Catégories
News_fr

Grâce à Zurich, voici les nouveaux panneaux dédiés à la Via Francigena en Toscane

Grâce au partenariat entre Zurich Italia, leader dans le secteur des assurances, et l’Association européenne des chemins de la Via Francigena, 7 panneaux métalliques décrivant la Via Francigena ont été placés sur le territoire de l’Agrégation Toscana Centro Sud.

Les premiers panneaux ont été installés à Fucecchio, Montaione, Castelfranco di Sotto et San Miniato, entre les provinces de Florence et de Pise. Ils ont ensuite été ajoutés à Gambassi Terme, Castelfiorentino et S. Croce sull’Arno. En outre, des cartes de poche en papier de l’itinéraire dans cette zone sont disponibles dans tous les offices du tourisme locaux.

Ces cartes, qui sont à la disposition des pèlerins passant par ces étapes, indiquent tous les services disponibles tels que les fontaines le long du chemin, les connexions avec les transports publics, les lieux de repos ou les points de premiers secours – et bien plus encore.

Zurich choisit donc de soutenir le développement durable et la transition écologique également par la promotion d’un tourisme lent et responsable sur son territoire. Nous tenons à remercier notre partenaire pour sa contribution à la valorisation locale de l’itinéraire de la Via Francigena et de sa marchabilité.

Découvrez tous les détails de notre partenariat

Catégories
News_fr

FORREsT 2.0 : les élèves explorent l’Europe à travers la route Francigena

L’Association européenne des chemins de la Via Francigena (EAVF) est le chef de file du projet de mobilité transnationale intitulé « FORREsT 2.0 – FOsteR an euRopEan identity through the Trainees mobility« , dans le cadre du programme Erasmus+, pour les étudiants situés le long de la Via Francigena.

Le projet offre la possibilité à cent diplômés d’écoles italiennes situées le long de la Via Francigena d’effectuer une expérience professionnelle dans le domaine du tourisme lent à l’étranger. Ils pourront voyager pendant 62 jours en France, au Royaume-Uni ou en Espagne grâce à la contribution que la Commission européenne, par le biais de l’AEVF, met à leur disposition.

Le projet vise à répondre aux nouvelles tendances du tourisme international (tourisme expérientiel et durable) en favorisant le développement de compétences professionnelles spécifiques dans le secteur concerné, afin d’assurer le développement économique productif des zones touchées par la présence de la Via Francigena, dans une perspective de valorisation des communautés locales qui partagent une identité culturelle européenne exprimée précisément par le réseau Via Francigena.

Les jeunes participants ont la possibilité d’effectuer un stage de formation/travail dans des réalités européennes dans les secteurs susmentionnés grâce à une subvention qui fournira une série de services, notamment : l’identification du stage et de l’organisme d’accueil ; la préparation linguistique via la plateforme européenne OLS ; la préparation culturelle et pédagogique des stagiaires ; le voyage aérien aller-retour vers la destination du stage ; la couverture d’assurance pour toute la durée du séjour ; le logement ; le tutorat et le suivi professionnel, logistique et organisationnel ; la délivrance de certificats et d’attestations.

Pour la réalisation de ce projet, l’Association européenne des chemins de la Via Francigena a mis en place un consortium national spécifique composé de quinze instituts scolaires du Val d’Aoste, du Piémont, de l’Émilie-Romagne, de la Toscane, du Latium, de la Campanie, de la Basilicate et des Pouilles. Les partenaires du projet sont également la Région de Toscane, l’Organisme de Promotion du Tourisme de la Province de Turin, l’Association italienne des Hôtels pour Jeunes et Radio Francigena.

Voici le témoignage d’Irène, une participante au projet (en italien) :

Catégories
News_fr

Le nouvel accord avec Flixbus pour voyager sur la Via Francigena à un prix réduit

À partir d’aujourd’hui, les pèlerins de la Via Francigena pourront utiliser les services de FlixBus pour se déplacer entre plus de 40 étapes du parcours, ou rentrer chez eux à la fin de leur marche à un prix spécial – avec la possibilité de transporter également leurs vélos. 

Pour bénéficier de la réduction, il suffira d’avoir la crédenciale Via Francigena, le document officiel qui certifie, par des tampons, le passage du pèlerin par les différentes étapes du parcours. En suivant la procédure indiquée sur le site de l’Association, en quelques étapes seulement, les pèlerins pourront obtenir les réductions qui leur sont dédiées pour les réservations via l’application gratuite FlixBus

Grâce aux nombreuses intersections entre le réseau de FlixBus et la Via Francigena, il sera possible de rejoindre (ou de quitter) plus de 40 arrêts le long du parcours en Italie, en Suisse, en France et en Angleterre avec les célèbres bus verts. Parmi ceux-ci, plus de 30 arrêts sont situés en Italie, et comprennent des villes comme Rome, Turin, Bari, Parme, Sienne et Matera, mais aussi des endroits plus petits et plus éloignés comme Oulx, dans le Val di Susa, ou Candela, dans la région de Foggia. Ceux qui parcourent la Via à vélo bénéficieront également de l’accord, grâce à l’extension du transport à vélo à 75% de la flotte de FlixBus. 

L’accord entre cet opérateur et notre association vise à encourager les formes de tourisme vert à la portée de tous les budgets, en valorisant des itinéraires innovants pour mieux promouvoir le patrimoine le long du parcours. 

« Il s’agit d’une collaboration importante qui offre un service utile aux milliers de pèlerins qui parcourent la Via Francigena. La connexion entre la marche et les moyens de transport public permet d’offrir aux voyageurs différentes alternatives pour rejoindre leur point de départ, les points intermédiaires ou pour rentrer chez eux à la fin de l’expérience. Il s’agit d’un partenariat technique basé sur la durabilité et le respect de l’environnement – des éléments qui sont étroitement liés à la philosophie de la Via Francigena », a déclaré le président de l’association, Massimo Tedeschi. 

« Nous sommes heureux de signer un accord avec l’Association européenne des chemins de la Via Francigena qui, nous en sommes certains, nous permettra de contribuer davantage à la relance du tourisme en Italie dans une perspective durable », a déclaré Andrea Incondi, directeur général de FlixBus Italia. « Nous voulons continuer à faire notre part pour relier les gens au territoire et au patrimoine inestimable qu’offre notre pays, en valorisant les zones qui sont normalement moins fréquentées par les flux touristiques : de cette façon, le potentiel de nos trésors cachés ne restera pas inexprimé ». 

Catégories
News_fr

Infinito Cammino : un voyage pour promouvoir l’accessibilité universelle

Federica et Nico sont deux marcheurs amoureux du voyage lent. Ils ont commencé leur grande aventure le 8 juin 2022, et marchent depuis l’intégralité de la Via Francigena de Canterbury (au Royaume-Uni) à Santa Maria di Leuca (dans les Pouilles) pendant cinq mois consécutifs, en observant un mode de vie végétalien.

Avec leur projet « Infinito Cammino » (Chemin infini), ce jeune couple de bénévoles vise à promouvoir les 3 200 km qui composent l’itinéraire culturel, en sensibilisant à la question de l’accessibilité universelle dans chaque territoire, étape par étape, pas à pas.

« Aujourd’hui, nous avons l’opportunité de marcher le long de la Via Francigena et de la raconter, mais nous aimerions que dans un futur tout le monde puisse vivre cette merveilleuse expérience », expliquent Federica et Nico. « Dans la marche, chacun trouve ce dont il a besoin : nous avons appris à valoriser les petites choses qui sont ensuite réellement grandes, les petits gestes et les sourires. »

Pour ces raisons, les deux marcheurs ont lancé une campagne de crowdfunding destiné à l’association Free Wheels odv, fondée par Pietro Scidurlo et pour laquelle les deux jeunes marcheurs sont bénévoles. L’association a collaboré à plusieurs reprises avec l’AEVF pour promouvoir la Via Francigena comme une destination accessible à tous.

L’initiative de Federica et Nico vise à recenser les points les plus critiques du parcours afin que demain ce chemin puisse lui aussi faire l’objet d’un projet qui intègre l’aspect de l’accessibilité dans la stratégie de développement. C’est un premier, tout premier regard que l’association porte sur la Via Francigena dans son intégralité. D’autres enquêtes menées par d’autres bénévoles suivront, et de nouveaux outils sont nécessaires pour les réaliser. Le seuil à atteindre est d’au moins 6 000 € pour acheter deux vélos électriques qui faciliteront le travail des bénévoles de Free Wheelds odv dans la création de sentiers destinés aux personnes ayant des besoins spécifiques liés à la mobilité réduite.

Pour contribuer à la campagne de crowdfundin, cliquez ici :

SANS VOUS, NOUS NE POUVONS PAS MARCHER. DES CHEMINS POUR TOUS

Cammino accessibile

Nous pouvons tous rejoindre le voyage de Federica et Nico pour Free Wheels odv !

Voici comment nous pouvons nous impliquer :

  • En soutenant la campagne de crowdfunding.
  • En aimant les pages Facebook et Instagram de Free Wheels odv.
  • En partageant le voyage à travers votre réseau d’amis, partenaires, associés, etc.
  • En organisant des événements le jour de notre arrivée dans notre ville.
  • En faisant connaître le voyage à travers les médias et les contacts avec les journalistes et influenceurs.
  • En offrant une douche et un repas chaud aux marcheurs sur leur parcours
  • En marchant avec eux pour une ou plusieurs étapes et en invitant leurs amis et leur famille : voici le calendrier.
  • En collaborant à la promotion d’un mode de vie végétalien
  • Par tout autre type de collaboration à proposer à info@freewheelsonlus.com.

Pour contacter Federica et Nico, écrivez à leur page Facebook ou Instagram.

Catégories
News_fr

Mise à jour de la signalisation de la Via Francigena dans la Région du Latium

La signalisation est un élément essentiel du parcours pour les pèlerins qui parcourent à pied ou à vélo un itinéraire tel que la Via Francigena ; l’AEVF, dans les quatre pays traversés par la Via, est constamment en contact avec les institutions nationales et locales chargées de l’entretien des itinéraires pour s’assurer qu’ils restent propres, accessibles et toujours bien signalisés, en particulier aux carrefours.

Dans la section italienne, de nombreuses associations amies de l’AEVF, ainsi que des travailleurs professionnels et des bénévoles contribuent à cette action chorale : sur la Via Francigena dans le Latium au nord de Rome, par exemple, les membres et les amis du CAI (Club Alpino Italiano) de la section de Viterbo assurent l’entretien physique de l’itinéraire, tandis qu’au sud de Rome, le Gruppo dei Dodici est particulièrement actif.

Ce sont donc nos associations amies, que nous remercions du fond du cœur, qui rendent possible ce service essentiel pour les pèlerins et les randonneurs. Les activités d’entretien et de signalisation sur le parcours sont réalisées en étroite collaboration avec les administrations municipales (en Italie, ce sont les entités chargées d’intervenir sur ces questions) et avec la coordination des administrations régionales – en suivant les directives du Vademecum de la Via de l’AEVF, publié en 2016 et mis à jour chaque année.

Ce printemps, une équipe technique dirigée par l’AEVF, en étroite synergie avec la Région du Latium, a parcouru toutes les étapes de la Via Francigena dans le Latium – tant au nord qu’au sud de Rome – pour placer une  » signalisation lumineuse  » supplémentaire dans plus de 1 200 points de la région. Ces marqueurs adhésifs – de couleur blanche et rouge pour le parcours pédestre et blanche et bleue pour le parcours cycliste – constituent un système complémentaire pratique et rapide qui oriente les pèlerins dans leur direction le long des itinéraires hors route et des routes pavées, dans les zones où il n’est pas possible de placer d’autres types de panneaux ou de marquages.

La Région du Latium représente une bonne pratique – un exemple à suivre pour l’entretien du parcours de la Via Francigena, où la collaboration entre plusieurs organismes et entités garantit des chemins parfaitement viables et balisés.

Catégories
News_fr

Sécheresse dans le fleuve Pô : Le service de bateaux de Danilo est suspendu

Pour la première fois depuis 1998, le bateau « Transitum Padi », la navette des pèlerins de la Via Francigena à travers le gué de Sigeric sur le Pô, a été suspendu.

L’absence de précipitations au cours des dernières semaines a provoqué une sécheresse extrême du fleuve qui a rendu sa traversée en bateau particulièrement dangereuse, car le risque de s’échouer ou d’endommager le véhicule a augmenté. C’est une décision qui n’avait jamais été prise – en plus de 20 ans de travail du « Charon de la Via Francigena ».

Le passeur Danilo Parisi a décidé de suspendre le service le week-end du 19 juin, après avoir accompagné les derniers pèlerins du côté de Lodi de Corte Sant’Andrea à Soprarivo en direction de Plaisance. C’était une décision inévitable compte tenu des conditions du fleuve : même pour un bateau de quelques places seulement, s’écraser dans le sable sous la surface de l’eau ou éviter les troncs et les débris devenait trop dangereux.

Le maire de Caledasco Filippo Zangrandi s’est exprimé à ce sujet, expliquant que « pour ne pas mettre en danger le bateau, le choix a été fait d’interrompre le gué sur la Via Francigena« . L’Agence interrégionale du Pô AIPO a en effet fortement déconseillé la navigation pour des raisons de sécurité, soulignant qu’à l’intérieur du canal navigable, il existe des tronçons dont la profondeur est inférieure à 50 centimètres.

La situation du plus grand fleuve d’Italie est préoccupante, et les effets du changement climatique et de la hausse des températures mondiales sont évidents et indéniables. De nombreuses provinces italiennes prennent des mesures réglementaires pour limiter le gaspillage des ressources en eau en cette période de canicule, et nous vous invitons nous aussi à faire attention à votre consommation d’eau : s’il est bon de bien s’hydrater en marchant, à la maison, nous pouvons éviter les douches trop longues et les robinets qui coulent trop longtemps, par exemple pour se brosser les dents ou faire la vaisselle, mais nous pouvons aussi limiter la quantité d’eau que nous utilisons pour arroser les plantes. Ensemble, nous pouvons contribuer à prévenir les problèmes majeurs de sécheresse que le temps caniculaire de cet été nous réserve.

Pour des mises à jour sur la suspension et la reprise du service, contactez Danilo Parisi : tél. +39 0523 771607

Catégories
News_fr

Rome : nouveau point d’accueil des pèlerins et de retrait du Testimonium

La basilique Saint-Pierre de Rome, en vue du Jubilé de 2025, a créé un nouveau point d’accueil pour les pèlerins arrivant à Rome par la Via Francigena.

Après avoir passé les contrôles de la police d’État, vous trouverez le point d’accueil juste avant de monter les escaliers qui donnent accès au portique de la basilique, sur votre droite.

Vous pourrez y retirer votre Testimonium, le certificat officiel du Vatican attestant du pèlerinage à Rome « devotionis causa », reconnu à tous ceux qui ont parcouru au moins 100 km à pied ou 200 km en vélo – comme le prouvent les tampons présents sur la crédence.

Le point d’accueil sera ouvert les lundis, mardis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches de 7h30 à 18h et les mercredis de 13h à 18h.

Pour les communications et les réservations, veuillez contacter le bureau approprié :

e-mail : accoglienza@fsp.va

Téléphone : +39 06 6982 (standard) et demander l’extension 82137

Téléphone portable : +39 366 5775511

Catégories
Actualités News_fr

Le ferry pour passagers de Douvres à Calais redémarre

La compagnie P&O Ferries a repris les services de transport de passagers à pied sur le ferry entre Douvres et Calais à partir du vendredi 17 juin.

Cela permet enfin aux pèlerins de la Via Francigena partant de Canterbury de traverser la Manche et de rejoindre la France.

Il s’agit d’une excellente nouvelle après la situation gênante qui s’est présentée de mars à aujourd’hui. Nous espérons que ce service sera désormais maintenu sur une base régulière.

Nous tenons à vous rappeler que P&O est le seul transporteur à offrir un service de transport de passagers à pied sur la Manche, alors que ni DFDS ni Irish Ferries, les autres compagnies opérant sur cette route, n’ont l’intention d’offrir le service à pied à court terme.

Les personnes intéressées par la traversée de la Manche en ferry peuvent réserver leur place directement sur le site web de P&O Ferries. Les mises à jour du service sont également disponibles en temps réel sur le profil Twitter de la société.

Catégories
News_fr

Signature du Mémorandum entre la Via Francigena et le Chemin des Saints Cyrille et Méthode

Le 6 juin 2022, à l’Ambassade de la République tchèque à Rome, des représentants de l’Association européenne des chemins de la Via Francigena et de l’Itinéraire culturel européen des Saints Cyrille et Méthode ont signé un Mémorandum de coopération entre les deux itinéraires.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadrice H. E. Hana Hubáčková, du conseiller pour les politiques de mobilité de la municipalité de Rome Eugenio Patanè et des représentants des deux associations, la municipalité de Rome, la région de Zlín et Silvio Marino pour la région du Latium.

Le protocole de coopération a été créé pour offrir des alternatives de tourisme culturel le long des deux itinéraires, tout en créant des projets de développement et de marketing. Des programmes ciblés sont également en cours pour baliser des sections parallèles des deux itinéraires, par exemple entre la Toscane et Rome, où se trouve la tombe de saint Cyrille. Les deux chemins font partie des plus de 40 itinéraires culturels certifiés par le Conseil de l’Europe, dont le programme concerne actuellement 36 pays européens.

« La Via Francigena sert à développer le dialogue entre l’Europe anglo-saxonne et méditerranéenne. Par cet acte, nous intégrons l’Europe occidentale à l’Europe orientale. Ainsi, nous pouvons développer un dialogue dans toute l’Europe, d’où l’importance de cette signature« , a déclaré le président de l’AEVF, Massimo Tedeschi.

« Rome s’approche d’un rendez-vous très important car en 2025 nous célébrerons le jubilé. Par conséquent, les chemins de la foi auront cette année-là une signification encore plus grande qu’aujourd’hui« , a ajouté le conseiller Patané. « C’est pourquoi nous misons beaucoup sur ce bien car il s’agit d’un bien culturel, religieux, historique et aussi économique. Par conséquent, nous sommes très heureux de travailler avec vous au cours des prochaines années pour concrétiser cet accord que nous avons trouvé, pour faire de ce qui a été signé aujourd’hui une réalité« .

La Route des Saints Cyrille et Méthode repose sur une tradition culturelle millénaire, liée en particulier à la culture des pays slaves. L’itinéraire relie les lieux où les saints Cyrille et Méthode, co-patrons de l’Europe, ont travaillé et où leur héritage a été diffusé par leurs disciples. Plus de 1 000 km de sentiers balisés ont déjà été créés en République tchèque et en Slovaquie à partir des itinéraires des clubs de randonnée tchèques et slovaques.

Catégories
News_fr

Marathon Francigena Romea : le ministre italien du tourisme Garavaglia marche avec nous

Plus de 1 400 personnes envahissent joyeusement le chemin de la Via Francigena et de la Via Romea d’Acquapendente à Bagnoregio pour le Marathon Francigena Romea, avec des étapes de 10, 20 et 42 km.

Une journée pratiquement estivale, ensoleillée et chaude, plus de 30 degrés. Un jour de grande fête, qui coïncidait avec l’anniversaire de la République italienne. Cette année, le Marathon Francigena Romea a été honoré par un marcheur et invité illustre, le ministre italien du Tourisme Massimo Garavaglia, qui a parcouru le tronçon Acquapendente – Bolsena (25 km) : un signal important de la proximité du gouvernement italien avec la Via Francigena et le slow tourisme, un secteur en pleine croissance et expansion avec d’importantes répercussions touristiques et économiques sur les territoires. Dans cette phase post-pandémique, il y a un désir encore plus grand pour la Via Francigena, pour les marches en plein air, à pied ou à vélo.

« Je ne pensais pas faire si peu d’efforts pour marcher 24 km« , a commenté la ministre Garavaglia, « c’est tellement agréable de marcher au milieu de forêts et de beaux paysages, en discutant avec tant de gens et dans différentes langues. C’était ma première expérience et ce ne sera certainement pas ma dernière« .

Le marathon de la Via Francigena a maintenant dix ans, puisque la première édition a eu lieu en 2013. Dès le début, la formule a été choisie pour marcher 10, 21 ou 42 km, une distance qui coïncide avec la longueur d’un véritable marathon.

L’événement s’est consolidé d’année en année, devenant un moment de fête pour toute la zone traversée – mais aussi un exemple à suivre, à tel point que les années suivantes, deux initiatives  » sœurs  » ont été lancées : le Marathon Francigena Toscane et le Marathon Via Francigena Val Susa.

Les raisons du succès du Marathon Francigena du Latium sont nombreuses : il y a tout d’abord la grande synergie entre les institutions (Acquapendente, San Lorenzo, Bolsena, Bagnoregio), les associations (section CAI Viterbo et associations locales) et les opérateurs privés qui travaillent ensemble en harmonie. Et puis il y a la passion, beaucoup de passion. Dans les coulisses, depuis la première édition, se trouve un grand ami de la Via Francigena et amoureux du sport, Sergio Pieri, alors fonctionnaire de la municipalité d’Acquapendente. Avec lui, de nombreux autres passionnés qui ont toujours collaboré dans l’esprit de partager la Via Francigena. Ce n’est pas un hasard si cet événement à succès, qui réunit familles, jeunes et moins jeunes, coureurs et sportifs, s’est depuis étendu à d’autres régions, devenant un rendez-vous fixe également inclus dans le calendrier des initiatives annuelles auxquelles l’Association européenne des chemins de la Via Francigena participe depuis la première édition.

La ministre Garavaglia était accompagné de deux autres personnes du ministère du Tourisme : Palmiero Perconti, conseiller pour les événements jubilaires, et Stefano Mantella, responsable de l’unité PNRR. J’ai eu le plaisir de partager avec eux cette partie fascinante du voyage et j’ai été surpris par le rythme soutenu de leur marche à près de 6 km/h ! Mais qui a dit que le ministère et le gouvernement ne marchent pas ? Non seulement ils le font, régulièrement, mais ils sont aussi bien entraînés ! Malgré le rythme soutenu, nous avons eu tout le temps de profiter des paysages à couper le souffle, de rencontrer des gens et de remercier les administrations municipales d’Acquapendente et de San Lorenzo, ainsi que les associations qui nous ont accueillis à bras ouverts. C’est le bel esprit de la marche.

Pendant et à la fin de l’étape, il y a eu beaucoup de temps pour réfléchir à l’avenir de la Via Francigena, également dans la perspective du Jubilé 2025, en se référant aux services qui sont de plus en plus demandés par les voyageurs. Le ministre Garavaglia a souligné, comme il l’a déjà fait en d’autres occasions, que « la Via Francigena et les itinéraires pédestres représente un tourisme authentique fait de personnes et d’excellences, capable de favoriser la renaissance économique de nombreuses régions. Il s’agit d’une forme de tourisme qui prend de plus en plus d’ampleur et qui, de phénomène de niche, devient une véritable tendance de masse capable de donner une impulsion au redémarrage du tourisme de qualité ».

Ce fut une fête de la République italienne célébrée sur la Via Francigena, dans la joie et les moments de partage, en redécouvrant le temps et le plaisir de se rencontrer.