Politiques sur les chemins, la Toscane rencontre les autres régions

« La Toscane en Chemin… vers les autres régions. Politiques régionales sur les chemins et les itinéraires culturels dans les régions de l’Italie centrale ». Voilà le thème des deux journées de rencontre programmées les 18 et 19 octobre à l’Abbaye de Spineto à Sarteano (Sienne).

Le rendez-vous, organisé par la région Toscane en collaboration avec l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF), réunira les administrateurs et les associations pour un dialogue sur la gestion des chemins et sur la valorisation durable des territoires dans le cadre de la planification des politiques culturelles et touristiques pour les chemins et les itinéraires qui concernent les régions de l’Italie centrale. L’année 2016 a été l’année nationale des Chemins lancée par le Ministère pour les Biens, les Activités Culturelles et le Tourisme, alors que l’année 2017 a été nommée « l’Atlas des Chemins », avec le but de réaliser une gestion homogène des tracés et garantir leur praticabilité dans tous les domaines impliqués.

Les travaux seront lancés par le discours de bienvenue de Marilisa Cuccia, Directrice de l’Abbaye de Spineto et Vice-présidente de l’Institut de Valorisation des Abbayes Historiques, de Francesco Landi, Maire de la commune de Sarteano et de Massimo Tedeschi, Président de l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena. La session plénière sera présentée par l’Assesseur aux Activités Productives et au Tourisme de la région Toscane, Stefano Ciuffo, et traitera du thème des politiques de la région Toscane sur les itinéraires et les chemins et la présentation de la Carte de Spineto.

A suivre, les nombreux administrateurs apporteront leur témoignage, parmi lesquels : Moreno Pieroni, Assesseur au Tourisme de la région Marche, Andrea Corsini, Assesseur au Tourisme de la région Emilie-Romagne, Fabio Paparelli, Vice-président région Ombrie, Lorenza Bonaccorsi, Assesseur au Tourisme région Latium, Giovanni Berrino, Assesseur à la Promotion Touristique et au Marketing territorial de la région Ligurie. La matinée se conclura avec l’intervention de Gian Marco Centinaio, Ministre de l’Agriculture et du Tourisme, qui parlera des politiques du Gouvernement pour le développement des itinéraires et des chemins. L’après-midi se poursuivra avec 5 tables de travail sur autant d’itinéraires interrégionaux : Via degli Dei, Via Clodia, Cammini di Francesco, Via Matildica e del Volto Santo et Via Lauretana auxquels participeront les communes traversées par ces chemins.

Le 19 octobre, les associations qui œuvrent pour le développement des itinéraires s’exprimeront, en ouvrant le débat pour la définition d’une carte éthique des chemins. Alessandra Priante, Dirigeante du Ministère de l’Agriculture et du Tourisme et Giovanni Bastianelli, Directeur exécutif de l’ENIT interviendront. La synthèse des activités effectuées et des prospectives partagées amèneront à la définition de la « Carte de Spineto » où les participants trouveront les engagements à effectuer dans leurs propres domaines territoriaux.

« Nous sommes fiers que la Via Francigena, Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe, représente un exemple pour le développement des autres chemins – affirme le Président de l’AEVF, Massimo TedeschiJe félicite la région Toscane pour avoir agrégé d’autres régions autour d’un thème aussi stratégiquement important ».

« Avec l’initiative de Spineto – souligne l’Assesseur régional de la Toscane, Stefano Ciuffo nous avons l’intention de renforcer le rapport de collaboration avec les régions limitrophes à la nôtre qui partagent le passage de ces importants itinéraires historiques et culturels pour leur utilisation à pied, en vélo et à cheval. Les Chemins se révèlent être « un produit touristique » très important et efficace pour promouvoir ces zones qui ont plus la nécessité d’augmenter leur attractivité en se reliant aux grands flux touristiques avec une proposition de tourisme lent, justifiée par le contact avec la nature, par la spiritualité ou par l’activité physique. Le passage des anciennes voies de communication est déjà un élément charnière entre l’Emilie-Romagne, le Latium, la Ligurie, le Marche, la Toscane et l’Ombrie. Cette initiative permettra de mettre en place des actions communes pour l’amélioration de l’utilisation sur tous les tracés de manière à répondre de façon positive au renouvellement de l’intérêt touristique et religieux envers les chemins ».

 

Formulaire d'inscription pour les municipalités et les associations

https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=/fr/resource/news/politiche-sui-cammini-la-toscana-incontra-le-altre/&src=sdkpreparse