité régional du tourisme et les Comités départementaux du tourisme de ces territoires.

L’AEVF, qui est intervenue avec son président Massimo Tedeschi, son directeur Luca Bruschi, son conseiller Emile Ney, son chargé de mission pour la VF en France et en Suisse Jacques Chevin, a présenté la structure de l’association, ses partenaires en France, en particulier la FFRandonnée et la Féderation Française Via Francigena (réseau qui rassemble les pèlerins et les bénévoles) avec lesquels l’AEVF a signé des accords de partenariat.

L’AEVF a également pris des exemples de plan d’action et études menées en Italie par la Région Toscane, très dynamique sur l’itinéraire. La Région Bourgogne-Franche-Comté souhaite s’engager aux côtés des deux départements concernés pour réaliser un plan d’action afin de développer cet itinéraire. Une concertation avec les autres régions et départements français et avec la Suisse pourrait être envisagée afin de garder une cohérence sur l’ensemble de l’itinéraire. La Bourgogne-Franche-Comté devient ainsi le fer de lance pour le développement de l’itinéraire en France.