Via Francigena

Catégories
News_fr

Région Bourgogne-Franche-Comté : la Via Francigena itinéraire d’excellence

Le jeudi 20 janvier 2022 la Région Bourgogne-Franche-Comté a invité l’AEVF pour échanger au sujet de la Via Francigena qui est inscrit par la Région en tant qu’itinéraire d’excellence dans son Schéma d’itinérance touristique.

Des représentants de la Région et des départements du Doubs et de la Haute-Saône étaient présents ainsi que le Comité régional du tourisme et les Comités départementaux du tourisme de ces territoires.

L’AEVF, qui est intervenue avec son président Massimo Tedeschi, son directeur Luca Bruschi, son conseiller Emile Ney, son chargé de mission pour la VF en France et en Suisse Jacques Chevin, a présenté la structure de l’association, ses partenaires en France, en particulier la FFRandonnée et la Féderation Française Via Francigena (réseau qui rassemble les pèlerins et les bénévoles) avec lesquels l’AEVF a signé des accords de partenariat.

L’AEVF a également pris des exemples de plan d’action et études menées en Italie par la Région Toscane, très dynamique sur l’itinéraire. La Région Bourgogne-Franche-Comté souhaite s’engager aux côtés des deux départements concernés pour réaliser un plan d’action afin de développer cet itinéraire. Une concertation avec les autres régions et départements français et avec la Suisse pourrait être envisagée afin de garder une cohérence sur l’ensemble de l’itinéraire. La Bourgogne-Franche-Comté devient ainsi le fer de lance pour le développement de l’itinéraire en France.

Catégories
News_fr

Le parcours historique au cœur de la réunion « Les Premiers Sapins »

Le lundi 17 janvier 2022 l’AEVF a organisé une réunion avec la commune des Premiers Sapins (Bourgogne-Franche-Comté), la communauté de communes des Portes du Hauts-Doubs, l’Association des chemins de Compostelle et de Rome de Bourgogne-Franche-Comté, le comité départemental de randonnée pédestre du Doubs et le Département du Doubs.

L’AEVF était représentée par le Président Massimo Tedeschi, le conseiller Émile Ney et le chargé de mission Jacques Chevin. Cette réunion avait pour objet de discuter de la voie historique de la Via Francigena qui se sépare du GR®145 à Mamirolle pour traverser les communes de l’Hôpital-du-Gros-Bois, Étalans, Fallerans, Vernierfontaine, Les Premiers Sapins (Nods), Aubonne et Saint-Gorgon-Main avant de reprendre le GR®145. Cet itinéraire est appelé historique, car la source la plus ancienne de la Via Francigena que nous avons, le carnet de voyage de l’évêque Sigéric mentionne le village de Nods comme sa 58ème étape sur son chemin de retour de Rome à Canterbury.

Actuellement cet itinéraire n’est pas officiellement reconnu et aucun balisage officiel n’est en place. Cette réunion a donc permis à tous les acteurs institutionnels et associatifs d’échanger leurs points de vue et de mieux comprendre le potentiel de cet itinéraire en vue d’une reconnaissance officielle par tous.

Catégories
News_fr

L’AEVF participe à la conférence internationale sur les itinéraires culturels italiens du Conseil de l’Europe

Le 18 février, l’Association Européenne des chemins de la Via Francigena (AEVF) a participé à Venise à une conférence internationale sur les itinéraires culturels italiens du Conseil de l’Europe.

La rencontre était organisée par la présidence italienne du Comité des ministres du Conseil de l’Europe et par la représentation italienne du Conseil basée à Venise, dirigée par Luisella Pavan-Woolfe, ancienne ambassadrice de l’Union européenne à Strasbourg.

Des institutions, des autorités et des représentants des itinéraires culturels ont participé à l’événement avec l’objectif commun d’analyser les défis et les opportunités des itinéraires culturels qui traversent l’Europe, définis comme des « solutions tangibles pour le secteur du tourisme, compromis par la pandémie » par Filippo Maria Carnici, vice-président de l’Ateneo Veneto qui a accueilli la conférence.

Le développement durable et la relance du tourisme dans la phase post-covid sont les thèmes mis en avant par Stefano Dominioni, directeur de l’Institut européen des itinéraires culturels, qui a rappelé comment « le Conseil de l’Europe peut réaffirmer les valeurs de la participation publique et de la citoyenneté démocratique au sein d’une Europe partagée qui appartient à tous : un exemple illustre est la Via Francigena qui, grâce au travail conjoint des autorités, des municipalités et des territoires, contribue à la formation d’une identité européenne commune« .

C’est ce qu’a confirmé Massimo Tedeschi, président d’AEVF, qui a rappelé, lors de la session consacrée au patrimoine et à l’histoire de l’Europe, comment le voyage historique entrepris par Sigeric pour atteindre Rome est une occasion continue de briser les stéréotypes et de créer un sentiment d’appartenance commune : « relancer l’Europe et le patrimoine matériel et immatériel, tout comme les personnes et leurs idées. Telles étaient les pierres angulaires de l’événement Via Francigena. Road to Rome 2021 – la course relais européenne avec laquelle nous avons célébré le 20e anniversaire de l’Association« .

Le programme des itinéraires culturels, lancé par le Conseil de l’Europe en 1987 avec la Déclaration de Santiago, est une garantie d’excellence qui offre un modèle de gestion culturelle et touristique transnationale, favorisant les synergies entre les autorités et les parties prenantes au niveau européen et contribuant à la création d’un esprit communautaire. Sur les 45 itinéraires certifiés, 29 passent par l’Italie, comme l’a rappelé la directrice de l’Office de Venise Luisella Pavan-Woolfe ; elle a également souligné l’importance de Venise, centre universitaire et important pôle culturel reconnu au niveau européen. La ville participe activement aux activités du Conseil de l’Europe liées à la promotion du patrimoine culturel et à la liberté d’expression. « Les itinéraires culturels peuvent créer et contribuer à la diffusion des échanges d’idées et de bonnes pratiques également grâce aux fonds européens, comme en témoigne le projet européen « rurAllure » financé par le programme Horizon 2020, né dans le but de valoriser le patrimoine rural des itinéraires européens« .

L’identité européenne, la mémoire et le patrimoine ont été les trois mots clés de la journée, qui a vu défiler la Via Francigena et le Chemin de Saint-Jacques aux côtés de la Route des Phéniciens, la Via Romea Germanica, l’Atrium – dédié à l’architecture des régimes totalitaires – les Routes européennes de Mozart, la Route du patrimoine juif et la Route des villes thermales historiques, ainsi que la Route de la libération de l’Europe et la Route des jardins historiques. Roberta Alberotanza, membre du groupe de travail pour la Présidence italienne du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, a conclu la conférence en déclarant qu' »il faudrait une vie entière pour parcourir tous les itinéraires présentés aujourd’hui« , puis a fait visiter aux participants l’exposition mobile consacrée aux 29 itinéraires du Conseil de l’Europe avec les membres du réseau italien.

Catégories
Actualités News_fr

L’AEVF participe à l’assemblée générale de rurAllure

La réunion internationale de rurAllure a eu lieu à Padoue et Montegrotto du 27 au 29 janvier 2022. Ce projet européen Horizon 2020 est axé sur le développement d’outils numériques innovants pour la promotion du patrimoine à proximité des itinéraires culturels.

Catégories
News_fr

Le voyage de l’AEVF avec la marque Ferrino continue en 2022

Le sac à dos du pèlerin – qu’il soit marcheur ou cycliste – est très différent du sac à dos de tout autre voyageur. Comme une tortue, le pèlerin porte tout ce dont il a besoin pour continuer à marcher sans jamais s’arrêter, et pouvoir se reposer partout où c’est possible. Un pèlerinage n’a rien à voir avec des vacances, avec un voyage en avion ou un chariot dans le compartiment à bagages. Ici, il faut faire des choix radicaux dès le départ : quel est, pour moi, le minimum nécessaire ?

Mais ce n’est pas seulement le contenu qui fait la différence : le choix du meilleur sac à dos à porter est très subjectif et est influencé par de nombreux éléments, tels que la capacité, le poids, le matériau et bien d’autres encore.

Alors comment choisir le bon sac à dos ? Tout d’abord, il est important de ne jamais se sentir mal à l’aise en voyage : le meilleur sac à dos est celui qui passe inaperçu. Il ne pèse pas, il ne gratte pas, il n’interrompt pas le voyage lorsque vous avez besoin de sortir quelque chose de ses poches, etc.

Nous devons dire que c’est ce qui nous est arrivé pendant le Road to Rome 2021 : nous avons voyagé avec notre partenaire technique Ferrino, producteur italien de longue date, mondialement connu pour ses vêtements et équipements de plein air. Avec leurs sacs à dos sur les épaules, leurs pantalons techniques, leurs vestes imperméables et leurs tee-shirts d’été transpirants, l’équipe de l’AEVF a parcouru confortablement 3 200 km, traversant l’Europe en 4 mois, de Canterbury à Santa Maria di Leuca. Satisfaits de ce long voyage, nous ne pouvons faire autrement que de renouveler nos accords avec une société qui a répondu à tous nos besoins.

L’accord va bien au-delà de l’équipement, puisqu’il concerne la mission commune de nos deux organisations. Tout comme l’AEVF, Ferrino promeut activement une nouvelle forme de tourisme responsable : la marque soutient un « tourisme qui se fait le porte-parole des principes universels d’équité, de durabilité et de tolérance« . Sur le site web, vous pouvez lire les 10 principes clés à la base de cet important projet, avec lequel l’Association européenne des chemins de la Via Francigena entretient de véritables synergies.

« Si vous rêvez de vos prochaines aventures, nous voulons vous aider et vous accompagner, vous et votre esprit d’aventure, vers un avenir plus sûr et plus confortable », déclare la marque : nous avons réalisé notre premier rêve ensemble… et maintenant nous visons les prochains !