La Francigena Toscane : chiffres, parcours et projets

L’itinéraire de la Via Francigena a été introduit pour la première fois en 1994. La Région Toscane a commencé à valoriser le tronçon qui se trouve sur son territoire à partir de 2004 et a continué de développer cet itinéraire culturel européen durant les années suivantes.

LE PROJET INTERREGIONAL EN 2006. En 2006, la Toscane a obtenu le rôle de chef de file d’un projet interrégional de reconstruction et de valorisation du parcours, qui a impliqué le Val d’Aoste, le Piémont, la Lombardie, la Ligurie, l’Emilie-Romagne et le Latium. En 2009, la Région Toscane a lancé la création d’un véritable produit touristique et a rédigé le Master Plan avec lequel, en plus d’un financement de plus de 3,3 millions d’euro, elle a adopté une méthodologie innovante pour l’élaboration d’un « produit » en partageant les choix des types d’interventions à réaliser avec les différents sujets (institutions, associations) mais aussi en les impliquant dans le cofinancement.

LE PLAN OPERATIONNEL 2012-2014. Avec l’adoption du Plan Opérationnel 2012-2014, certaines carences du Master Plan sont corrigées et 16 millions d’euro de ressources régionales sont mises à disposition pour rendre le parcours utilisable en toute sécurité. En 2014, il a été promu Grand Itinéraire Culturel dans le réseau européen des chemins de la Via Francigena et, en étroite collaboration avec l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena : il a officiellement ouvert en juin 2014.

Le parcours officiel, de Canterbury à Rome, compte 1800 km et 79 étapes à travers 4 pays (Angleterre, France, Suisse, Italie). L’itinéraire italien traverse 7 régions et 140 communes avec 44 étapes. En Angleterre, en France et en Suisse, on compte plus de 250 communes et les régions traversées sont le Kent, les Hauts-de-France, le Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté, le Canton de Vaud et le Canton du Valais.

LE TRONCON TOSCAN. Le tronçon toscan compte 38 km, traverse 39 communes pour un total de 15 étapes. En tenant une moyenne de 25 km par jour (à pied), le tronçon toscan est faisable en 15 jours. Actuellement, il possible de faire la Via Francigena Toscane à pied, à cheval et en vélo. Le parcours de randonnée est signalé avec un balisage varié (de type touristique, des bornes, des adhésifs). Le parcours à cheval existe, une signalisation spécifique sera apposée avant le printemps 2018. En ce qui concerne le parcours cyclable, 220.000 euro de ressource ont été donnés aux Communes et aux Provinces pour la signalisation et les petites interventions de mise en sécurité qui seront terminées avant le printemps 2018. Le parcours de randonnée comprend des aires de repos équipées, des points d’approvisionnement d’eau potable et des services spécifiques. 

COUVERTURE WIFI. La couverture wifi a atteint 70% de l’itinéraire tracé. Il existe 80 points d’accès, dont 25 se trouvent dans les 39 communes de la Francigena Toscane. Pour la réalisation de l’intervention, la Région a mis à disposition 400.000 euro de fonds PAR-FAS 2007-2013. Les Communes concernées par le projet sont : Abbadia San Salvatore, Bagnone, Carrara, Filattiera, Fucecchio, Gambassi Terme, Lucques, Massa, Massarosa, Montaione, Montalcino, Montecarlo, Monteriggioni, Monteroni d'Arbia, Montignoso, Pietrasanta, Ponte Buggianese, Pontremoli, Porcari, Radicofani, San Gimignano, San Miniato, Seravezza, Sienne et Villafranca in Lunigiana. La couverture wifi dans ces communes se trouve dans les incontournables comme les églises, les auberges, les aires de repos, les monuments, … Les pèlerins peuvent s’enregistrer tout seuls au système par le web, le réseau s’appelle « Francigena-Toscana » et après l’enregistrement, un sms est envoyé avec les identifiants pour l’accès. Les pèlerins qui ont utilisé le service sont plus de 24.400 et ils ont totalisé 347.000 connexions.

ESTIMATION DE LA PRESENCE TOURISTIQUE. Une estimation de la présence touristique sur la Via Francigena toscane a été élaborée par l’IRPET en croisant une série de données qui, même si elles ne comptabilisent pas l’utilisation effective de la Via Francigena, nous offrent un cadre général de la tendance touristique dans les communes traversées par le chemin. Voici les résultats les plus intéressants :

  • Les présences touristiques par km² de territoire passent d’un niveau presque absent en 2000 et arrivent à environ 1.000 en 2015 ;
  • Le nombre de présences touristiques de 2007 à 2015 a augmenté de 22% avec un taux d’occupation des chambres (25%) supérieur à la moyenne régionale.
  • Entre 2000 et 2015, l’augmentation plus importante des offres a été enregistrée parmi les agritourismes (+38% de lits) et les structures extra hôtelières (+35%) ;
  • Entre 2007 et 2015, plus de 1.000 emplois dans le tourisme auraient été créés.

Les données recueillies par l’Université de Florence à travers des questionnaires et des relevés photographiques sur le parcours sont aussi importantes (période : février 2015- mai 2016) :

  • Mai, juin et août sont les mois les plus fréquentés ;
  • Les personnes de plus de 51 ans sont les plus présentes sur le parcours ;
  • La zone entre Gambassi Terme et Sienne comprend le plus grand nombre d’étrangers (plus de 40%) ;
  • La France et l’Allemagne sont les pays les plus représentés ;
  • Les étrangers voyagent plus en couple et les italiens plus en groupe ;
  • Les motifs du voyage sont liés à la nature, à la recherche spirituelle et personnelle.

HOSPITALITE ET OFFRE D’ACCUEIL. L’offre d’accueil (calculée dans un rayon d’1 km du tracé de randonnée) compte 1.200 structures avec une nette prédominance des structures extra-hôtelières (le nombre arrive à 2.600 si l’on considère les structures dans les communes traversées). La période 2015-2016 a connu une forte augmentation des structures pèlerines le long de la Via Francigena, beaucoup ont été inaugurées en Toscane qui a inséré la mise en place de l’accueil des pèlerins dans les politiques de développement territorial.

La Région Toscane, avec 6 millions d’euro de fond Par-Fas 2017-13, a financé an 2016 la réalisation de 14 auberges pour un total de 490 lits. Le travail se poursuit dans les années 2017-2018 avec la constitution du « Réseau des Auberges » dans le but : de définir des conditions pour une offre à bas prix homogénéisée prioritairement adressée aux « Pèlerins avec Crédenciales », de la désaisonnalisation de l’affluence touristique en faisant des propositions adressées au tourisme scolaire et éducatif (Toscana da Ragazzi), de développer une plate-forme web en collaboration avec la Fondation Sistema Toscana pour les réservations, la disponibilité des lits, les informations sur les Auberges, sur les parcours, … et de créer et de promouvoir des évènements « InOstello » qui eux-mêmes promeuvent les produits éditoriaux sur les Chemins, les lectures, les spectacles, … en collaboration avec les administrations et les bibliothèques locales.

Une contribution de 50.000 euro a été donnée pour réaliser de petites interventions fonctionnelles sur les structures d’accueil ecclésiastiques. 12 structures ont été financées.

Le résultat le plus important de 2017 a été la constitution des « Agrégations des Communes » de la Via Francigena Toscane dont l’objectif est la coopération dans la gestion des thèmes les plus importants pour le développement futur de l’itinéraire régional, qui doit voir de plus en plus les Communes et les activités locales partie prenante, étant donné que ce sera leurs actions qui garantiront le développement de la Francigena en termes de « produit touristique ».

Une telle opération de participation de gestion a été renforcée grâce à une convention signée par les maires et dont le contenu développe le fonctionnement de l’entretien du parcours, la signalisation, les actions de promotion et de communication à développer en synergie avec Toscane Promozione et la Fondation Sistema Toscana, l’organisation de l’offre, l’Observatoire touristique territorial en raccord avec IRPET et la gestion des alertes relatives à la signalisation des difficultés. Pour les années à venir, la Région Toscane se réserve un rôle de régie institutionnelle, lien indispensable pour tenir ensemble le « système Francigena ».

« Agrégations de Communes » :

Agrégation 1

1.  Pontremoli, 2.  Filattiera, 3.  Villafranca Lunigiana, 4.  Bagnone, 5.  Licciana Nardi, 6.  Fosdinovo, 7.  Aulla, 8.  Carrara, 9.  Massa, 10.  Montignoso

Agrégation 2

11.Seravezza, 12. Pietrasanta, 13. Camaiore, 14. Massarosa, 15. Lucques, 16. Capannori, 17. Porcari, 18. Montecarlo, 19. Altopascio

Agrégation 3

20.Fucecchio, 21. Santa Croce, 22. Castelfranco, 23. San Miniato, 24. Castelfiorentino, 25. Montaione, 26. Gambassi

Agrégation 4

27. San Gimignano, 28. Collevaldelsa, 29. Monteriggioni, 30. Sienne, 31. Monteroni, 32. Buonconvento, 33. Montalcino 34. San Quirico D’Orcia, 35. Castiglione D’Orcia, 36. Radicofani, 37. San Casciano dei Bagni, 38. Abbadia San Salvatore

 

 

https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=/fr/resource/news/la-francigena-toscana-numeri-percorsi-e-progetti/&src=sdkpreparse